Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :
durban_front-de-mer.jpg
En plus d’être le principal centre de congrès et conventions d’Afrique du Sud, la ville a bien plus à offrir, grâce à sa population zouloue et à ses réserves où s'épanouit la faune d'Afrique...

 


Disposant de deux heures de temps libre avant ma prochaine réunion, je flâne à quelques pas des bureaux de mon associé, et me rend sur la plage. Durban est une curiosité en comparaison avec les autres villes de la côte d'Afrique du Sud. Son quartier d’affaires est situé quasiment en bord de mer, sur une portion de terre appelée The Golden Mile (le Kilomètre Doré). Ce secteur, et plus particulièrement la partie située le long de la Marine Parade avec ses grands hôtels, est truffé de kiosques où l’on vend gravures sur bois, colliers de perles, bracelets, et autres bibelots africains.


Durban compte environ 3 millions d’habitants et est la deuxième ville économique du pays après Johannesburg (dont Pretoria, la capitale nationale, n’est qu’une antichambre bureaucratique). Des trois principales villes d’Afrique du Sud, Johannesburg domine le secteur commercial, Le Cap est le plus gros pôle touristique, et Durban est la ville où se déroulent le plus de conventions, de conférences et d’expositions. Tina Cattaneo, manager général du Protea Hotel Edward, sur le Golden Mile, explique pourquoi « les prix très bas ont certainement un rôle déterminant dans le succès de Durban dans le domaine des conférences».

 

Une ville low cost sur le marché des conventions

L’Afrique du Sud reste l’une des destinations les moins coûteuses au monde, Durban étant encore plus abordable que Johannesburg et le Cap. Même si ces deux villes ont récemment construits des centres de conventions, elles n’ont pas retiré à Durban sa place historique, résultat en partie de son climat légèrement tropical et de son image de paradis ensoleillé.
Les autorités locales me rappelaient que rares sont les visiteurs qui comptent consacrer chaque minute de leur journée aux affaires professionnelles.

durban_piscine.jpg Il y a tellement mieux à faire. Mme Cattaneo nous donne quelques explications : « Nous proposons de multiples activités culturelles, des parcs d’attractions, et nous sommes situés tout près de parcours de golf ; sans oublier le soleil et le surf. »?
A Durban, on peut également se rendre au casino et dans bon nombre de centres commerciaux sélects, dont l’un des meilleurs exemples est le Gateway Theatre à Umhlanga (à 20 minutes de taxi du Golden Mile). Et il n’est pas très cher en plus, même si le prix des appareils électroniques reste salé; concernant les vêtements et les chaussures, vous y ferez des affaires en or.
Ne vous y trompez pas, Durban ne se résume pas à un lieu de vacances. La ville est l’un des premiers ports d’Afrique du Sud, s’appuyant sur une vaste zone industrielle. Le sucre fait partie des principaux produits qui y transitent, et les secteurs de services en rapport avec l'industrie minière y sont florissants. Les autres activités commerciales comprennent notamment les usines de textile, de pâtisserie, de produits alimentaires, de produits chimiques et autres engrais.

 

 

Une vraie ville Zouloue!

Durban est aussi le point central de la province de KwaZulu-Natal. C'est une ville unique en son genre, et sa population est l'une des plus diversifiées de la Nation arc-en-ciel. C'est une ville zouloue authentique, et on la qualifie de "Royaume Zoulou" pour y attirer les touristes. Les Noirs, en grande majorité des Zoulous, représentent presque 70% de la population, mais Durban est aussi l'une des villes d'Afrique où l'on trouve le plus de personnes d'origine asiatique (les Indiens, dont la place dans le commerce et dans les professions libérales est importante, représentent 20%), alors que les Blancs (auxquels on ajoute une poignée de "métis du Cap") constitue la partie restante.


L'utilisation croissante de la langue locale a aussi eu pour effet d'intégrer Durban à une nouvelle "super-municipalité" affublée de l'appellation eThekwini, qui signifie "dans la baie" en Zoulou. Il s'agit en fait d'une région administrative regroupant Durban et les villes avoisinnantes.
La vie économie est très souple, et je m'en suis rendu compte en parcourant le quartier commerçant de la ville. En entrant dans une superette, à 18h, celle-ci allait fermer; la grille qui protège la caisse s'était abaissée, et fut aussitôt remontée. "Entrez mais soyez rapide, nous sommes fermés", me dit en souriant un robuste Zoulou.
Conscient que le personnel m'attendait pour pouvoir terminer sa journée, et ce même si ils me disaient de prendre mon temps, j'ai opté en hâte pour une marque de crème hydratante que je ne connaissais pas. Le lendemain, en me levant, je ne me suis pas reconnu dans le mirroir. J'étais foncé. J'ai donc attrapé la bouteille et lu sur l'étiquette qu'en plus de propriétés hydratante, celle-ci promettait "de vous faire rentrer chez vous avec un bronzage de vacances parfait". J'imagine que les délégués qui passent leur temps dans les conférences, s'en délectent...


D'après Tina Cattaneo, la plupart des conférences durent en moyenne trois à quatre jours. Elle m'explique que même si 30% des délégués trouvent le temps de faire du tourisme pendant leur temps libre, ce n'est pas le cas pour tous. "Certains doivent se presser de rentrer chez eux, pour honorer leurs engagements".
Son hôtel, bâtisse imposante située sur la pointe nord de la zone de conférences, encourage les délégués à découvrir la région de KwaZulu-Natal et le reste du pays. Mme Cattaneo ajoute que "la plus grande partie des groupes étrangers [qui assistent aux conférences à Durban] vient de Grande Bretagne, suivie par les Allemands." D'autres sources révèlent que le nombre d'Américains, même s'il reste plus faible, est en augmentation (tout comme l'intérêt d'autres pays d'Afrique, pour les conférences en Afrique du Sud).
La ville peut loger les délégués dans des chambres d'hôtel allant du "trois étoiles" au "deluxe", et les grands hôtels sont souvent bien équipés pour accueillir les voyageurs d'affaires, avec notamment des coffres forts dans les chambres, ou un accès internet (dont une minorité en wi-fi). On peut aussi compter sur la présence de centres d'affaires, piscines et salles de sport, et quelques hôtels disposent aussi de spas.

Des hôtels pour accueillir jusqu'à 10000 délégués

durban_hilton.jpgLe Hilton Durban Hotel est parfait pour organiser des  conventions, avec ses 10 salles de réunions, pouvant accueillir jusqu'à 400 personnes. Alors que les hôtels sont en général équipés  pour des réunions de petite taille, le Albert Luthuli International Convention Centre (comme il a récemment été renommé) fait de l'ombre à ses voisins. Situé au bord du quartier de centre-ville, le ICC, et ses trois entrées communicantes, peut doubler sa capacité d'accueil à 10 000 délégués, si les deux salles du Durban Exhibition Centre (dirigé par la même société) y sont reliées.
Plusieurs conventions organisent leur cocktail et leurs soirées au Ushaka Marine World. Astucieusement positionné, juste à l'extérieur du Golden Mile, il a pour principale attraction un oceanorium (où baignent surtout des requins) et se décrit comme le plus grand parc d'Afrique ayant pour thème l'océan. On y trouve aussi un restaurant de la chaîne Moyo (dont les autres antennes sont à Johannesburg et Stellenbosch).


Même si les lieux de restauration sont nombreux à Durban (dans et hors des hôtels), le Moyo Ushaka Pier reste l'un des lieux de divertissement les plus prisés de la ville. C'est un restaurant au design plein d'excentricité, et au vaste menu pan-Africain, où l'on trouve des spécialités de tout le continent. Le soir, on y écoute des concerts de musique africaine, et lorque le climat est frais, des couvertures sont offertes pour un dîner "al fresco".


Lorsqu'il s'agit de plus petites conférences, les délégués sont invités à des safaris dans des contrées moins urbaines. Thula Thula, par exemple, est l'une des plus importantes réserves animalières de KwaZulu-Natal, et on y organise des conférences pour 32 personnes au maximum. A deux heures, au nord de Durban, on y a le choix entre pavillons avec air conditionné et décoration africaine digne d'un hôtel cinq étoiles, ou campement haut de gamme, où chaque tente est dotée d'une salle de bain intégrée.
Les safaris de Thula Thula vous permettront d'être au plus près de la vie sauvage, face à des girafes, des zèbres, des hyènes et des crocodiles. Des visites dans les autres parcs de la région de KwaZulu-Natal vous donneront l'occasion de voir des lions, des léopards, des éléphants, des rhinocéros et des buffles : la "Suite Royale" comme on l'appelle.
De part sa situation géographique, son climat et ses attractions naturelles, Durban est devenue une ville attractive tant au niveau professionnel que des loisirs, et ce à l'échelle nationale comme  internationale. La ville est bien desservie par avion, en provenance des deux destinations internationales du pays, Johannesbourg et Le Cap, via les vols affrétés par South African Airways. Si on y ajoute les compagnies "low cost" Kulula, Mango et 1Time, cela assure une liaison des plus foisonnante. Chaque jour, environ 35 vols ont lieu entre Johannesbourg et Durban, et 14 entre Le Cap et Durban, selon la saison.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

 

Un mot sur la sécurité

Durban est parfaitement sûre lorsqu'il s'agit de s'y promener en journée, mais une fois la nuit tombée, privilégiez les taxis lorsque vous quittez l'hôtel. Il est très déconseillés de s'aventurer la nuit dans les quartiers qui à ce moment là redevienne des "ghettos". Je marche souvent dans la rue dans des villes d'Afrique du Sud, mais même la journée, il va sans dire qu'il vaut mieux éviter certains écarts : concernant les vêtements (garder pour la fin les achats d'habits bon marché, que vous trouverez dans les centres commerciaux douteux de Durban), ou l'attirail touristique (ne faites pas étal de vos guides et cartes). Enfin, nous vous recommandons de laisser dans le coffre de l'hôtel vos bijoux et autres objets de valeur.


L'héritage Zulu

Bien que les Zoulous fassent partie de la tribu la plus importante (en nombre) d'Afrique du Sud, la direction du parti au pouvoir - l'ANC (African National Congress) - est longtemps revenue aux Xhosas et à d'autres tribus. En effet, Nelson Mandela, "le père de la Nation" et premier président élu dans l'Afrique du Sud post-apartheid, est un Xhosa, tout comme l'actuel président, Thabo Mbeki.
Mais le président de l'ANC est aujourd'hui un Zoulou : Jacob Zuma, ce populiste au parcours mouvementé, qui a sû résister aux attaques concernant sa vie sexuelle et des affaires de corruption, et conserver une côte de popularité remarquable. Il est sérieusement pressenti comme le futur président du pays. Vétéran de la lutte anti apartheid, M. Zuma (par ailleurs friand de tenues traditionnelles zouloues, à base de peau d'animaux, lors de ses apparitions publiques) est connu pour sa tendance à entonner un chant de libération appelé Lethu Mshini Wami ("Apportez moi ma mitraillette"), qui est devenu son hymne attitré.
Un autre Zoulou, le regretté Chief Albert Luthuli, lui aussi célèbre dirigeant résistant de l'ANC, a récemment été honoré, puisque son nom a été attribué au plus important centre de conférences de la région (le Albert Luthuli International Convention Centre). Celui-ci (que l'on appelle communément ICC) est reconnu comme étant le meilleur d'Afrique.


Sorties - Shakaland

Il existe de nombreuses possibilités de sorties pour les visiteurs : vous pouvez allez observer les dauphins barboter au large des côtes, ou visiter les sites de batailles entre Anglais et Zoulous ou entre Anglais et Boers. L'une des plus célèbres attractions est un séjour au sein d'une des réserves naturelles de KwaZulu Natal. De jour ou de nuit, vous pourrez y admirer les nombreuses espèces sauvages qui les peuplent.
Une autre possibilité peut vous conduire à vous immerger dans la culture zouloue, à Shakaland (shakaland.co.za), à 160 kilomètres de Durban. Au centre du site, se trouve le Protea Hotel Shakaland (proteahotels.com), où vous aurez l'impression d'être au coeur d'un village zoulou, sans pour autant renoncer au confort de la vie moderne (la totalité des 55 huttes en forme de ruche de la résidence, sont équipées de salles de bains de luxe). Le restaurant Kwabonamanzi de l'hôtel (ainsi que le bar uKamba) propose des plats traditionnels zoulous ainsi que de la nourriture occidentale.
La campagne environnante était le centre stratégique de Shaka (ou Chaka), célèbre et craint roi des Zoulous. En effet, Shakaland a été construit sur un ancien décor de film après que le tournage relatant cet aspect de l'histoire sud-africaine eut été achevé.
Les attractions proposées au Shakaland sont diverses et variées : danses tribales de guerriers armés de lances, vêtus de peaux de bêtes et brandissant des boucliers en cuir, démonstrations de fabrication artisanale, et leçons pratiques de construction de lances.


TOP 5 DES HOTELS AFFAIRES :


Hilton Durban

Situé au coeur du complexe de conventions et d'expositions, cet hôtel de 16 étages et comportant 341 chambres, se concentre sur la clientèle professionnelle, avec de nombreux points de restauration et de boisson, et un positionnement géographique astucieux, au bord du quartier d'affaires. La zone 'lounge' de l'hôtel est dotée de plusieurs coins 'business' discrets. Le prix des chambres débute à 76 Livres (environ 90 Euros). Rendez-vous sur hilton.com pour plus d'informations.


Protea Hotel Edward

Joyau du Golden Mile, situé face à la mer sur la Marine Parade, cet hôtel de style colonial aux 101 chambres dispose d'un bon bar et d'une piscine agréable. Il appartient aujourd'hui à la plus grande chaîne d'hôtels en Afrique du Sud, Protea Hotels. Prix de départ : 86£ (105€). Proteahotels.com


The Royal

251 chambres, en centre-ville, avec de nombreuses options 'business' : le Royal dispose de vastes salles de réunions et se trouve à seulement 15 kms de l'aéroport. Prix des chambres à partir de 127£ (155€). Visitez theroyal.co.za.


Southern Sun Elangeni

Gratte-ciel moderne, l'Elangeni est actuellement sujet à un réaménagement, qui prendra fin en Octobre. Il compte 449 chambres, deux piscines et accueille une clientèle d'affaires loyale. Ses salles de réunions sont prisées des organisateurs de petites conférences. Premier prix : 57£ (70€). Southernsun.com.


Southern Sun North Beach

Voisine de son homologue Southern Sun Elangi, cette propriété soignée de 285 chambres, est équipée d'une piscine en extérieur, au 32e étage. Elle propose un cadre plus vacancier que le Southern Sun Elangeni mais attire néanmoins beaucoup de visiteurs d'affaires. Prix de départ : 46£ (56€). Southernsun.com.
Contacts :
Ushaka Marine World ushakamarineworld.co.za
Moyo Ushaka Pier moyo.co.za
Thula Thula thulathula.com




Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

SONDAGE

Etes-vous en faveur d'un passeport vaccinal Covid pour voyager?

REPORTAGES AFRIQUE/MOYEN-ORIENT

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Booking.com
 
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: