Partagez cet article :

??iberia-a319

Cinq syndicats de la compagnie aérienne Iberia (UGT, CC OO, USO, Sitpcla, Asetma) ont déposé un préavis de grève pour la journée du 14 décembre et pour la période du 17 au 21 décembre prochain.

Les syndicats espagnols veulent ainsi protester contre la plan de licenciement de la compagnie qui prévoit 4500 suppressions d’emplois, soit 23% des salariés de la compagnie aérienne.

En plus de ces licenciements le plan d’économies prévoit une baisse des salaires de 25 à 35% (jusqu’à 47% pour les pilotes) et la suppression de 15% des routes en 2013 dont plusieurs reliant l’Europe à l’Amérique Latine.

Iberia a fusioné avec British Airways pour créer IAG.

Récemment IAG a dévoilé son désir de prendre 100% du capital de la low-cost Vueling, filiale d’Iberia: un vote en faveur du modèle Vueling.

Jusqu’à présent Iberia et Vueling s’étaient partagés les rôles: Vueling opérant des vols au départ de Barcelone et Iberia au départ de Madrid avec sa filiale low-cost récemment créée Iberia Express.

La restructuration d’Iberia entrainera certainement, comme dans de nombreux pays, une mise en avant des vols low-costs de la compagnie pour ses routes domestiques avec Iberia Express et Vueling en première position.

?La tendance est la même en Allemagne: Lufthansa va considérablement développer sa filiale Germanwings qui opérera dès 2013 la totalité des vols domestiques de Lufthansa hormis ceux au départ de ses hubs long-courriers de Munich et Francfort.

En Espagne, la situation est particulièrement tendue car l'économie du pays n'est pas aussi forte qu'en Allemagne du fait notamment de la crise du marché de la construction.

Les compagnies aériennes en pâtissent même si certaines ont su résister.

La compagnie aérienne Spanair a fait faillite en janvier 2012, ce qui n'a même pas profité aux autres acteurs du marché, celui-ci étant en baisse.

De son côté, la seconde compagnie aérienne espagnole, Air Europa, ne prévoit pas de licenciement cette année, même si 40 postes ont été supprimés l'an passé sur un total de 4500.

La seconde compagnie aérienne espagnole affichera un déficit d'environ 1 milions d'euros cette année comme en 2011, une sacrée performance dans un marché pour le moins difficile!

 

 

 

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

 

Aller en haut