Partagez cet article :

Oman est l'un des pays les plus sûrs et les plus accueillants pour les touristes et les hommes d'affaires dans le Golfe. Le sultan a su développer fortement son pays ces dernières années tout en privilégiant l'identité locale et la tolérance vis à vis de toutes les cultures...

De nombreux articles ont eu pour sujet les problèmes économiques de Dubaï ces dernières années, qui avait connu auparavant un essor florissant.

Dubaï abrite le plus haut bâtiment du monde, Burj Khalifa,mais la réputation de l’émirat en tant que centre de commerce régional avait été mise à mal.

Pas Oman. Contrairement à son voisin, le pays a su éviter la frénésie immobilière et le tourisme fastueux.

Au lieu de cela, le sultan, un homme avisé, s’est concentré sur l’éducation des jeunes, en utilisant ses ressources naturelles en pétrole et en gaz, et en se focalisant sur le tourisme de patrimoine. En conséquence, l'économie d'Oman est stable et les affaires sont florissantes.

La position stratégique d’Oman à l’embouchure du Golfe et dans l’étroit détroit d’Hormuz lui confère un intérêt majeur dans le contrôle de l’un des points géographiques les plus cruciaux au monde.

Environ 40% du pétrole exporté dans le monde passe par les eaux contrôlées par l’Oman, ce qui en fait un acteur mondial majeur et une force avec laquelle il faut compter.

Mascate, la capitale, compte un peu plus d'un million d'habitants multiethniques.

La ville a connu un développement rapide depuis l’arrivée au pouvoir du Sultan Qaboos Bin Said Al-Said, après le renversement de son père en 1970.

Il a ouvert et transformé un pays introverti et isolé, sans infrastructure, et c’est grâce à sa vision que Mascate est maintenant connue comme une capitale commerciale internationale.

Il y a des soins de santé pour toute la population, la scolarité est gratuite et il existe de nombreux collèges et universités.

Des routes à deux voies ont été construites dans tout le pays, qui dispose désormais d’un réseau routier complet et la couverture en téléphonie mobile atteint environ 85% dans les zones peuplées.

mascate paysage

Située dans un étroit corridor de deux à trois kilomètres entre mer et montagne, la banlieue de Mascate s'étend sur environ 50 km de l’aéroport à Al Bustan : la banlieue est reliée par une une route à deux voies qui traverse le centre-ville.

Au niveau de l’architecture des lois imposent le style traditionel : ainsi même l’immeuble le plus moderne doit avoir une fenêtre en arabesque ou un dôme.

La ville est majestueuse, ponctuée d'anciens forts sur des affleurements rocheux et scintille d’une propreté immaculée.

Des sommes importantes ont été dépensées pour entretenir de nombreux espaces verts.

Les maisons sont grandes selon les normes européennes et il y a peu d'immeubles de grande hauteur, à l'exception d'une poignée d'hôtels.

«Mascate est une ville charmante pour le tourisme et pour y faire des affaires. Oman offre une expérience arabe authentique que l’on trouve peu ailleurs dans la région. Ses habitants sont par ailleurs considérés comme les plus accueillants et les curieux du Moyen-Orient. Mascate présente l'avantage d'être un lieu sûr et familial, et vous y êtes libre, contrairement à l'Arabie saoudite ou au Koweït. Les visiteurs professionnels sont attirés par son atmosphère cosmopolite et ses installations de classe mondiale. Vous avez également la possibilité de sortir de la ville et d’expérimenter le véritable Golfe, que vous ne trouverez pas dans d’autres pays » explique Martin van Kan, directeur général de l’hôtel Al Bustan Palace.

mascate mosquee

Garder votre sang-froid est impératif lorsque vous faites des affaires.

En été, la température oscille entre 30 ° C et 38 ° C pendant la journée et tombe à 20 ° C d'octobre à avril.

Les affaires sont généralement menées en anglais : les hommes d’affaires portent une tenue professionnelle similaire à celle portée à la maison.

« Si vous participez à une réunion de haut niveau, portez un costume comme la plupart des cadres du pétrole. Les banquiers, les comptables et les avocats sont toujours habillés de manière formelle. Pour les femmes, les combinaisons en pantalons ou les jupes au-dessous du genou sont appropriées. Le corps doit être recouvert des épaules aux coudes » précise Peter Hutchinson, directeur financier de la société de gaz naturel liquéfié Oman LNG.

Bâtir un réseau social est important estime Peter Hutchinson : « beaucoup de temps est consacré aux salutations lors des réunions. Après des présentations très formelles, attendez-vous à discuter des affaires familiales et autres subtilités. Passez du temps à établir de bonnes relations avec les Omanais avec lesquels vous traitez et, dans la plupart des organisations, attendez-vous à une double approche. Il y aura un cadre supérieur omanais qui a été formé en Occident, travaillant aux côtés d’un ressortissant national. En ce qui concerne le personnel féminin, de nombreux hommes omanais traditionnels ne leur serrent pas la main, contrairement à certains hommes avant-gardistes. En règle générale, ne donnez pas la main à une femme d’affaires omanaise, à moins qu’elle ne s’avance et ne vous offre d’abord la sienne ».

oman priere

La ponctualité est attendue mais, en général, le rythme de vie est plus tranquille que dans les autres pays développés.

La signature d’une affaire peut prendre plus de temps que prévu: comptez un tiers de temps en plus que la normale pour passer toutes les étapes.

«Les acteurs les plus forts en matière de relations avec le gouvernement sont les ressortissants britanniques. Il existe une relation très forte entre Oman et le Royaume-Uni : le sultan s'est rendu à Sandhurst et entretient des relations étroites avec la reine. Les autres grands joueurs sont les Américains, puis les français et les néerlandais. Les États-Unis ont récemment mis au point une série de bases aériennes pour l’armée de l’air omanaise. Les écoles sont un bon moyen d’étudier la population expatriée : il existe une grande école britannique à Mascate,  une académie américaine et britannique, une petite école américaine et une école française » nous narre Peter Hutchinson.

Les expatriés ont joué un rôle clé dans le développement de l'industrie. John Solosy, partenaire commercial de Hud Hud Travels, une société proposant des excursions d’aventure à travers le sultanat, déclare : «Oman est un pays relativement nouveau et gagne à profiter de l’expérience de personnes expérimentées. Les occidentaux et le habitants du sous-continent indien ont aidé à son développement. On trouve à Oman des Indiens, des Philippins, des Européens, des Américains et des Européens de l'Est qui vivent côte à côte et s'entendent très bien ».

Pourtant, 70% de la population omanaise est âgée de moins de 25 ans et un régime gouvernemental de promotion de l’Omanisation est en vigueur.

Le programme encourage les Omanais à remplacer les fonctions précédemment remplies par les expatriés (au fil du temps, à mesure que les postes deviennent disponibles, au cours d'une période donnée).

muttrah souk

Il existe également des dispositions strictes concernant le nombre d'Omanais à employer par chaque secteur industriel.

Oman est gouverné par une monarchie et, en théorie, le sultan est le seul décideur. Toutefois, il est assisté par le Conseil d’Oman et le Conseil d’État, qui créent des plans à court et à long terme pour le pays, tels que Vision Oman 2020. Ce plan vise à doubler le revenu actuel par habitant au cours de la prochaine décennie tout en maintenant la stabilité économique.

«Rien n’a été officiellement écrit sur le sujet, mais certaines sources de haut niveau me disent que les deux chambres agissent comme les équivalents de la Chambre des communes et de la Chambre des lords. Le sultan a pour objectif de donner à ces corps le pouvoir de prendre davantage de contrôle et il a testé cela pendant plusieurs étés, lorsqu'il a quitté Oman pendant trois ou quatre mois, avec l'équivalent d'un Premier ministre en charge. Son objectif à long terme est d'amener le pays à devenir une démocratie » estime John Solosy.

L'aéroport est facilement accessible à environ 30 minutes de route du quartier central des affaires, situé entre les quartiers de Ruwi et de Bait Al Falaj. L'aéroport est particulièrement bien desservi et il existe d'excellentes liaisons aériennes internationales.

Erika Gusti Anggreini, responsable de la communication marketing pour Intercontinental Hotels Group Oman, déclare: « le meilleur moyen de se déplacer dans la ville est de prendre un taxi ou de louer une voiture et un chauffeur. Celles-ci sont facilement réservables par votre hôtel et vous devriez vous attendre à payer environ 110 rials (190 £) par jour. »

Si vous souhaitez créer une nouvelle entreprise à Oman, Peter Hutchinson conseille de nouer de bons partenariats.

«Les entreprises axées sur la jeune génération attirent beaucoup de financement, ce qui en fait un bon marché cible sur lequel se concentrer», dit-il. «Oman vient également de se lancer dans des projets durables et environnementaux, de sorte que des domaines tels que l’énergie solaire devraient devenir importants.»

Le pétrole est la plus grande industrie, avec Petroleum Development Oman, une coentreprise entre le gouvernement omanais et Shell, le plus grand exportateur. Environ 80% du PIB du pays est basé sur le pétrole et le gaz, les principaux acteurs étant Oman LNG et BP.

Certains petits sous-traitants tels que Oxy et British Gas sont également présents.

«La récession a affecté Oman légèrement moins que les autres pays grâce au pétrole qui représente des revenus très importants. A une époque le prix d’un baril est passé de 60 dollars pour s’élever à 130 dollars ou 140 dollars : il y a eu beaucoup d’excès. Les entreprises créées par le gouvernement et les projets créés pour diversifier les industries de base en dehors du pétrole ont continuer à rapporter de l’argent ce qui a permis de renflouer l’économie. »

Il y a beaucoup d'infrastructures en termes d'hôtels quatre et cinq étoiles, de centres commerciaux et de restaurants, ces derniers se trouvant généralement dans les hôtels.

Le projet immobilier Wave s’étend sur 6 km de plage près de l’aéroport.

«C’est le premier projet du genre où les non-résidents peuvent acheter des biens ici», explique Erika Gusti Anggreini. « Le projet comprend une grande marina, des centres commerciaux, des villages urbains, un terrain de golf et des hôtels Fairmont et Kempinski.

« Il y a beaucoup de projets immobiliers dans le sultanat», ajoute-t-elle.

« Dans le centre de Mascate, le projet à Ras Al Hamra, sur les terres du Petroluem Development Oman, dispose d’un front de mer, de résidences et deux hôtels. Yeti et Sifah, juste à l'extérieur de la ville, abritent des hôtels et des résidences ainsi que des marinas et des terrains de golf. »

Aujourd'hui, Oman a attiré l'attention internationale en tant que destination commerciale et touristique.

«Mascate est une capitale musulmane très modérée et compréhensive. Le sultan a su inciter sa population à écouter et à ne juger les différentes cultures. En conséquence, il y a une bonne interaction entre les résidents expatriés qui vivent comme ils le feraient dans leur propre pays sans trop d’ajustements » estime Van Kan, du palais Al Bustan, a déclaré:

Et si parcourez les dunes de sable dans un SUV au coucher du soleil ou si vous vous lancez dans un nouveau projet avec un partenaire, Peter Hutchinson assure « qu’Oman fournit un environnement au Moyen-Orient particulièrement sûr ce qui est d’autant plus attractif ».

QUE VOIR A OMAN

- Découvrez le mode de vie local du village d’Omani Heritage, situé dans le complexe et spa Barr Al Jissah du Shangri-La. Conformément à la volonté du sultan de faire en sorte que le tourisme soit à la fois éducatif et durable, les visiteurs peuvent tout apprendre, de la manière de jouer des instruments locaux tels que les ouds et les tambours, à l’écriture de leurs noms en arabe. Ouvert tous les jours de 9h à 22h; l'entrée est gratuite.

- Une visite à la grande mosquée du Sultan Qaboos, située dans la banlieue d’Al-Ghubrah, sur la route menant à l’aéroport, récompensera les visiteurs avec un aperçu du deuxième plus grand tapis tissé à la main au monde dans l’une des plus grandes mosquées du monde. Accueillant jusqu'à 20 000 fidèles, c'est l'une des rares mosquées ouvertes aux non-musulmans
(8h-11h seulement, sauf le vendredi). Ne manquez pas le lustre géant en cristal de Swarovski et le dôme aux superbes triangles de verre teinté.

sultan qaboosmosquee

- Visitez le marché aux poissons de Muttrah tôt le matin. Préparez-vous à vous émerveiller alors que les pêcheurs déchargent leurs prises de leurs dhows, lors une scène intemporelle qui a peu changé au cours des siècles. Des homard aux crevettes, vous pourrez tout acheter pour presque rien. Ensuite, visitez le souk de Muttrah, un labyrinthe de délices où les femmes omanaises vêtues de noir négocient des textiles, bijoux, des antiquités et des épices. Ouvert tous les jours de 6h30 à 8h.

- Passez par le musée Bait Al Zubair au centre de Mascate pour une immersion instantanée dans la culture omanaise. Outre des expositions colorées de bijoux, d'objets d'artisanaux et de maquettes de bateaux, on y trouve une belle collection d’Art, d'armes à feu et de vêtements traditionnels. Ouvert samedi-jeudi de 9h30 à 13h, de 16h à 19h; l'entrée est 1 rial (£ 2); visitez baitalzubairmuseum.com

OÙ SEJOURNER A OMAN

Mascate abrite de grandes chaînes hôtelières mondiales, des hôtels souvent super luxueux et coûteux. Tous abritent de nombreux commerces.

Palais Al Bustan

Al Bustan se présente comme le premier complexe six étoiles du Sultanat (le Shangri-La se targue également d’avoir six étoiles).

Implanté au sein d'un site luxuriant de 80 hectares en bord de mer, l'établissement accueille régulièrement des événements prestigieux tels que le sommet du CCG.

Il abrite 200 chambres spacieuses et 50 suites. L'accès Internet filaire / wifi dans la chambre coûte 10 rials (£ 17) pour 24 heures.

Chambres à partir de 105 rials (£ 180)
14 Muttrah; tél. +968 2479 9666; https://www.ihg.com

Grand Hyatt Muscat

Cet établissement cinq étoiles de 280 chambres est situé dans le quartier des ambassades et du gouvernement.

Le marbre et les feuilles d'or prédominent dans les grands espaces publics, tandis que le bar John Barry et le salon de thé Sirj sont des lieux de réseautage populaires pour les expatriés et les locaux.

L'accès Internet par câble coûte 17 rials (£ 29) pour 24 heures.

Chambres à partir de 141 rials (£ 241)
Shatti Al Qurum;
tél. +968 2464 1234; muscat.grand.hyatt.com

Station balnéaire et spa SHANGRI-LA barr al jissah

S'étendant le long de l'une des plus belles plages de Mascate, cet immense complexe hôtelier comprend deux établissements cinq étoiles et un chic six étoiles. Il y a huit restaurants et une myriade de bars.

Les voyageurs d'affaires sont bien accueillis à Al Bandar, qui dispose de 198 chambres donnant sur la mer et de nombreuses salles de réunion. L'accès filaire et wifi est gratuit.

Le Chi the Spa de Shangri-La dispose de 12 villas de soins pour des massages relaxants.

Chambres à partir de 176 rials (£ 301)
Qantab; tél. +968 2477 6666; www.shangri-la.com

Radisson Blu

Situé dans le quartier central des affaires, l'hôtel dispose de 156 chambres et suites de taille convenable.

Le restaurant primé Al Tajin Grill et le café italien Grind Floor sont à votre disposition.

Pour un travail en réseau en soirée, installez-vous sur un tabouret dans le bar animé Cellar. L'accès Internet par câble est gratuit dans les chambres et le wifi dans les parties communes.
Chambres à partir de 97 rials (£ 166)
Rue Al Kuleiah; tél. +968 2448 7777; www.radissonblu.com

Crédit Photo : ©Sultanat d’Oman

  
NE MANQUEZ AUCUNE INFORMATION : JE M'ABONNE A LA NEWSLETTER!
DISCUTEZ DE CET ARTICLE, DONNEZ VOTRE AVIS, DONNEZ-NOUS UNE INFORMATION: CREEZ UN SUJET DANS LE FORUM

REPORTAGES AFRIQUE/MOYEN-ORIENT

Suivez l'actualité avec la newsletter :

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la limitation de vitesse à 80km/h pour les routes nationales?
Aller en haut