Partagez cet article :

alitalia-a330-200-2

La lettre d’intention d’Etihad pour entrer au capital d’Alitalia est attendue cette semaine selon la presse italienne...

Selon la presse italienne dont la Stampa, Etihad va dévoiler cette semaine ses conditions pour investir 500 millions d’euros dans la compagnie italienne : Etihad vise à racheter un maximum de 49% du capital.

Sur ces 500 millions, 300 millions résulteront d’une augmentation de capital.

Le conseil d’administration d’Etihad s’est réunit le 15/04/2014 et a envoyé sa lettre d’intention qui doit être examinée ce jour à Rome.

Les conditions les plus épineuses devraient être liées aux licenciements même si la presse italienne suppose qu’Etihad ne demandera que 2500 à 3100 suppressions d’emplois.

Le leader du syndicat CGIL, Susanna Camuso, a indiqué que l’accord du 14 février dernier resterait le point de référence : 1437 employés au sol, 800 contrats pour les hôtesses et stewards et 900 autres départ volontaires.

Par ailleurs Etihad souhaiterait renégocier la dette à hauteur de 400 millions sur un total d’un milliard. Etihad voudrait par ailleurs que le gouvernement italien accélère le projet de la ligne TGV devant relier l’aéroport de Fiumicino à Rome. Concernant Milan, on parle d’un développement cargo pour Malpensa et une relance de Linate.

Etihad n'est pas la seule compagnie à s'intéresser à l'Italie, même si ses concurrents subissent quelques contrariétés. Récemment la justice italienne a annulé la route Milan-New York d’Emirates.

Cela n'a pas empêché Emirates, d'inaugurer la semaine passée un nouveau salon Business à Dubai, preuve que l’intérêt pour l’Italie se renforce.

L'Italie une puissance économique sous-estimée?

L’Italie bien que la 4ème puissance économique italienne dispose d’une économie informelle qui représenterait 35% du PIB.

Si l'on applique ce pourcentage au PIB nominal de l'Italie en 2012, le pays devancerait le Royaume-Uni et la France et serait ainsi la deuxième puissance économique européenne derrière l'Allemagne... (voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_PIB_nominal).

Comme de nombreux touristes ont pu le remarquer, les italiens, entrepreneurs et dynamiques, sont de grands voyageurs et on les rencontre souvent dans les plus beaux resorts du monde.

L'Italie du nord est ainsi l'une des régions les plus riches d'Europe : ses revenus dépassent ceux des pays scandinaves grâce à un tissu industriel très dense, composé de PME très compétives à l'international.

La Lombardie arrivait ainsi en 6ème position des régions européennes en terme de richesse en 2012.

Le défi d'Etihad : appliquer les critères de gestion des compagnies du Golfe

Si Etihad parvient à appliquer les critères de gestion des compagnies du Golfe à Alitalia la compagnie italienne pourrait sans doute entamer une résurrection.

Les arrivées touristiques en Italie pourraient par ailleurs connaitre une forte croissance grâce au réseau d’Etihad et le développement de liaisons via son hub d’Abu Dhabi, au plus grand bénéfice du pays. Etihad a prouvé aux Seychelles que son réseau pouvait permettre de faire croître fortement les arrivées (voir http://www.businesstravel.fr/les-seychelles-ont-eu-le-vent-en-poupe-en-2013.html).

L'Italie : beaucoup d'atouts pour profiter du nouvel age d'or du tourisme

Au final l’intérêt des compagnies du Golfe pour l’Italie est plutôt logique: le potentiel touristique du pays, notamment pour le marché haut de gamme reste immense.

L’Italie possède l’un, sinon le plus riche patrimoine culturel  d’Europe, une gastronomie populaire et haut de gamme reconnue comme exceptionnelle, une qualité de vie indéniable et a su parier sur des tendances de fonds de ce siècle comme le slow food ou les centre-villes piétons.

Des atouts qui pourraient se révéler cruciaux alors que le tourisme s'apprête à entrer dans un nouvel age d'or (voir http://www.businesstravel.fr/nouvel-age-d-or-pour-l-industrie-du-tourisme.html).

En terme de nuitées hôtelières, la croissance moyenne annuelle en Europe va atteindre 3,2% entre 2013 et 2023 contre 1,5% entre 2002 et 2012

De son côté, Etihad poursuit sa croissance.

Les chiffres du premier trimestre 2014 sont bons avec des revenus de 1,4 milliards de dollars en hausse de 27% par rapport à l’an passé.

3,2 millions de voyageurs ont emprunté les lignes de la compagnie soit une croissance de 14%.

«Notre solide performance souligne le succès permanent du plan stratégique d'Etihad Airways, qui met l'accent sur les trois piliers fondamentaux que sont la croissance du réseau organique, les partenariats en partage de code et les participations minoritaires dans d'autres compagnies aériennes à travers le monde. Cette stratégie unique, et les investissements que nous avons faits dans le produit, le service et l'infrastructure, signifient qu'Etihad Airways est résolument positionnée pour s'assurer une croissance forte et des résultats solides en 2014» a déclaré James Hogan, CEO d’Etihad.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : CLIQUEZ ICI POUR CREER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Aller en haut