La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :
Heike Birlenbach en dit plus à Business Traveller France sur la nouvelle offre du groupe Lufthansa à partir de 49 euros l'aller simple ainsi que sur les challenges auxquels doit faire face l'industrie du tourisme, les projets de développements pour Eurowings et Brussels Airlines, l'arrivée possible d'Eurowings à Francfort…

heike birlenbach lufthansa

Trois questions à Heike Birlenbach, Chief Commercial Officer chez Lufthansa (à gauche sur la photo ci-dessus).

Business Traveller France: les agences de voyage parlent beaucoup cette année à l'ITB des crises internationales auxquelles elle doivent faire face:  Brexit, crises au Moyen-Orient, …Comment voyez-vous le marché et quelles sont les zones de croissance pour Lufthansa en 2017? L'Afrique en fera-t-elle partie suite au rachat de 100% de Brussels Airlines

Heike Birlenbach : le marché asiatique est en forte croissance c'est une zone à fort potentiel. Nous notons également une forte croissance du marché des voyages ethiniques, communautaires : amis, famille.
Globalement il y a cependant dans le monde plus de capacité offerte par les compagnies aériennes que de demande : toutes les compagnies aériennes dont Lutfhansa doivent y faire face. C'est pourquoi nous prévoyons une légère croissance de nos capacités sur le long-courrier.

Les routes entre l'Europe et le Moyen Orient restent toujours en forte surcapacité.

Concernant l'Afrique le potentiel à long-terme est important grâce à Brussels Airlines mais à court-terme certains pays sont pénalisés par le chute des cours du pétrole et d'autres souffrent de crises politiques.

Nous notons par contre un fort potentiel sur le marché point à point en Europe et c'est pourquoi Eurowings va se développer rapidement dans les prochains mois (voir ).

Business Traveller France : en parlant d'Eurowings justement quand les avions de Brussels Airlines vont-il être intégrés dans la flotte? Par ailleurs Eurowings va-t-elle opérer des vols depuis le hub de Francfort alors que Ryanair s'y développe cette année? On parle de 2018…

Heike Birlenbach : pour le moment le dossier de Brussels Airlines est analysé par les autorités de la concurrence et je ne peux pas en dire plus. Nous devons réfléchir sur l'intégration de Brussels Airlines avec Eurowings mais aussi sur le développement de la compagnie via le hub de Bruxelles pour les routes long-courriers. Nous devons réfléchier quant à la répartition future des avions entre les routes point à point et long-courrier (NDLR : Karl Ulrich Garnadt a précisé à Reuters cette semaine que Brussels Airlines fera partie d'Eurowings à compter de 2018. Les A330 resteront positionnés sur le long-courriers tandis que les A320 seront positionnés sur les routes court-courriers : les avions régionaux seront mis à terre).

Concernant l'arrivée d'Eurowings à Francfort, le dossier est sur la table. La probabilité est très forte pour qu'Eurowings s'implante à Francfort mais rien n'est encore décidé. Il  faut prendre en compte l'impact sur le trafic du hub…

Business Traveller France : quelle est l'idée sous-jacente de votre nouvelle offre européenne Swiss, Lufthansa et Austrian Airlines pour des allers simples à partir de 49€ annoncée cette semaine à l'ITB?

Heike Birlenbach : nous voulons offrir plus de flexibilité à nos passagers pour qu'ils puissent choisir la compagnie qu'ils souhaitent. Il va désormais être facile de prendre un vol Lufthansa, Austrian ou Swiss à l'aller et Eurowings au retour. L'objectif est clairement de proposer plus de choix à nos clients.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

SONDAGE

La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut