La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :
Alors qu'Emirates vient de recruter l'ancien CEO de Malaysia pour s'occuper du digital, British Airways parie aussi sur la technologie à l'image d'Easyjet…

ba site web 2016

A l'occasion du Global Aviation Festival, les présidents d'Emirates, Birtish Airways et Easyjet ont souligné l'importance de la stratégie digitale pour la bonne santé de leur activité.

Willie Walsh, le président du groupe IAG, maison-mère de British Airways a révélé que le groupe avait créé une équipe de transformation digitale.

«Nous avons réfléchi en partant du constat qu'il y avait des sociétés qui cherchaient à révolutionner notre Business, c'est pourquoi nous devons tenter de révolutionner notre propre Business pour en tirer partie. Nous donnons beaucoup de liberté à cette équipe. Nous pensons que le digital va nous offrir des opportunités pour améliorer notre performance de multiples façons: nous voulons que l'innovation bénéficie à notre clients et à notre rentabilité» a déclaré Willie Walsh.

Tim Clark, le président d'Emirates a déclaré que son groupe de transformation digitale avait passé plusieurs mois à examiner chaque processus de la compagnie de manière détaillée.

Le groupe cherche désormais à revoir les processus sur de nouvelles plate-formes, qui pourraient permettre «de réduire de 50% ce que nous faisons».

«Cela a des implications pour les bureaux, les employés. Cela va permettre d'abaisser les coûts, de nous rendre plus efficaces tant au niveau du bac que du front office» a assuré Tim Clark.

Emirates a récemment nommé l'ancien CEO de Malaysia Airlines, Christoph Mueller comme directeur du digital et de l'innovation.

En plus de la transformation digitale, Mueller «regardera comment en tant qu'industrie, nous sommes limités par les systèmes de distribution du passé. Je ne suis pas sûr que les GDS soient adaptés dans les 5 à 10 ans particulièrement au regard de ce qui se passe dans le monde digital» a-t-il ajouté. Tim Clark prédit qu'Emirates va migrer vers une nouvelle architecture ouverte dans les 5 prochaines années, qui sera basée sur la technologie «blockchain», une technologie de bases de données distribuées qui enregistrer toutes les transactions bitcoin. Cette technologie permet d'avoir des données en temps réel afin de faire « de nombreuses choses plus rapidement, intelligemment et d'obtenir la valeur souhaitée, tant en terme d'interaction clients ou fournisseurs».

Tim Clark a précisé qu'Emirates travaille avec la faculté de mathématiques de l'Université d'Oxford pour tester ses algorithmes de yield Management «pour s'assurer que la distribution, l'utilisation de l'inventaire et des prix sont optimisés par le Yield».

La compagnie aérienne est partenaire d'autres centres d'expertise dans Silicon Valley ainsi qu'avec l'Université de Carnegie Mellon en Pennsylvanie.

Tim Clark a ajouté : «la révolution digitale, que ce soit dans le Business de l'aérien ou dans tout autre business, nous dit, que si nous l'ignorons ce sera à notre péril». De son côté la EO d'Easyjet, Carolyn Mc Call estime «nous ne voyons pas comme une compagnie aérienne, mais comme une plate-forme d'ecommerce».

«Le fait que nous ayons un milliard de visites via nos canaux digitaux nous permet de recevoir d'énormes quantités de données et de contacts».

Elle a souligné qu'il était important d'éviter d'utiliser des données clients «d'une manière irritante». Au lieu de cela la clé du succès réside dans le fait d'être clair sur ses objectifs stratégiques.

Dans le cas d'Easyjet, c'est de rendre la plate-forme aussi simple que possible pour les passagers que ce soit pour modifier des billets, acheter des extras, réserver d'autres services comme des nuitées d'hôtels ou des locations de voitures.

Lufthansa de son côté a lancé un pavé dans la mare l'an passé en mettant en place son système de réservation Direct Connect. La compagnie allemande a annoncé cette semaine qu'elle souhaitait proposer un système de distribution interactif pour les fournisseurs et clients d'ici 2018/2019.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

SONDAGE

La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut