Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Le Club Med ouvrira un village à la montagne par an d’ici 2020

Le Club Med mise sur la montagne. Alors qu’il s’apprête à ouvrir Samoens, Grand Massif en décembre 2017 Henri Giscard d’Estaing annonce l’ouverture de quatre nouveaux villages en France.

club med montagne

La montagne française a reconquis le Club Med. Déjà exploitant de 23 resorts dont 16 villages en France, 2 en Suisse et 2 en Italie, le Club Med s’apprête à ouvrir trois villages coup sur coup sur les trois prochaines années : Samoens en décembre 2017, Arcs 1600 en décembre 2018 et un autre encore en 2019 sur une destination encore non décidée à choisi entre Tignes Val Claret, ce nouveau village devant remplacer l’ancien et devant être mitoyen de Skyline, Avoriaz, Valloire, les 2 Alpes ou encore la Rosière.  

Les nouveaux villages, qui sont des constructions neuves, et qui ont représenté pour leurs propriétaires souvent plus de 100 millions d’euros répondent aussi à cahier des charges strict  : ouverture sur les deux saisons, situation ski au pied, accessibilité à moins de deux heures d’un aéroport, et enfin projet conforme à la volonté des élus.

Car le Club est en effet très convoité par les élus, et joue souvent un rôle déterminant pour les stations, assurant les emplois et apportant d’importantes retombées économiques ou fiscales. Sans compter que le Club provoque souvent la mise en place de nombreux équipements : remontées mécaniques, canons à neige, aménagement des pistes de ski … Ainsi dans la petite station de Peisey Vallandry où il est implanté, le Club Med fait travailler jusque à 70 moniteurs de ski pendant les périodes les plus fortes, et en moyenne entre 50 et 60 sur les 150 inscrits à l’école de ski ESF.

Pour les villages, l’installation d’un Club Med est aussi la garantie d’une très bonne fréquentation pendant toute la saison. Pendant les vacances de Noël de 2015 et 2016, alors que les stations toutes confondues ne remplissaient qu’ à la moitié de leur capacité, le Club Med affichait d’insolents taux d‘occupation.

henri giscard d estaingSans oublier que le Club Med joue un rôle déterminant dans la venue des étrangers en stations. «  Les villages du Club ont un pourcentage d’étrangers bien meilleur que la moyenne des stations. Nos villages superforment de 15 points le pourcentage d’étrangers dans les stations. Ils représentent chez nous 50% de nos clients quand ils ne forment qu’un tiers des visiteurs sur l’ensemble des stations » déclare Xavier le Guillermic, Directeur de la Stratégie Montagne du Club. De nouvelles nationalités choisissent de venir en France grâce au Club. Ainsi, en 2016, Israéliens, Africains du Sud, mais aussi Brésiliens, ont joué les vedettes, palliant ainsi l’absence d’ Ukrainiens et la baisse des Russes. Leur politique du tout compris rassure les étrangers les plus inquiets de venir en France. Le marché américain a par ailleurs poursuivi sa croissance «  en dépit des risques d‘attentats » avec une progression de + 2 à + 3% alors que le marché canadien, affichait pour sa part une croissance à deux chiffres. «  A l’exception des japonais qui ne voyagent plus, nous avons été très peu impactés par la baisse du tourisme »   précise Xavier Le Guillermic. Quant au marché chinois, s’il reste encore symbolique avec uniquement 1000 Chinois, il est en devenir puisque 200 000 clients chinois ont étéaccueillis par le Club mais… dans les villages chinois.

Enfin, si le Club entend augmenter sa présence en montagne, et allonger la durée d’occupation, c’est aussi pour élargir le champ de ses clientèles notamment corporate «  une clientèle que nous ne mésestimons pas mais qui ne représente pourtant qu’un petit % de l’activité montagne qui elle, ne représente encore que 10% de l’activité totale du Club pour un chiffre d’affaires de 1,5 milliard d’euros ».

La rénovation des anciens villages pourrait aussi contribuer à améliorer ces résultats. Pour les projet de rénovation, le Club Med va investir entre 5 à 7 millions d'euros en fonds propres pour financer le mobilier et le PMH. La rénovation du Club Med de l’Alpe d'Huez est un projet de passage de 3 Tridents à 4 Tridents pour l’Hiver 2020. L’ensemble du projet atteint 70 millions d'euros.

Concernant Val d'Isere, la direction étudie une montée en gamme de ce Resort pour un passage en 5 Tridents: cela reste à l'état de projet pour le moment.

Enfin, le village des Arcs, stratégique pour le Club, sera  financé directement sur fonds propres à hauteur de 3,5 millions d’euros, une obligation si le Club veut en poursuivre l’exploitation jusqu à la fin du bail qui s’achève en 2024.

Une stratégie « montagne » gagnante à condition d’y mettre les moyens.

www.clubmed.com

Newsletter

S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la limite de validité du permis de conduire proposée par l'UE à partir de 15 ans?

Articles ayant le même tag

MOD_TAGS_SIMILAR_NO_MATCHING_TAGS