Partagez cet article :

International Airlines Group (IAG) a annoncé un accord portant sur l’achat de la compagnie aérienne Air Europa basée à Madrid pour un milliard d’euros.

Le transporteur membre de Skyteam est la troisième plus grande compagnie aérienne espagnole après Iberia et Vueling - toutes deux faisant déjà partie d'IAG.

Air Europa sera racheté par Iberia, filiale du groupe IAG, le groupe déclarant que la marque «sera initialement conservée et que la société restera en tant que centre de profit autonome au sein d’Iberia, dirigée par le PDG d’Iberia, Luis Gallego».

IAG a déclaré que cette initiative transformerait son hub de Madrid «en un véritable rival des quatre plus grands hubs d'Europe : Amsterdam, Francfort, Londres Heathrow et Paris Charles De Gaulle», et rétablirait le groupe «en tant que leader du marché très attractif entre l'Europe, l'Amérique latine et les Caraïbes ».

La transaction devrait être finalisée au cours du second semestre de 2020, à condition que les approbations requises soient accordées à IAG.

Le groupe a annoncé avoir accepté de payer à Air Europa une indemnité de rupture de 40 millions d'euros «dans l'éventualité où la transaction ne recevrait pas les fonds nécessaires, approbations réglementaires et l'une et au cas où l'une ou l'autre des parties choisirait de mettre fin à l'accord de transaction ».

IAG a déclaré qu'elle prévoyait «des possibilités de générer de la valeur» dans trois domaines:

    - Intégration d’Air Europa dans la structure de hub Iberia existante à Madrid
    - Création de liens commerciaux entre Air Europa et d’autres sociétés du groupe IAG, en plus d’une inclusion dans les activités communes du groupe IAG
    - Intégration d'Air Europa sur la plate-forme de services communs IAG

Le groupe prévoit également d'ajouter des accords de partage de code réciproques intra-groupe «sur toutes les passerelles de correspondances», d'ajuster les horaires «afin de maximiser la connectivité via le hub de Madrid» et d'intégrer Air Europa dans le programme de fidélité Avios.

Avec Air Europa IAG veut se développer en Amérique Latine

Air Europa dessert actuellement 69 destinations nationales et internationales et disposait d'une flotte de 66 avions à la fin de 2018.

La compagnie aérienne a été créée en 1986 et est devenue membre affilié de l'alliance Skyteam en 2007, avant de devenir membre à part entière en 2010.

Il est probable qu'Air Europa quittera l'alliance Skyteam, BA et Iberia étant les membres fondateurs de l'alliance rivale Oneworld, bien que cela n'ait pas été confirmé.

En 2017, Ryanair avait annoncé son intention de s'associer à Air Europa pour des vols en correspondance, bien que cet accord se soit terminé plus tôt cette année.

Willie Walsh, directeur général de l'IAG, a déclaré ce qui suit: «acquérir Air Europa ajouterait une nouvelle compagnie aérienne compétitive et rentable à IAG, consoliderait Madrid en tant que plaque tournante européenne et donnerait à IAG le leadership de l'Atlantique Sud, générant ainsi une valeur financière supplémentaire pour nos actionnaires. IAG a de solides antécédents d’acquisitions réussies, plus récemment avec l’acquisition d’Aer Lingus en 2015 et nous sommes convaincus qu’Air Europa représente un ajustement stratégique fort pour le groupe.»

Le groupe avait tenté de lancer une joint-venture avec American Airlines et LATAM en Amérique du sud mais ce projet a été rejeté par la Cour Suprême Chilienne plus tôt cette année.

Dans un premier temps la marque Air Europa devrait être gardée. La société sera gérée comme une entité autonome d'Iberia. Dans un futur plus lointain Willie Walsh a annoncé qu'il souhaitait limiter le nombre de marque en Espagne.

 Si le projet est accepté, Air Europa pourrait être intégrée au groupe IAG au cours de l'année 2020.

Avec cette acquisition IAG déjà très présent dans le monde anglophone va considérablement se renforcer dans la sphère culturelle de langue espagnole combinant ainsi une emprise forte sur deux communautés culturelles prépondérantes dans le monde.

Londres se dédiant principalement au monde anglophone et Madrid au monde hispanophone. Il est à noter que contrairement à l'Asie, le tourisme est encore très limité en Amérique du Sud et que les perspectives de développement sont donc importantes.

Il est à noter qu'Air Europa s'est particulièrement bien positionnée sur l'Amérique Latine ces dernières années avec de nombreuses destinations et une flotte d'avions de dernière génération (B787) ce qui offre à IAG un outil de bon niveau pour développer le trafic dans le futur.

Le rachat d'Air Europa une riposte au départ de LATAM de oneworld?

Ce rachat d'Air Europa par IAG est peut-être également une forme de riposte à la prise de participation de 20% de Delta Air Lines au sein de la compagnie aérienne d'Amérique latine LATAM.

Suite à cette prise de participation LATAM a indiqué qu'elle allait quitter oneworld sans préciser si elle allait intégrer Skyteam ce qui serait logique.

Delta a également racheté 32% du capital d'Aeromexico. Ce qui pose Delta en un acteur très important sur le marché latino-américain et l'alliance Skyteam par la même occasion.

Il reste que ces prises de participations montrent que dans une économie globalisée et ouverte ce sont les plus compétitifs qui remportent la mise...

A ce titre on ne peut que constater le poids trop important des charges et les taxes qui pèsent sur Air France et le pavillon français en général dont la nouvelle écotaxe. Les faillites d'Aigle Azur et d'XL Airways ne semblent pas inquiéter plus que cela les pouvoirs publics.

Air Europa avait proposé à Air France de la racheter. Sans des taxes aussi lourdes Air France aurait peut-être pu dégager des bénéfices bien plus substantiels ces dernières années pour participer plus fortement à la consolidation du secteur aérien européen. Ces dernières années IAG a racheté Vueling, Aer Lingus, Iberia et le groupe Lutfhansa Austrian Airlines, Swiss, Brussels Airlines...

Selon le cabinet Scope, Lufthansa Group a augmenté sa part de marché en 2018 en Europe pour atteindre 12.3% de part de marchéin 2018 (142 millions de passagers 2018), devant Ryanair qui atteint 12%, International Consolidated Airlines Group qui détient 9.8% de part de marché, Air France-KLM (8.8%) et easyJet (7.7%).

Le cabinet Scope estime que ce mouvement de consolidation va se poursuivre.

«Nous pensons que le bouleversement du secteur européen se poursuivra tant que les taux d'intérêt resteront bas et que les compagnies aériennes plus grandes et plus solvables pourront tirer parti de leurs meilleurs profils de coûts et de la capacité financière de financer le rachat d'entreprises en faillite », a déclaré Nous pensons que le bouleversement du secteur européen se poursuivra tant que les taux d'intérêt resteront bas et que les compagnies aériennes plus grandes et plus solvables pourront tirer parti de leurs meilleurs profils de coûts et de la capacité financière de financer le rachat d'entreprises en faillite », a déclaré Azza Chammem analyste au sein du cabinet Scope.

A ce titre la mise en place de l'écotaxe est un non sens absolu pour la compétitivité de l'industrie aérienne française : voir Ecotaxe une taxe injuste pour les compagnies aeriennes.

 

iairgroup.com, aireuropa.com

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : CLIQUEZ ICI POUR CREER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Aller en haut