Partagez cet article :

A la suite de l’annonce de la SNCF d’entrer sur le marché espagnol avec l’entrée d’un TGV low-cost, la compagnie nationale espagnole de chemins de fer Renfer a annoncé le lundi 1 juillet 2019 son projet de concurrencer la SNCF sur le territoire français.

Négocié en avril 2016 à Bruxelles, l’ « open access » des lignes de TGV, c’est-à-dire que des concurrents de la SNCF auront le droit d’y faire circuler librement des trains, s’apprête à être effectif début 2020.

La compagnie espagnole Renfe engage déjà les hostilités en demandant des autorisations pour pouvoir établir ses services en France après le début de la mesure, affirmant dans un communiqué l’ « entrée de la compagnie dans la grande vitesse en France ».

Paris ne sera pas desservie par la compagnie hispanique dans les premiers temps de son installation, mais Renfe commence à lever le voile sur certains de ses futures zones de d’opération, « Lyon-Marseille est à l’étude » déclare un porte-parole à l’AFP. La compagnie compte sur ses trains qu’elle a déjà homologué pour circuler sur le territoire français. Il s’agit des trains fabriqués par la compagnie française Alstom, les unités AVE S100 que Renfe utilise sur la ligne Madrid-Sevilla et qui ont récemment été remodelés. Pour le moment, la concurrente espagnole compte installer un bureau permanent à Lyon et, en parallèle, elle sollicite les correspondants permis pour opérer sur le réseau gala.

L’entreprise, qui depuis la fin de l’année dernière opère l’AVE La Meca-Medina, s’est implanté aux Etats-Unis, avec la constitution de la filial Renfe USA et son entrée dans le projet de AVE au Texas. De même, elle fait partie d’un des groupes qui sont en concurrence pour explorer l’AVE du Royaume Uni et en Amérique Latine.

Renfe, en vertu de son plan stratégique, espère que son futur AVE low-cost lui apporte 20% de total de ses revenus en 10 dix ans (en 2028) et l’affaire internationale 10%.

Hormis la RENFE, l'opérateur de bus allemands Flixtrain a annoncé vouloir concurrencer également la SNCF.

Flixtrain a fait une demande auprès de l'Arafer pour opérer 5 routes à partir de janvier 2021.

Flixtrain a la particularité de vouloir se positionner sur les lignes classiques et non les lignes à grande vitesse ( bien moins couteuses en terme de frais d'accès Que les lignes à grande vitesse aux tarifs plus élevés ).

De son côté l'opérateur Thello, filiale des chemins de fer italiens veut opérer des trains à grande vitesse concurrents des TGV entre Paris, Lyon, Milan et Turin à partir de 2022.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

 

Aller en haut