Partagez cet article :
Delta et American Air Lines ont décidé de revoir à la baisse la croissance de leurs capacités pour les prochains mois. L'objectif est d'augmenter le revenu par siège dans un contexte concurrentiel intense du fait notamment de l'arrivée de nouvelles low-cost long-courrier et du Brexit…

delta b757

Delta a publié d'excellents résultas pour son 3ème trimestre 2016 avec un bénéfice par action de 1,7 dollars contre 1,65 $ attendu par les analystes.

Le résultat net a atteint 1,26 milliards de dollars soit 278 millions de plus qu'en 2015 à la même époque malgré la panne informatique de cet été qui a coûté environ 150 millions à la compagnie.

Le revenu par siège a cependant baissé de 6,8% et devrait continuer à baisser d'environ 5% au quatrième trimestre du fait d'une certaine surcapacité sur le marché américain et d'une pression sur les tarifs, ce qui est plutôt inquiétant.

Delta a décidé de réagir en réduisant sa croissance l'an prochain avec une hausse prévue de ses capacités (sièges disponbiles) de seulement 1% a assuré Ed Bastian, le CEO de Delta.

De son côté d'American Airlines, le constat est similaire. Son revenu par siège a baissé de 2 à 3% au cours du troisième trimestre 2016.

De ce fait, la compagnie prévoit une hausse de 1,5% de ses capacités pour l'ensemble de l'année contre 2% prévu auparavant.

Rien qu'en septembre, American Airlines a réduit son offre de siège de 1,4%.

Car les compagnies américaines doivent faire face à plusieurs challenges: le Brexit tout d'abord a entrainé une baisse de la Livre Sterling ce qui affecte les revenus en provenance du Royaume-Uni avec une baisse de 9,7% des revenus transatlantiques par rapport à l'an passé.

La situation tendue au niveau géopolitique et les attentats affectent également le trafic des compagnies américaines.

Mais surtout, le développement des nouvelles compagnies low-cost comme Norwegian ou Wow Air pèse sur les tarifs.

D'autant qu'Eurowings se développe aussi aux Etats-Unis et que la compagnie américaine JetBlue pourrait également se lancer sur le marché low-cost long-courrier entre l'Europe les Etats-Unis (côte est).

Les compagnies du Golfe s'intéressent également à l'Amérique: Etihad a notamment déclaré qu'Air Berlin allait lancer de nombreuses routes long-courriers vers les Etats-Unis dans les prochains mois.

C'est sans doute pour faire face à ces menaces que Delta va lancer une classe éco premium pour concurrencer Norwegian sur son service premium.

Les compagnies américaines vont-elles également lancer des compagnies low-cost long-courriers à l'image d'Air Canada Rouge pour Air Canada ou d'Eurowings pour Lufthansa?

Pour le moment, la décision n'est pas prise et elles semblent se focaliser avant tout à court-terme sur une baisse des capacités afin de mettre un terme à la chute du revenu par siège.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...


Aller en haut