Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Virgin : les rumeurs vont bon train

virgin.jpgLes passagers première classe de la compagnie pourraient bientôt devoir se passer de leurs massages en vol, tandis que le Groupe Virgin serait en pourparlers pour lancer un hôtel à Manchester.

Les clients première de Virgin bénéficient gratuitement durant leur vol de massages et manucures depuis 18 ans, mais selon un article publié dans The Times, la compagnie aérienne réunira la semaine prochaine ses 280 spécialistes beauté aérienne pour réexaminer son offre première classe.

Virgin a dit qu'aucune décision n'avait été prise pour retirer ce service, mais qu'il cherche constamment « à examiner notre service sur la première classe pour faire en sorte que notre investissement soit là où il devrait être et qu'il réponde aux attentes de nos clients ».

Si les spécialistes beauté se retrouvent subitement sans travail, elles pourront toujours se rabattre vers Manchester, où le Groupe Virgin, selon la rumeur, envisage l'ouverture de son premier Virgin City hôtel.

Un article dans le Manchester Evening News de la semaine dernière, affirme que le groupe est en négociations avec Albany Couronne pour l'ouverture d'un hôtel quatre étoiles au bas d'un gratte-ciel de 44 étages de la ville. Si le projet se met en place il concurrencera le Deansgate Beetham Tower (qui abrite l'hôtel Hilton Manchester Deansgate) pour le titre de plus haut bâtiment de la ville.

Dans les autres actualités V Australia (la branche internationale australienne du groupe Virgin Blue) a annoncé qu'elle équipera sur sa flotte de Boeing 777-300ER la technologie permettant aux voyageurs d'envoyer des sms par GPRS et l'utilisation de périphériques tels que les PDA et les Blackberries.

Le service se fera en partenariat avec Panasonic et Aeromobile, pour le vol entre Paris et Los Angeles que le transporteur assurera en décembre.

Pour plus d'information visitez le site  VIRGIN , VAUTRALIA
 

Newsletter

S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

SONDAGE

Pour réduire le déficit public de l'Etat faut-il :