Partagez cet article :

Le marché de la croisière s'est ouvert à de nouveaux horizons ces dernières années : les balades sur les fleuves ou les voyages d'exploration sont devenus tendance…

fleuve loire

«Le marché des croisières fluviales s'est fortement développé ces dernières années.  Et même si le marché stagne pour la clientèle française (150000 passagers en 2014) il est en fort développement pour les touristes étrangers.

On estime ainsi que 225000 passagers ont effectué des croisières sur les fleuves français» explique Cedric Rivoire-Perrochat, directeur national de Cruise Lines International Association.

La tendance devrait se poursuivre alors que de nouveaux fleuves s'ouvrent à la navigation. Depuis cette année il est possible pour la première fois de faire des croisières sur la Loire, un fleuve interdit aux croisiéristes mais ouvert à la navigation depuis cette année.

Depuis le mois d'avril et jusqu'à fin octobre le Loire Princesse, un bateau à aube de CroisiEurope propose des croisières de 6 à 8 jours au départ de Nantes vers Angers: une grande première.

Les croisières sur la Seine se développent également du fait d'un changement de réglementation qui permet de faire naviguer de plus gros bateaux.

A l'étranger des tours opérateurs se sont développés sur ce marché comme Rivages du Monde. Mais la croisière fluviale n'est pas le seul segment en forte croissance, il en est un autre plus exotique, celui de la croisière d'exploration.

compagnie du ponant antartique le diamant«Le nombre de passagers se rendant en Antarctique a doublé. 3000 passager se sont rendus l'an passé en Antarctique» assure Cedric Rivoire-Perrochat. Parmi les compagnies qui se sont positionnées sur ce marché on peut citer Ponant mais aussi Hurtigruten spécialisé au départ sur la Norvège.Le marché de la croisière d'exploration compte environ 340 navires de 350 à 2500 à cabines : la plupart ont des tailles relativement réduites pour ne pas perturber trop l'environnement.

«En Antarctique il n'est possible que de descendre une centaine de passagers et puis seulement 1% du continent est ouvert aux touristes» précise Cedric Rivoire-Perrochat.

Un autre marché, celui des croisières thématiques, a également contribué au rajeunissement et à la diversification de la clientèle : la croisière n'est plus réservée comme à une époque à une élite aisée et aux tempes argentées!

Les croisiéristes redoublent d'imagination : croisières pour les fans de hard rock, Monster of Rock, ( http://monstersofrockcruise.com/), croisières pour les plus de 55 ans (comme Saga Holidays au Royaume-Uni), naturistes (elles sont en fort développement aux Etats-Unis avec les sociétés Castaways, Bliss Charter, voir https://www.cruisenude.com ), croisières conférences (Luc Ferry est l'un des grands intervenants comme Michel Rocard) ou croisières jazz, opéra, gastronomie…

Il y en a pour tous les goûts!

En France, le marché de la croisière est devenu vital pour l'économie touristique française avec une contribution économique de 1,117 milliards d'euros : l'an passé 306600 passagers ont embarqués en France soit une hausse de 32% depuis 2013. Un secteur qui a décidément le vent en poupe!

  

DISCUTEZ DE CET ARTICLE, AJOUTEZ UNE INFORMATION: CLIQUEZ SUR CE LIEN

NEWSLETTER

Cet article vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveller France : actualités, reportages, tests, ...


Aller en haut