Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Air Berlin: plus de correspondances via Abu Dhabi dès octobre

air-berlin-etihad

Air Berlin va lancer de nouveaux vols entre Berlin et Abu Dhabi à partir d’octobre 2014 ce qui développera fortement l’offre en correspondance...

A partir du 24 octobre, Air Berlin va proposer deux vols par jour en A330-200 entre Berlin et Abu Dhabi : les avions seront configurés avec 19 sièges en Business et 279 sièges en classe éco.

Les vols seront opérés pour le compte d’Etihad Airways, la compagnie d’Abu Dhabi qui détient 30% du capital de la compagnie aérienne allemande.

Ces nouveaux vols décolleront de l’aéroport de Tegel à Berlin à 10H45 pour se poser à Abu Dhabi à 19H50.

Les vols retour décolleront d’Abu Dhabi à 9H10 pour atterrir à Berlin à 13H00.

Ces horaires visent à offrir plus de vols en correspondances via Abu Dhabi soit 43 destinations possibles contre 19 actuellement.

Par exemple, les passagers pourront prendre des vols en correspondances vers Pékin, Shanghai, Tokyo, Kuala Lumpur, Jakarta, Sydney and Melbourne.

«Le partenariat entre Etihad et Air Berlin se renforce avec 560000 passagers sur nos réseaux en 2013, soit une hausse de 74% par rapport à l’an passé» a déclaré James Hogan, CEO d’Etihad.

Berlin est l’exemple classique d’une ville qui a été délaissée (pour les vols long-courriers) par la compagnie nationale.

Lufthansa n’opère pas de vols long-courriers depuis la capitale allemande (un héritage de la guerre froide) et les habitants doivent donc transiter via Francfort ou Munich.

Hormis Etihad, Qatar Airways opère des vols depuis Berlin mais Emirates malgré son intérêt n’a pas réussi à lancer des vols.

Enplus des habitants de Berlin, l’aéroport draine des passagers des régions voisines dont l’Allemagne de l’est et la Pologne: certaines régions de Pologne sont plus proches de Berlin que de Varsovie.

Newsletter

S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la limite de validité du permis de conduire proposée par l'UE à partir de 15 ans?