Partagez cet article :

Air Berlin a annoncé ce jour une refonte de ses tarifs avec une offre d'entrée de gamme sans bagage en soute baptisée JustFly. Elle propose également le nouveau produit Business Pro dédié aux sociétés «regardantes sur les prix».

air-berlin-a330

Un jour avant le salon du tourisme ITB qui a lieu dans la capitale allemande, Air Berlin a annoncé de nombreuses nouveautés. L'annonce la plus importante est une refonte de sa gamme de tarifs à compter du 5 mai 2015. L'offre sera composée de 4 tarifs : Just Fly, FlyDeal, FlyClassic et FlyFlex+.

Le nouveau tarif JustFly est destiné à concurrencer les compagnies low-cost : il ne comprend pas l'enregistrement de bagages en soute.

Les tarifs des vols aller simple seront proposés à partir de 44 euros avec 1 million de billets mis en vente à partir du 4 mars. Cette offre n'est pas destinée à être uniquement un argument marketing : la compagnie a promis un grand niveau de disponibilité pour ce nouveau tarif.

Il est à noter que ce tarif comprend un snack et une boisson. Le Tarif FlyDeal incluera quant à lui un bagage en soute, le tarif FlyClassic la réservation du siège en plus et le tarif FlyFlex+ un siège XL, la possibilité de modifier ou d'annuler son billet, le passage prioritaire des contrôles de sécurité ainsi que l'accès aux salons ou à une zone spéciale.

Nouveau programme Business Pro pour les sociétés

Car grande nouveauté, Air Berlin a décidé également de mettre le focus sur le Business Travel.

Via sa nouvelle marque Air Berlin Business Benefits la compagnie veut développer ce segment de marché.

En plus de son programme de fidélité Business Points et de son programme Business Prime dédiée aux grandes entreprises, la compagnie propose désormais Business Pro.

Ce programme «low-cost» est dédié aux compagnies dont le budget voyage atteint au minimum 15000 euros: il devrait donc toucher de nombreuses entreprises.

En participant à ce programme, les Business Travellers des sociétés profitent alors de billets flexibles modifiables même en achetant des billets au tarif Fly Classic.

Retour aux profits prévu pour 2016

Air Berlin a par ailleurs profité de ce point presse pour détailler son programme de restructuration pour les prochains mois: dans un premier elle va rationnaliser ses coûts en baissant ses capacités de 5% de mars à juin 2015, en se concentrant sur les marchés stratégiques et en suspendant des partenariats dans les marchés non stratégiques. Même la compagnie assure qu'elle a des coûts unitaires de 3% inférieurs à Germanwings et de 16% par rapport à Lufthansa, elle compte profiter de synergies avec Etihad son actionnaire principal pour optimiser ses achats, son réseau, la maintenance, les ventes, ses infrastructures digitales...Dans une deuxième étape à partir du printemps 2016, la compagnie vise un retour à la rentabilité et une nouvelle phase de croissance si tout se passe bien.

«Nous ouvrirons de nouvelles routes long-courriers et nous sous-traiterons les activités qui ne sont pas notre coeur de métier» promet Stefan Pichler, le dynamique CEO d'Air Berlin.

En terme de produits, la compagnie va déployer son nouveau siège Recaro sur l'ensemble de sa flotte moyen-courrier d'ici 2017 : il sera notamment équipé de prises USB pour recharger son mobile/portable…

Enfin la compagnie souhaite bien évidemment profiter de ses partenariats pour se développer en Amérique avec American Airlines (membre de oneworld comme Air Berlin), en Asie via Etihad et en Italie.

Ce dernier marché est stratégique alors que la compagnie y détient une part de marché encore faible contrairement à l'Espagne et à Mallorque où elle assure être leader au départ de l'Allemagne.

Air Berlin va profiter d'un important accord de partage de code avec Alitalia scellé l'an passé pour développer le trafic entre l'Allemagne et l'Italie via le hub de Milan Linate (voir http://www.businesstravel.fr/alitalia-future-compagnie-tres-haut-de-gamme.html).

Reste que l'une des priorités d'Air Berlin reste pour le moment un retour aux profits attendu de longue et prévu désormais pour 2016.

Si la restructuration se passe bien, la compagnie pourrait alors envisager uen croissance de sa flotte long-courrier a assuré Stefan Pichler.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CREER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: