Partagez cet article :
Brooklyn est une ville dans la ville. Ce quartier multiculturel est aujourd'hui l'un des plus branchés de New York. C'est ici que s'est développé le melting-pot américain pour créer une culture populaire unique mélange de Hip Hop, de Street Art, de Baseball, de Basket, de Cinéma (Spike Lee ou Woody Allen y sont nés). Brooklyn est sans doute la ville la plus métissée d'Amérique...

vue aerienne brooklyn

C'est ici que tout a commencé (voir photo ci-dessus avec Prospect Park au premier plan et Manhattan au loin).

Breuckelen a été la seconde municipalité des nouveaux Pays-Bas en 1646 après Gravelend.

Bien avant la Nouvelle-Amsterdam (Manhattan), située de l'autre coté de l'East River, qui n'a obtenu ce titre qu'en 1653.

La ville jumelle de Manhattan la twin city, a été tout au long du 19ème siècle la troisième ville la plus peuplée des Etats-Unis avec New York et Philadelphie.

Brooklyn: une ville monde

brooklynbridge vue

Brooklyn Heights, le quartier le plus ancien de la ville offre sans doute les plus belles vues sur Manhattan depuis le Brooklyn Bridge et sa célèbre Promenade.

On oublie vite le bruit et la fureur de Manhattan en flânant dans les rues arborées bordées de Brownstones dont plus de 600 maisons d'avant la guerre de sécession.

brooklyn brownstone

Comme le Lower East Side de l'autre côté de l'East River, Brooklyn a accueilli la population la plus cosmopolite de la mégalopole.

On peut le remarquer autour du très agréable Green Fort Park où se cotoient des restaurants italiens, polonais, russes, noir-américains et le studio de production de Spike Lee.

Brooklyn a été l'un des principaux foyers du melting-pot américain : juifs, italiens, irlandais, allemands, anglais, russes, antillais, latino américains, afro-américains, asiatiques. Le monde entier s'est donné rendez-vous à Brooklyn, la babel de New York: 18% des habitants y parlent espagnols, 6% le russe, 4% le français, 4% le chinois, 2% l'italien et 1% l'arabe et l'hébreu. On dit qu'un américain sur 7 a ses racines à Brooklyn, c'est peu dire!

C'est ici que les immigrants sont venus se réfugier fuyant les plaies de l'Europe comme les famines les guerres ou la persécution.

Au début du 19ème siècle les immigrants irlandais se sont installés près de Fort Greene fuyant la grande famine de la pomme de terre. Puis après la construction du canal Erié, des ouvriers sont venus nombreux de Nouvelle-Angleterre.

Il faut attendre les années allant de  1840 à 1850 pour qu'ait lieu la principale vague d'immigration dans le quartier : des irlandais, toujours, fuyant la famine et des allemands les révolutions de 1848. La population doubla pendant ces années pour atteindre 80000 habitants. 10 ans plus tard la moitié des 205000 habitants de Broooklyn était née à l'étranger et la moitié de la population étrangère était irlandaise, les allemands et les anglais composant le reste.

En 1880 une seconde vague amena une population bien plus diversifiée : juifs russes, italiens, polonais, danois, finlandais. Le pont de Brooklyn fut inauguré en 1883 ce qui entraina l'arrivée de nombreux habitants du Lower East Side cherchant des loyers moins élevés qu'à Manhattan. Au début du 19ème siècle Brooklyn deviendra le dortoir de New York comme le notera Dickens et Brooklyn Heights la première banlieue résidentielle américaine grâce au négociant Hezekiah Beers Pierrepont. A la fin du 19ème siècle la ville comptait 1 million d'habitants, dont un tiers nés en dehors du pays. 

Les années 30 furent une période de croissance dans le monde des transports et de l'industrie : les africains composèrent la nouvelle vague d'immigration en provenance du sud des Etats-Unis. En 1930 60% de la population africaine était née en dehors du quartier. Puis les portoricains s'implantèrent en masse. Le boom industriel de Brooklyn pris fin dans les années 50, alors que les industriels cherchaient des lieux moins chers pour se développer.

Beaucoup d'habitants de la classe moyenne ou haute en profitèrent pour déménager de Manhattan et profiter des espaces laissés vacants par les industries. Beaucoup de familles juives firent de Brooklyn leur quartier préféré comme à Flatbush, Borough Park, Eastern Parkway ou Brighon Beach où l'on trouve toujours d'importantes communautés juives. Les familles italiennes s'implantèrent à Bensonhurt ou Gravesend, des quartiers qui sont toujours des enclaves italiennes aujourd'hui, peut-être plus que Little Italy à Manhattan.

On y trouve en sus de nombreuses communautés du Moyen-Orient, de Russie, de Chine de Corée ou d'Amérique Latine.

Du coup le quartier est un petit paradis pour les amateurs de cuisines du monde. Les avenues DeKalb et Vanderbilt à Prospect Park regorgent d'enseignes de toutes origines (dont le restaurant américain Vanderbilt ou des pâtisseries/cafés où nous avons mangé les cookies les plus savoureux de New York sur le côté droit du trottoir en descendant vers Prospect Park).

Prospect Park: Central Park en mieux?

Au bout de Vanderbilt, Derrière le majestueux Arche de triomphe dédiée à la guerre de sécession se cache Prospect Park, plus abouti que Central Park selon l'avis même des créateurs des deux parcs, Calvert Vaux et Frédéric Law Olmsted.

arche brooklyn

L'endroit charme par ses pistes cyclables, ses vastes pelouses où sont organisés des concert en été, son ambiance paisible et les quartiers alentours qui regorgent d'opulentes maisons en brique, de supérettes bio (comme la Park Slop Food Coop), d'épiceries fines (comme Leaf &Bean près d'Union Street) ou de nombreux restaurants et bars branchés sur la 5ème avenue.

prospectpark brooklyn

Le jardin botanique vaut également le détour avec ses 21 hectares de plantes du monde entier ou le musée de Brooklyn, le second de New York après le MET.

avenue brooklyn2

Un peu plus à l'est la zone de Carroll Gardens est un plein renouveau : le Canal Gowanus qui était auparavant un égout à ciel ouvert se transforme peu à peu, les promoteurs ayant bien compris le charme potentiel de l'endroit.

canalbrooklyn

Non loin du canal, l'on trouve parmi les plus belles maisons en brique de la ville avec de grands jardins en façade conçues par Richard Butts au 19ème siècle.

brooklyn brownstone2

Le quartier de Carroll Gardens regorgeait à l'époque d'immigrés italiens qui travaillent sur les docks voisins, dont un habitant célèbre : Al Capone. Il se serait marié dans l'église Saint Mary Star of the Seas. La Smith Street, là encore, est parfaite pour une pause déjeuner avec ses nombreux bars, barbecues de poulet, restaurants italiens et son parc attenant de Carroll Garden où se tient un marché paysan tous les dimanches.

Le sud de Brooklyn vaut égaelment le détaour avec le parc d'attraction de Coney Island qui renait de ses cendres et ses plages attenantes.

Williamsburg: le royaume des bobos branchés

Mais un autre quartier éclipse aujourd'hui tous les autres à Brooklyn : Williamsburg.

street brooklyn

Situé au nord-ouest de Brooklyn, c'est le royaume des bobos, des jeunes artistes branchés et des fanas de shopping.

On y trouve l'une des meilleures brasseries artisanales de la ville la Brooklyn Brewery, une salle de Bowling américain très populaire non loin, plusieurs friperies comme le Buffalo Exchange et des boutiques incroyables comme le magasins de disque très stylé,  Rough Trade. Il offre un grand choix de vynils, d'enceintes portables et d'accesoires, de CDs, de livres et magazines musicaux, de lecteurs de disque et il comprend même un café.

Bedford Street est l'artère qui fait vibrer le quartier avec ses restaurants populaires (Joe's Pizza) ou branchés (Meatball Shop), ses torréfacteurs aux saveurs incomparables et ses boutiques de quartier.

Le Hip Hop souffre de l'embourgeoisement du quartier

Mais la revitalisation, la transformation de ce quartier autrefois malfamé en quartier pour bobos n'a pas eu que des effets positifs sur la culture du quartier. Certaines familles ne peuvent plus se permettre de payer les loyers et certains commerces de quartier ont déjà disparu.

Brooklyn, de par sa classe populaire et sa population multiraciale a été après le Bronx le berceau du mouvement Hip Hop aux Etats-Unis avec des figures comme Big Daddy Kane, Mos Def, Talib Kweli, Notorious B.I.G, Jay Z...

brooklyn gare

Le quartier de Bedford Stuyvesand aujourd'hui très branché était alors connu par le slogan «Do or Die, Bed-Stuy», du fait de la violence de ses gangs.

Le mouvement Hip Hop a joué un grand rôle dans la culture du monde dans les années 80-90 mais péricilite peu à peu à Brooklyn du fait de cet embourgeoisement.

Le réalisateur Spike Lee également natif du quartier a aussi été l'un des grands acteurs de la culture noire aux Etats-Unis avec ses films engagés. Il est aujourd'hui l'un des principaux actionnaires du magazine VICE qui révolutionne les codes de la presse en Amérique du Nord et c'est à Brooklyn Heights que sa société de production de film a élu domicile.

voiture americaine brooklyn

Brooklyn : un important foyer de la culture populaire américaine

Brooklyn, c'est un peu l'image que l'on se fait de de l'Amérique : le quartier est notamment le décor de tournage du film mythique, la Fièvre du Samedi Soir avec John Travolta et Olivia Newton-John.

Brooklyn a par ailleurs inspiré de nombreuses célébrités qui y sont nées ou y ont vécues comme Spike Lee ou Jay-Z dont nous avons déjà parlés, mais aussi Walt Whitman (poète), Mike Tyson, Mort Shuman, Cyndi Lauper, Michael Jordan, Barbara Streisan, Beastie Boys, , Sarah Jessica Parker (Sex and the City), Alyssa Milano, Lou Reed, Barry Manilow, Eddie Murphy, George Gershwin, Mario Davis, Paul Auster (qui y vit mais n'y est pas né), Al Capone ou Woody Allen.

Ce dernier qui assure n'être bien qu'à Manhattan semble pourtant s'inspirer dans tous ses films de cette ambiance, mi-chic mi-bohême propre à Brooklyn.

Le Baseball a pris ses racines à Brooklyn

D'autres symboles de l'Amérique ont pris leurs racines à Brooklyn comme le Base-Ball avec la naissance des Excelsiors en 1854 l'un des premiers clubs de Baseball des Etats-Unis, suivis par d'autres équipes comme les Putmans, Eckfords.. Elles ont fait du quartier la capitale du Base Ball dans le monde. Le sport est toujours très enraciné dans la ville comme le montrent les nombreux terrains de sports grillagés que l'on peut appercevoir en flânant dans les rues. L'un des plus grands joueurs de basket de tous les temps est d'ailleurs né ici : Michael Jordan.

Le soir venu, j'imagine tous les destins individuels qui se sont croisés à Brooklyn à la recherche d'une vie meilleure : combien ont réussi, combien ont échoué?

Du haut de l'hôtel William Vale qui s'élance comme un paquebot à l'assaut de l'East River, les lumières de Manhattan brillent au loin comme dans un rêve. Un rêve proche et pourtant souvent inaccessible pour de nombreux immigrés qui n'ont pas réussi à vivre, là-bas, à Manhattan.

manhattan vue

«L'une des raisons pour lesquelles l'innégalité est si grande dans ce pays est que chacun veut devenir riche. C'est un idéal américain. Les gens pauvres ne souhaitent pas parler de pauvreté parce même s'ils vivent entourés de gens pauvres et qu'ils ont par exemple 10 dollars en banque, ils ne veulent pas se penser comme pauvres» Jay Z.

«Tout le monde peut vous dire comment faire, mais personne ne le fait», «Je suis comme un chien, je ne parle pas mais je comprends» Jay Z.
«J'aime cette ville de façon émotionnelle irrationelle, comme j'aime ma mère ou mon père même s'ils sont ivres ou voleurs. J'ai aimé cette ville tout au long de ma vie, pour moi c'est comme une femme formidable» Woody Allen.

INFORMATIONS PRATIQUES :

- Y ALLER: Openskies propose plusieurs vols par semaine au départ d'Orly à destination de New York.

Plus d'informations: OPENSKIES.

- SEJOURNER : New York offre de nombreuses possibilités d'hébergement, nous avons visité lors de notre séjour le Bernic, le William Vale et l'Aka New York. Le William Vale est situé dans le quarteir de Williamsburg à Brooklyn.

- ATTRACTIONS A NE PAS MANQUER A BROOKLYN:

- musées : Brooklyn Museum (magnifique collection seconde de la ville après le MET), New York Transit Museum.

- parcs/jardins: Prospect Park (magnifique), Brooklyn Bridge Park (superbes vues sur Manhattan), Fort Green (charmant, populaire et entouré de belles Brownstones).

- A voir : Coney Island (parc d'attraction en bord de mer), se balader à Bedford Avenue, se balader dans Brooklyn Heights, autour de Prospect Park, Williamsburg, aller manger dans une bonne pizzéria ou un restaurant de Meat Balls (voir New York, paradis des foodies), voir les graffitis sur les murs, le street art à Bushwick, assister à un match de Base Ball des Nets au Barclays Center...

friperie brooklyn

- shopping : nombreuses boutiques sur Bedford Avenue à Williamsburg ou la 5ème/7ème avenue et Vanderbilt Avenue au centre de Brooklyn. Ne pas manquer la magasin de disque Rough Trade, la friperie Buffalo Exchange, Beacon's Closet et les marchés aux puces: Brooklyn Flea à Fort Greene, Williamsburg, Artists & Flea à Williamsburg, Grand Army Plaza Greenmarket à Prospect Park...Acheter des bières à la brasserie de Brooklyn.

brasseriebrooklyn

- VISITER : NYC & Company propose des City Pass qui permettent de visiter les principaux monuments de New York. Une bonne affaire. Plus d'informations: http://www.nycgo.com/ 

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

 

REPORTAGES AMERIQUES

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

LES REPORTAGES AMERIQUE PREFERES

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la privatisation d'Aéroports de Paris?
Aller en haut