Etes-vous pour ou contre le passage de la retraite de 62 à 64 ans?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. Refuser et s'abonner.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

sas-flightstats

SAS, la compagnie européenne la plus ponctuelle d’Europe se prépare à des réductions de coûts pour contrer un nouveau concurrent très agressif.


SAS vient de débuter des négociations avec ses syndicats pour réduire ses coûts d’un milliard de Couronnes Danoises et pour supprimer 300 emplois dans les deux prochaines années.

Dans le cadre d’une interview à un journaliste de Business Traveller dans le salon d’aéroport de Copenhague, Richard Gustafson, le CEO de SAS, a indiqué que les syndicats avaient répondu positivement au projet de réduction des coûts qui comprennent des baisses de salaires et de pensions ainsi que des hausses de la productivité.

Ils ont montré un «fort engagement envers la compagnie» a-t-il précisé.

?Les suppressions d’emploi auront lieu principalement dans les fonctions administratives (ressources humaines, ventes et finances) qui seront centralisées: elles sont actuellement réparties entre les sites de Stockholm, Oslo et Copenhague.

SAS vient de publier son quatrième exercice dans le rouge et doit faire face à un accélération de la concurrence de la par de Norwegian: Norwegian a récemment commandé 100 B737 max et 22 B737-800 de nouvelle génération ainsi que 6 B787.

La compagnie cherche à développer son réseau.SAS a également du prendre en charge 149 millions d’euros de dettes de Spanair lorsqu’elle a cessé son activité le mois dernier: SAS détenait 11% dans la compagnie espagnole.

SAS a récemment remis en service son vol Copenhague - Shangai afin d’augmenter sa présence en Asie.

Richard Gustafson pense qu’il y a un fort potentiel de croissance en Asie alors que la compagnie dépend fortement actuellement de son trafic court-courrier qui compte pour 69% de ses opérations.

Cette décision fait suite à un renforcement des accords de partage de code entre SAS et Singapore Airlines, qui permettra, selon Gustafson, de repartir les risques avec Singapore lors du lancement de nouvelles routes long-courriers.

Richard Gustafson s’est par ailleurs félicité de la ponctualité de la compagnie en Europe: selon Flightstats, SAS a été la compagnie la plus ponctuelle pour la 3ème année consécutive avec un taux de 88,22%.

Pour Richard Gustafson il ne s’agit pas d’une récompense «pour faire bonne figure dans la presse» mais de quelque chose «qui est inscrit dans la culture de la compagnie».

«Nous avons pris conscience que pour rester compétitifs, nous devons réduire nos coûts, non visibles pour les passagers, comme les pensions de retraite de nos pilotes, mais en ce qui concerne la valeur que nous apportons à nos clients (comme le déploiement récent du WiFi), nous pensons que nous pouvons proposer des prix différents» a expliqué Rickard Gustafson.

www.flysas.com

  

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre le passage de la retraite de 62 à 64 ans?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS