La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

 Le directeur général de Delta Air Lines, Ed Bastian, assure  que la demande de vols est au plus haut niveau depuis plusieurs années. La semaine dernière, Delta a enregistré un record de réservations...

« Je n'ai jamais vu une demande aussi forte dans ma carrière », a déclaré Ed Bastian. « Nous n'avons pas constaté de baisse de la demande. Et pourtant nous n'avons pas encore notre planning complet. Donc quand je dis que nous avons eu notre plus grosse journée de réservation, c'est malgré le fait que 15 % de nos sièges ne sont pas disponibles à la réservation, de sorte que la demande est plus importante qu'en 2019, même en tenant compte de cela ».

Ed Bastian a déclaré qu'il n'y avait pas eu de pic d'annulations à la suite au conflit ukrainien.

« Les réservations ont été plus élevées que ce que nous avons vu depuis le début de la pandémie et nous n'avons pas vu de pic d'annulations. La demande a vraiment résisté. Nous n'avons constaté aucun impact en termes de réticence des voyageurs américains à venir en Europe. Une grande partie de nos vols se font vers Londres, Paris, Amsterdam et Rome. La semaine dernière, nous avons eu la plus grande journée de réservations pour notre entreprise de notre histoire, point final. Pré- ou post-Covid. C'est un signe de la force de notre demande. Il semble que les gens font la part des choses ».

Ed Bastian a déclaré que la crise ukrainienne avait été une période difficile, la compagnie aérienne ayant immédiatement suspendu son accord de partage de code avec Aeroflot, sans aucun projet de retour en arrière.

« D'un point de vue humanitaire, nous avons travaillé avec un certain nombre d'organismes d'aide », a déclaré Ed Bastian. « Pas plus tard que la semaine dernière, nous avons versé 1 million de dollars et nous avons trouvé des moyens pour les voyageurs Delta de faire don de miles aériens à ces causes. D'un point de vue commercial, il y a eu une augmentation spectaculaire des prix du carburant et nous ne sommes pas couverts : aucune des principales compagnies aériennes américaines n'est couverte. Nous avons vu le pétrole à 100 $ le baril à plusieurs reprises dans le passé. Nous avons réussi à surmonter cela au début de la dernière décennie lorsque le carburant était à ce niveau et je ne suis pas trop inquiet à ce sujet »..

A la question de savoir si les voyages d'affaires reviendront aux niveaux d'avant la pandémie, Ed Bastian s'est montré très optimiste : «il ne fait aucun doute que la pandémie a provoqué certains changements de comportement qui seront adoptés à plus long terme, qu'il s'agisse des budgets de voyage ou des entreprises...À l'heure actuelle, nous enregistrons une baisse des voyages d'affaires de 60 %. Donc, pour tous les pessimistes qui ont dit que cela ne reviendrait pas à 50%, nous avons déjà dépassé ce niveau. Les États-Unis sont à un niveau supérieur à l'Europe, mais collectivement, nous sommes revenus à 60 % ».

«Il y a aussi un certain nombre de choses auxquelles il faut penser en ce qui concerne les voyages en ce qui concerne les entreprises. La visioconférence va changer la nature des voyages, mais je pense qu'elle va conduire à annuler les voyages. Une vidéoconférence, cela vous permet d'emporter votre bureau avec vous, cela ne vous oblige pas à être au bureau ou à être à la maison, donc cela améliore la présence que vous avez et je pense que cela n'a pas été bien compris. Certaines formes de voyages d'affaires seront réduites, mais d'autres connaîtront une croissance.

« Deuxièmement, aux États-Unis, les gens envisagent des pratiques de travail hybrides. Tout le monde n'est pas au bureau cinq jours par semaine comme avant. De nombreuses entreprises s'organisent avec deux ou trois jours au bureau pour permettre à leurs employés de travailler à distance, et offrir de la flexibilité à leur personnel, et donc les gens auront toujours besoin de voyager : ce sont de nouvelles formes de voyage. Cela signifie que les gens peuvent planifier leur vie et améliorer leur propre mobilité, qu'ils prennent des vacances à différents moments de l'année ou qu'ils travaillent sur leur lieu de vacances. L'autre chose que nous perdons de vue, c'est que nous nous référons toujours à 2019 comme référence. Mais nous pensons que notre économie au cours des deux prochaines années, en particulier aux États-Unis, sera nettement plus importante qu'elle ne l'était en 2019. »

« Les consommateurs ont 2,2 milliards de dollars de richesse qu'ils ont accumulés au cours des deux dernières années. Les voyages d'affaires sont une forte importante pour l'économie, et bien que les prix du carburant et d'autres impacts inflationnistes puissent avoir un effet sur la demande des consommateurs, à l'heure actuelle, nous ne le voyons pas aux États-Unis.

Ed Bastian a fait référence aux données sur les dépenses que la compagnie aérienne peut obtenir grâce à sa relation avec son partenaire de carte de crédit, American Express.

« En parlant de données... Au cours de la première partie de cette année, en janvier et février, nous avons examiné les dépenses de consommation via AMEX, qui est la carte comarquée que nous commercialisons. Ces dépenses sont nettement plus élevées qu'ellles ne l'étaient au cours de la période comparable de 2019. Cela signifie que les gens dépensent et utilisent leur carte de voyage avec Delta pour gagner des points Delta. Vous pouvez donc trouver autant de raisons pour lesquelles les voyages d'affaires seront à la hausse plutôt qu'à la baisse, et en fin de compte, tout est une question d'être en connexion. Nous avons tous appris au cours des deux dernières années que rien ne vaut de se réunir (en vrai) ».

Ed Bastian s'exprimait alors que Delta vient de publier ses horaires d'été, avec plus de 510 vols hebdomadaires vers l'Europe.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

Aller en haut