Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

Selon une étude réalisée par l’école Toulouse School of Economics, Airbnb aurait moins d’impact que prévu sur l’activité de la plupart des hôtels, hormis ceux d'entrée de gamme.

L’étude de la Toulouse Scholl of Economics a été réalisée dans 14 villes et ses conclusions indiquent qu’Airbnb n’aurait pas un impact aussi fort que prévu sur l’activité des hôtels.

« Les voyageurs d’affaires et d’autres préfèrent encore les hôtels et les centre-ville. Les hôtels offrent des services importante comme le nettoyage des chambres et les concierges » estime Dina Coyle co-auteur de l’étude et professeur d’économie à l’université de Manchester.

L’étude pointe notamment «qu’ Airbnb réduit la demande pour les voyageurs ayant un petit budget ce qui permet aux hôtels de facturer leurs chambres plus chers à ce qui n’ont pas un budget réduit ». « Cela permet aux hôtels d’augmenter les tarif moyen des chambres. Une étude faite au Texas montre qu’Airbnb a plus affecté les hôtels d’entrée de gamme mais nous n’avons pas ce niveau de données pour les hôtels européens » estime l’étude.

Elle estime que l’évidence ne va pas dans le sens des arguments des hôteliers pour demander aux régulateurs d’agir pour empêcher Airbnb de se développer.

L’étude note que les régulateurs ne devraient pas s’attaquer à Airbnb pour favoriser les acteurs traditionnels mais plutôt s’attaquer à l’offre globale s’il y a surplus.

L’étude pointe par contre «le fait qu’Airbnb peut avoir un impact sur l’offre locative et que les régulateurs doivent surveiller l’offre et la demande locale ». « En 2015-2016, l’ofre Airbnb était relativement petite par rapport au marché total au Royaume-Uni ou en Allemagne mais nos résultats peuvent indiquer qu’au Royaume-Uni l’offre est si tendue que même une petite substitution du parc par les propriétaires de logements de long-terme vers du court-terme peut avoir un un impact significatif sur les loyers.


Toujours selon l’étude la plupart des hôtes Airbnb seraient des non professionnels qui utilisent la plate-forme comme source de revenus additionnels avec des gains de quelques milliers de dollars par an.

Au final plutôt que de critiquer Airbnb l’étude pointe aussi le fait que l’immobilier est trop régulé. « Dans de nombreuses villes, le marché immobilier est en état de dysfonctionnement. Il est trop régulé dans de nombreux domaines. Par exemple, il y a trop de nouveaux appartements qui sont bâtis du fait de restrictions et l’encadrement des loyers est contre-productif et parfois aussi pas assez régulé en terme de qualité des logements » estime Daniel Coyle. Le Tribunal Administratif de Paris a d’ailleurs annulé cette semaine l’encadrement des loyers à Paris. Il estime que ce dispositif d’encadrement des loyers ne pouvait être mis en œuvre dans la seule commune de Paris, mais aurait dû l’être dans les 412 communes de la région d’Ile-de-France comprises dans la “zone d’urbanisation continue” de l’agglomération parisienne.

Frédéric Verdavaine, DGA de Nexityet Président des activités de services aux particuliers, considère que la décision du tribunal va dans le bon sens : « l’encadrement des loyers est louable dans son objectif mais a abouti au retrait de nombreux biens du marché sans démontrer son efficacité. Cette situation nouvelle est une opportunité pour le Gouvernement de co-construire une solution durable avec les professionnels de l’immobilier et les bailleurs privés pour faire baisser les loyers avec efficacité et pragmatisme. »

Voir l'étude : Etude 2016 Airbnb Toulouse School of Economics.

 

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

SONDAGE

Etes-vous en faveur d'un passeport vaccinal Covid pour voyager?

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Booking.com
 
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: