Partagez cet article :

La low-cost islandaise a décidé de introduire en bourse pour lever plus de fonds et se développer. Elle a par ailleurs lancé récemment des vols vers New York et Delhi mais n'a pas encore obtenu de droits de survol pour la Sibérie...

Le Financial Times a annoncé que la compagnie low-cost islandaise prévoyait de s’introduire en bourse dans les 18 mois afin de lever 200 à 300 millions de dollars.

L’objectif est de vendre un peu moins de 50% du capital de la compagnie aériennes.

La situation financière de la compagnie a été un peu difficile ces derniers mois alors que Wow Air a perdu 27?5 millions de dollars avant impôts en 2017 pour 486 millions de dollars de chiffre d’affaires. Elle vise à afficher une perte de 6 millions cette année et à devenir rentable en 2019 grâce à un presque doublement prévu des revenus qui sont prévus à 830/840 millions.

Wow Air suit cependant le modèle low-cost de Ryanair en facturant de nombreux frais additionnels ce qui devrait lui permettre de devenir sans doute aussi rentable que la compagnie irlandaise prochainement.

Wow Air a développé récemment son réseau long-courrier en ouvrant des vols vers l'aéroport JFK à New York aux Etats-Unis et vers Delhi en Inde depuis l’Islande.

Wow a été créée en 2011 et s’est depuis très fortement développée ce qui a favorisé l’essor du tourisme en Islande. La compagnie a lancé ses premiers vols vers l’Amérique du Nord en 2015 et au Canada en 2016.

A ce jour la compagnie opère des vols vers un total de 36 destinations en Europe, aux Etats-Unis, au Canada et au Moyen-Orient.

A l'assaut des voyageurs d'affaires avec Wow Premium

Cette année Wow Air a décidé d’élargir sa cible en développant une offre premium sur ses vols transatlantiques pour séduire les voyageurs d’affaires : Wow Premium.

Avec cette offre, les voyageurs disposent d'un siège plus grand, plus large et plus confortable qui offre également plus d'espace pour les jambes. L'écartement entre les sièges est de 94cm.

Le tarif Wow Premium inclue également l'emport d'un bagage à main et d'un bagage en cabine, deux bagages enregistrés en soute, la nourriture et la boisson illimitée à bord, une assurance annulation, des billets plus flexibles, ainsi qu'un accès prioritaire à l'embarquement et aux contrôles de sécurité à l'aéroport de Keflavik en Islande (les vols depuis Paris sont en correspondance via l'Islande).

De fortes ambitions en Asie mais qui dépendent de l'obtention de droits de survol de la Sibérie

Wow Air tout comme Icelandair souhaiteraient par ailleurs se développer en Asie.

Les deux compagnies aériennes islandaises sont demandé à obtenir des droits de survol de la Sibérie mais n’ont pas pour le moment obtenu satisfaction des autorités russes.

Wow Air et Icelandair souhaiteraient en effet se développer en Asie pour positionner Reykjavik comme un hub entre l’Amérique du Nord, l’Europe et l’Asie et proposer des vols vers la Chine, le Japon et Séoul.

Cependant la Russie facture environ jusqu’à 100 dollars par passager le droit de survol de la Sibérie.

Ni la Russie ni la Chine n’ont signé l’accord de l’ICAO de 1944 (International Civil Aviation Organisation). Cela signifie que contrairement à la plupart des pays, ils peuvent choisir les compagnies qui se voient accorder des droits de survol et peuvent imposer des royalties.

D’où le lancement d’un vol vers Delhi qui permet à Wow Air de poser un pied en Asie sans le couteux droits de survol de la Sibérie.

www.wowair.com

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Pour presse plus libre préférez-vous?
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: