Etes-vous pour ou contre le passage de la retraite de 62 à 65 ans?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. Refuser et s'abonner.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

La compagnie japonaise ANA vient de signer un accord avec la compagnie chinoise Juneayo Airlines.

Cet accord qui débute le 25 mars 2018 permettra aux passagers japonais de prendre des vols en correspondance opérés par Juneyao entre Shanghai Pudong et Tokyo Haneda, Nagoy et Osaka ainsi que des vols domestiques entre Shanghai Pudong et Chongqing, Xian, Harbin et Changchun.

De son côté Juneyao Airline pourra apposer ses codes sur les vols opérés par ANA entre Shanghai Pudong et Tokyo Haneda, Nagoya et Osaka ainsi que pour les vols domestiques entre Osaka et Tokyo Haneda, Sapporo et Okinawa.

Les membres des programmes de fidélité des deux compagnies pourront cumuler des miles sur ces vols.

Cet accord permet à ANA d’étendre son réseau en Chine au départ de Shanghai alors que suite au départ de Shanghai Airlines de Star Alliance en 2010, ANA avant perdu des possibilités de correspondances dans cette ville.

En mai 2017, Juneau Airlines a rejoint Star Alliance en tant que Connecting Partner.

« Je suis ravis que Star Alliance soit de retour à Shanghai. Avec Juneayo Airlines comme Connected Partner nous remplissons deux objectifs. Premièrement en tant qu'alliance nous pouvons offrir aux compagnies régionales un offre attractive pour qu'elles soient reliées à notre réseau global sans qu'elles soient mebre à part entière et enfin avec Juneyao Airlines nous renforçons notre position à Shanghai une ville déjà desservie par 17 compagnies membres et qui offrira de meilleures correspondances à nos passagers » avait alors déclaré Jeffrey Goh, CEO de Star Alliance.

« Il est beaucoup plus simple d'être Connecting Partner que membre part entière. Un membre à part entière doit avoir des accords commerciaux avec toutes les autres compagnies membres (NDLR: 28 à ce jour) tandis qu'un Connecting Partner n'a besoin d'avoir des accords qu'avec 3 compagnies membres » nous avait expliqué Markus Ruediger, directeur de la Communication Corporate et qui s'exprime dans un français parfait. Un point positif alors que de nombreux dirigeants ne parlent plus que l'anglais alors que l'apprentissage d'une langue et l'ouverture aux cultures est un atout dans une économie mondialisée.

Voir : Star Alliance mise sur les Connecting Partner.

ana.co.jp; juneyaoair.com

  

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre le passage de la retraite de 62 à 65 ans?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS