Partagez cet article :

emirates-a340.jpgDébut 2009, Emirates va réorganiser ses vols vers l'Australie et la Nouvelle-Zélande dans le but de renforcer sa position sur cette ligne très fréquentée.



A l'heure actuelle, la majeure partie des passagers des vols entre l'Europe et l'Australie prend des vols indirects plutôt que directs. SIA via Singapour, Cathay Pacific via Hong Kong et Emirates via Dubaï sont les choix les plus populaires car ils desservent beaucoup plus de destinations que les transporteurs directs.

Mais dès février prochain, Emirates va exercer une pression plus forte sur ses concurrents asiatiques. La compagnie aérienne Emirates va offrir à ses passagers plus de choix, des vols plus rapides et la disponibilité de nouveaux produits à bord pour la plupart des vols reliant Dubaï à l'Australie ou la Nouvelle-Zélande.

Les améliorations, qui prendront effet le 1er février, vont voir l'ajout de deux nouveaux vols Emirates sans escales entre Dubaï, Brisbane et Melbourne ainsi que des services plus rapides reliant Dubaï à Auckland. Les aménagements incluent également l'introduction du super jumbo A380 (à condition qu'il n'y ait pas de retards de livraison) sur les très fréquentés vols Emirates EK412 et EK413 qui relient Dubaï à Sydney et Auckland.

Actuellement, Emirates opère trois vols par jour entre Dubaï et Auckland. Deux de ces vols sont assurés par des B777-300ER qui, selon les avions, peuvent ne pas être équipés des derniers sièges premium. Ces avions font deux escales. Seul le troisième, un A340-500, ne fait qu'un arrêt et bénéficie des derniers sièges.

Mais à partir du 1er février, tous trois ne compteront qu'un arrêt, et le B777 sera abandonné en faveur du l'A380 (via Sydney) et de l'A340-500 (via Melbourne et Brisbane).

Cela signifie que la route Dubaï-Auckland prendra trois heures de moins, avec des temps d'attente de 21h25 réduits à 18h30.

Et ce n'est pas tout. Chacun des avions de ces lignes sera équipé des meilleurs sièges dans les trois classes. Les passagers de première classe sont logés dans des "suites" tandis que les passagers en classe affaire peuvent s'installer sur des sièges avec positions couchée.

Les passagers en classe économique ne sont pas en reste. L'Emirates B777 présente une configuration en rangées de dix sièges (3-4-3) tandis que les sièges de l'A340 sont disposés en rangées de huit (2-4-2). L'A380 est également configuré en rangées de dix (3-4-3), mais puisqu'il a une cabine plus large (que le B777), les passagers jouissent de plus d'espace et d'allées plus larges.

emirates-avions.jpgLes vols au départ de Dubaï sont fixés dans le temps de manière à concorder avec les passagers arrivant de vols de nuits en provenance d'aéroports européens comme Paris CDG, London Heathrow et Gatwick, Dusseldorf, Francfort, Munich et Zurich. Les services de retour pour Dubaï partiront tôt le matin pour l'Europe.

Les vols Emirates déjà existants pour Perth, Melbourne et Brisbane ne verront aucun changement.

Détail des nouveaux horaires :

- Nouveau vol quotidien Dubaï-Melbourne (puis Auckland). Exploité par un A340-500.

Départ du vol EK406 de Dubaï à 10h10, arrivée à Melbourne à 6h35 le lendemain.
Départ du vol EK407 de Melbourne à 22h35, arrivée à Dubaï à 5h40 le lendemain.

- Nouveau vol quotidien Dubai-Brisbane (puis Auckland). Exploité par un A340-500.

Le vol EK434 quitte Dubaï à 10h20 pour arriver à Brisbane à 6h35 le lendemain.
Départ du vol EK435 de Brisbane à 20h30, arrivée à Dubaï à 5h30 le lendemain.

- Nouveaux horaires d'escale à Auckland. Il est à noter que les trois vols sont étroitement liés.

Le vol EK412 pour Auckland quitte Dubaï à 10h (via Sydney) pour atterrir à Auckland à 13h30 le lendemain.
Départ du EK406 Duba-Auckland à 10h10 (via Melbourne) pour arriver à Auckland à 13h40 le lendemain.
Départ du EK434 Dubaï-Auckland à 10h20 (via Brisbane) pour arriver à 14h15 le lendemain.
Le vol EK435 quitte Auckland à 18h15 (via Brisbane). Arrivée à Dubaï à 5h30 le lendemain.
Le vol EK413 pour Dubaï quitte Auckland à 18h45 (via Sydney) et arrive à 5h30 le lendemain.
Le vol EK407 Auckland-Dubaï décolle à 18h50 (via Melbourne) et arrive à 5h40 le lendemain.

(Note : sur les transporteurs européens directs, seuls British Airways et Virgin Atlantic desservent l'Australie et seulement Sydney. Aucun transporteur européen ne dessert la Nouvelle-Zélande. La compagnie australienne Qantas dessert Londres et Francfort par des vols directs à partir de de Sydney ou de Melbourne. La seule ligne Air Nouvelle-Zélande pour l'Europe est Londres-Auckland)

Plus d'informations sur EMIRATES.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Pour presse plus libre préférez-vous?
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: