Etes-vous pour ou contre le passage de la retraite de 62 à 64 ans?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. Refuser et s'abonner.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Du fait des nouvelles restrictions dans différents pays, la capacité aérienne est encore une fois à la baisse en ce mois de janvier 2021…

Les compagnies aériennes avaient repris espoir cet été alors que la crise s’estompait, mais les récents regains de l’épidémie de Covid-19 dans différents pays ont mis à mal cette reprise.

Ainsi globalement le nombre de sièges offerts est de moitié cette semaine par rapport à l’an passé selon OAG.Les compagnies aériennes ont offert 53,4 millions de sièges contre 106,7 millions l'an passé pour le semaine du 18 janvier. 376000 vols ont été opérés contre 714000 l'an passé.

Mais ces chiffres sont loin de refléter la réalité dans de nombreux pays car ils sont biaisés par la bonne résistance du marché chinois qui représente un part importante du marché aérien mondial et du dans une moindre mesure des Etats-Unis.

La baisse n’est que de -14,7% en Chine et de -45% aux Etats-Unis du fait de la politique plutôt libérale appliquée sous la présidence Trump pour les voyages contre -67,9% en France, -84,7% en Allemagne ou -86,7% au Royaume-Uni.

D’autres pays s’en sortent également relativement moins mal comme le Brésil (-45,6%), le Japon (-49,8%), la Corée du Sud (-56%) ou le Mexique (-27%).

Avec 53,4 millions de sièges offerts cette semaine, l'offre aérienne est revenu à son niveau de juillet 2020.

Espérons que cette tendance à la baisse ne se poursuive pas, ce qui aurait pour conséquence de ramener les capacités à leur point bas de la crise du Covid comme entre avril et mai 2019.

De nombreux pays sont touchés par une recrudescence des cas et marquent une baisse importante de leurs capacités en une semaine comme le Royaume-Uni, l’Afrique du Sud ou l’Australie du fait de restrictions importantes mises en place pour voyager. Le gouvernement australien a notamment choisi de restreindre la capacités aérienne internationale.

Une amélioration n’est pas prévue à court-terme malgré la vaccination d’autant que les Etats-Unis, le premier marché aérien mondial, vont appliquer des mesures additionnelles pour les voyageurs internationaux. A compter du 26 janvier un test PCR avant vol sera obligatoire pour se rendre aux Etats-Unis.

  

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre le passage de la retraite de 62 à 64 ans?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS