Etes-vous pour ou contre la suppression du port du masque dans les transports?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

nyempirestatebuild2.jpgLa compagnie Thai Airways a confirmé qu'elle mettra fin à son vol direct New York JFK-service à la fin de ce mois ainsi qu'à celui vers Los Angeles. Ces vols étaient principalement destinés aux  touristes même si les voyageurs d'affaires les empruntaient également.



Hormis l'arrêt de son vol direct vers New York, Thai Airways  cessera également son vol direct quotidien vers Los Angeles. Il sera remplacé par un vol avec escale à Séoul, opéré cinq fois par semaine.


Comme l'a expliqué le président de Thai  Airways Apinan Sumanaseni au Wall Street Journal«… l'augmentation continue du coût du kérosène va forcer la compagnie à vendre sa flotte de quatre Airbus A340-500 [les avions qui opèrent sur ces vols directs] achetés il y a trois ans pour 130 M $ US chacun. Sans l'arrêt de ce vols vers  New York et Los Angeles la compagnie perdrait  quatre milliards de baht (77 millions d'euros)."

Les vols directs opérés par Thai avaient débuté récemment, en décembre 2005. Avec une distance de 8270 milles pour le vol  Bangkok-LA et 8677 milles pour le vol Bangkok-JFK, ceux-ci sont parmi les plus long au monde. Au moment où ils ont été lancés, ces vols ont été populaires en raison du  gain de temps procuré aux voyageurs d'affaires et aux touristes.

Bien que ces vols aient attiré beaucoup de passagers (on estime que leur taux de remplissage atteignait 80 pour cent) leurs revenus sont faibles, car Thai Airways a configuré ses Airbus avec moins de sièges que son cncurrent Singapore Airlines.

Ces très long vols sans escale sont victimes des prix élevés du pétrole parce qu'ils gaspillent le kérosène. Par rapport à un un vol sans escale, les avions doivent décoller avec une surcharge de carburant nécessaire pour assurer la fin du vol. Les avions consomment ainsi du kérosène pour transporter du carburant en début de vol, un luxe qui coûte cher dans une période d'envolée des prix du pétrole.

Singapore Airlines (qui vole non-stop de Singapour à Los Angeles et New York) espère résoudre ce problème en transformant  ses A340-500 et en les équipant de 100 sièges affaires pour gagner plus de revenus.

Mais ce n'est pas une option réaliste pour Thai (qui exploite ses A340-500 en trois classes avec  215-siège au total) parce que Bangkok n'est une  destination "affaires" importante.

Aux prix actuels, Thaï Airways dépense  probablement  autour de 126000 euros  à chaque fois qu'elle remplit le réservoir de l'avion du vol  Bangkok/New York avec 211983 litres de kérosène.

Sur la base d'un billet plein tarif en  aller simple, Thaï Airways peut espérer gagner 281121 euros.

Avec un taux de remplissage de  80 pour cent, les remises accordées et ainsi de suite, le chiffre d'affaires  réel avoisine moins de 214503 euros. En d'autres termes, le carburant constitue une part disproportionnée des coûts d'exploitation des vols. Cela explique pourquoi Thaïl Airways cesse ces vols directs alors que le prix du pétrole a fortement augmenté.

Thaï a confié que  son dernier vol de New York à Bangkok partira le  Juin 30 prochain. La compagnie n'a pas encore communiquée la date d'arrêt de son vol sans escale vers Los Angeles.

Pour plus de renseignements, visitez thaiairways.com .


Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la suppression du port du masque dans les transports?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut