Etes-vous pour ou contre la suppression du port du masque dans les transports?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :
Les hôtels comme les compagnies aériennes cherchent à distribuer en direct pour améliorer leurs marges : il s'agit d'une des tendances identifiée par le Forum HRS qui s'est tenu ce jour à Paris. Laurence Parisot a fait une apparition très remarquée en s'exprimant sur la situation géopolitique mondiale...

laurence parisot hrs 2016

Dans le monde de l'aérien, Lutfhansa a été l'un des pionniers à se positionner sur la distribution directe avec son offre Direct Connect.

Mal comprise par les agences de voyage dans un premier temps, une offre similaire est désormais étudiée désormais par des compagnies comme Emirates ou BA (voir L'it-a-une-importance-cruciale-selon-willie-walsh.html) : British Airways a lancé récemment sa nouvelle offre New Distribution Capability basée sur le standard NDC poussé par la IATA. Selon la IATA, 45% des réservations des compagnies aériennes devraient se faire en direct en 2021 contre environ 30% aujourd'hui.

Selon Emmanuel Debray, directeur d'HRS France, la distribution directe se développe dans le domaine de l'aérien, mais aussi dans celui de l'hôtellerie.

C'est dans le cadre d'un forum sur l'hôtellerie d'affaires qu'il s'est exprimé ce jour à paris : «les hôtels et les compagnies aériennes mettent en place une stratégie de distribution directe pour améliorer leurs marges. Les secteurs aériens et hôteliers vont dans la même direction. Les motivations sont diverses: hausse des coûts d'acquisition client, transformation du marché en une commodité à faible marge, modèle économique dépendant de la distribution…».

Dans le monde de l'hôtellerie, les récentes vagues de consolidation comme le rachat de Starwood par Marriott ou celui de Raffles, Farimont et Swissotel par Accor visent notamment à renforcer l'offre de distribution directe de ces groupes et leur poids face aux centrales de réservations comme Expedia.

Le marché hôtelier reste cependant beaucoup moins concentré que dans l'aérien : 250 compagnies aériennes sur 750 couvrent 95% des vols internationaux, alors que le marché hôtelier compte 450000 établissements dans le monde 340000 sont indépendants.

A titre d'exemple la part de marché de Starwood-Marriott n'est que de 9% à New York, mais de 3% dans le monde, 1% à Shanghai et Paris a pointé HRS.

Les hôtels indépendants représentent toujours 80% du marché aujourd'hui en Asie, Amérique du Sud et en Europe, d'où une plus grande complexité des achats sur ce marché (voir slide ci-dessous).

comparatif hotels aerien hrs2

Le forum a également été l'occasion de revenir sur les grandes tendances du marché de l'hôtellerie : hausse de 2,6% des tarifs en France en 2017, de 2,8% à Paris et baisse prévue de 2,7% en Europe de l'Ouest.

Il est à noter que le secteur de l'hôtellerie pèse en moyenne 27% des dépenses de voyages d'affaires. La France est le 6ème marché mondial des voyages d'affaires (37,5 milliards d'euros) avec une hausse estimée à 4,2% en 2016.

Alors que de nombreux voyageurs se posent des questions concernant l'environnement géopolitique, Laurence Parisot l'ancienne présidente du MEDEF a fait une intervention remarquée en prévenant : «nous vivons dans un mode incertain mais il faut savoir que tous les replis figent l'économie, l'histoire économique du monde l'a montrée».

Elle a également pointé les dangers du populisme et des extrémistes en analysant qu'aucun candidat n'avait parlé de l'Europe lors des primaires.

«L'Europe est la première puissance commerciale au monde. Et même si le poids de l'Allemagne est important, l'Europe ne serait pas numéro un sans l'ensemble des pays la composant. Mais l'Europe c'est aussi et surtout la paix» a-t-elle scandé.

Et sans paix pas ou peu de commerce, comme l'ont montré les conflits de ces dernières années qui ont mis à mal la croissance et le développement du monde économique dans certaines régions. Pour l'hôtellerie aussi, la paix est un concept d'avenir...

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

Aller en haut