Partagez cet article :

A la suite de l’annonce de la SNCF d’entrer sur le marché espagnol avec l’entrée d’un TGV low-cost, la compagnie nationale espagnole de chemins de fer Renfer a annoncé le lundi 1 juillet 2019 son projet de concurrencer la SNCF sur le territoire français.

Négocié en avril 2016 à Bruxelles, l’ « open access » des lignes de TGV, c’est-à-dire que des concurrents de la SNCF auront le droit d’y faire circuler librement des trains, s’apprête à être effectif début 2020.

La compagnie espagnole Renfe engage déjà les hostilités en demandant des autorisations pour pouvoir établir ses services en France après le début de la mesure, affirmant dans un communiqué l’ « entrée de la compagnie dans la grande vitesse en France ».

Paris ne sera pas desservie par la compagnie hispanique dans les premiers temps de son installation, mais Renfe commence à lever le voile sur certains de ses futures zones de d’opération, « Lyon-Marseille est à l’étude » déclare un porte-parole à l’AFP. La compagnie compte sur ses trains qu’elle a déjà homologué pour circuler sur le territoire français. Il s’agit des trains fabriqués par la compagnie française Alstom, les unités AVE S100 que Renfe utilise sur la ligne Madrid-Sevilla et qui ont récemment été remodelés. Pour le moment, la concurrente espagnole compte installer un bureau permanent à Lyon et, en parallèle, elle sollicite les correspondants permis pour opérer sur le réseau gala.

L’entreprise, qui depuis la fin de l’année dernière opère l’AVE La Meca-Medina, s’est implanté aux Etats-Unis, avec la constitution de la filial Renfe USA et son entrée dans le projet de AVE au Texas. De même, elle fait partie d’un des groupes qui sont en concurrence pour explorer l’AVE du Royaume Uni et en Amérique Latine.

Renfe, en vertu de son plan stratégique, espère que son futur AVE low-cost lui apporte 20% de total de ses revenus en 10 dix ans (en 2028) et l’affaire internationale 10%.

Hormis la RENFE, l'opérateur de bus allemands Flixtrain a annoncé vouloir concurrencer également la SNCF.

Flixtrain a fait une demande auprès de l'Arafer pour opérer 5 routes à partir de janvier 2021.

Flixtrain a la particularité de vouloir se positionner sur les lignes classiques et non les lignes à grande vitesse ( bien moins couteuses en terme de frais d'accès Que les lignes à grande vitesse aux tarifs plus élevés ).

De son côté l'opérateur Thello, filiale des chemins de fer italiens veut opérer des trains à grande vitesse concurrents des TGV entre Paris, Lyon, Milan et Turin à partir de 2022.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: