Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Les vols Europe-Chine encore en retrait de 50%

Les vols Europe-Chine encore en retrait de 50%

La société d'analyse aéronautique Cirium a publié ses dernières données sur le nombre de vols entre l'Europe et la Chine, avec des chiffres toujours « en baisse significative » par rapport aux niveaux d'avant la pandémie.

Au total, 1 320 vols doivent quitter l'Europe pour la Chine continentale ce mois-ci, ce qui équivaut à près de 400 000 sièges.

Ce chiffre est en baisse de 56% par rapport à mai 2019, lorsque 3 010 vols étaient programmés, ce qui équivaut à environ 900 000 sièges.

Cependant, il s'agit d'une amélioration massive par rapport aux chiffres de mai 2022, lorsque seulement 73 vols ont quitté l'Europe pour la Chine.

Un total de 26 compagnies aériennes devraient voler entre l'Europe et la Chine en mai 2023, contre 14 le même mois l'année dernière, mais en baisse par rapport aux 31 transporteurs en mai 2019.

Plus tôt cette année, un rapport de la Commission européenne du voyage (ETC) et de l'économie du tourisme prévoyait que les voyages Chine-Europe ne devraient pas atteindre les niveaux d'avant la pandémie avant 2026.

Il n'y pas que vers l'Europe que la reprise est lente pour le trafic depuis/vers la Chine.

Nous avons publié un article cette semaine évoquant la lenteur de la reprise entre la Chine et les Etats-Unis due notamment au fait que des compagnies aériennes et quelques sénateurs contestent l'avantage concurrentiel des compagnies chinoises qui peuvent survoler l'espace aérien russe.

En Europe la situation s'améliore progressivement : la japonaise ANA et l'anglaise BA ont annoncé tout récemment la montée en puissance de leur trafic vers la Chine.

Au Royaume-Uni, 256 vols sont prévus au départ ce mois soit une baisse de seulement 30% par rapport aux 380 vols planifiés en mai 2019. Le mois passé Air China a repris ses vols entre l'aéroport de Pékin Capital et Londres Gatwick : les vols sont devenus quotidiens depuis le 24 avril.

En France, le secteur du tourisme s'est plaint récemment de la faiblesse de la reprise des vols vers/depuis la Chine.

En France de grands acteurs touristiques ont envoyé un courrier à Emmanuel Macron où ils s'inquiètent du faible nombre de touristes chinois alors que ceux-ci étaient une manne auparavant. Ces acteurs voudraient plus de vols pour la Chine et montrent du doigt Air France. Ils oublient que la compagnie française accompagne la reprise et ne peut pas opérer des vols à perte. Or comme nous l'avons souligné à maintes reprises la reprise des voyages internationaux n'est pas aussi rapide en Chine que celles des voyages domestiques. Ceci est du principalement au fait que les restrictions de voyage ont été levées très tardivement en Chine.

En France en début d'année, Air France a annoncé une forte augmentation de son offre de vols vers la Chine avec jusqu'à une fréquence par jour vers Pékin et Shanghai.

Newsletter

S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

SONDAGE

Pour réduire le déficit public de l'Etat faut-il :

Articles ayant le même tag

MOD_TAGS_SIMILAR_NO_MATCHING_TAGS