Partagez cet article :

La ville de Barcelone est l'une des plus populaires pour la location d'appartements en Europe, ce qui fait vivre de nombreux habitants. Après des disputes l'an passé avec les sites de location d'appartements, la Generalitat semble sur la voie de la réconciliation avec ces acteurs comme à Paris...

house-trip-barcelone

Paris est la première ville européenne pour la location d'appartements mais Londres et Barcelone arrivent non loin derrière.

Et à Barcelone la location d'appartements est devenue un véritable Business pour nombre d'habitants.

On estime ainsi qu'environ 4000 personnes ont accueilli environ 170000 touristes dans leurs appartements.

On estime que cette activité a généré environ 175 millions de dollars de retombées.

Les hôtes utilisent ces dépenses pour payer leurs factures mais aussi pour certains ces revenus leurs permettent de rester dans leur logement. Car ceux qui louent leurs appartements gagnent le salaire moyen en Catalogne ou moins dans 75% des cas.

Les sites qui mettent en relation les voyageurs et les hôtes comme HouseTrip estiment bien évidemment que ces touristes sont intéressants pour l'économie de la ville: ils séjournent plus longtemps, dépensent plus et surtout ils ne restent pas uniquement dans un seul quartier.

Mais la multiplication des touristes à Barcelone n'est pas toujours bien vue. En juillet dernier la Generalitat a imposé à Airbnb ainsi qu'à 8 autres sites une amende de 30000 euros pour avoir contrevenu aux lois sur le tourisme local.

La Generalitat reprochait aux sites de location le fait que certains appartements n'étaient pas déclaré au registre du tourisme de Catalogne, ce qui est obligatoire.

Suite à l'annonce de cette amende, on estime que 400 des 4000 propriétaires  qui louent sur les sites de location comme House Trip ont manifesté. Puis une grande manifestation a eu lieu demandant au maire Xavier Trias d'être plus favorable à ce système de partage.

Les grandes capitales s'adaptent à cette tendance

Finalement un accord a été trouvé et la Generalitat va imposer de nouvelles règles qui vont permettre aux sites de partage de percevoir des taxes de séjour. Un accord doit être signé avec la Generalitat d'ici l'été 2015. A Paris un accord similaire a été signé le mois denier. La tendance est à l'apaisement dans de nombreuses villes d'Europe à l'image d'Amsterdam  ou d'Hambourg qui ont passé une loi pour établir une cadre réglementaire ou de Paris où les relations ont été clarifiées récemment (voir http://www.businesstravel.fr/location-via-airbnb-legale-ou-interdite.html).

Londres vise également à revoir sa Loi sur la colocation qui date des années 70.

arnaud-bertrandL'avenir des sites de partage d'appartement est sans doute florissant et nul doute que des sociétés comme Airbnb ou HouseTrip, son grand challenger lancé en 2010, vont continuer à se déveloper.

Le positionnement d'HouseTrip est légèrement différent : la société propose des locations complètes de maisons, ou d'appartements contrairement à son concurrent qui met aussi loue aussi des chambres. De plus HouseTrip se focalise particulièrement sur les familles, alors que la cible d'Airbnb est plus urbaine.

Pour les sites de location d'appartements, Barcelone est stratégique alors que la ville est en 4ème position au niveau mondial derrière Paris, New York et Londres: des accords étaient donc indispensables. Tout est bien qui finit bien!

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...


Aller en haut