Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Oman Air se prépare à lancer de nouvelles classes affaires et première

oman-air-classe-affaires

Oman va proposer à ses clients de nouvelles classes affaires et première d'ici la fin de l'année. La compagnie va inaugurer de luxueux salonsà l'aéroport de Mascate en janvier 2010.

Cet automne, Oman Air lancera de nouvelles routes de Muscat à Paris et de Colombo à Malé.

Ces routes seront opérées via des airbus A330-200 configurés en deux-classes et équipé de 20 sièges qui s'allongent à l'horizontale en classe affaires (pour plus d’informations, cliquez ici - https://www.businesstravel.fr/oman-air-devoile-sa-nouvelle-classe-affaires-1997.html).

La compagnie aérienne va également ajouter Francfort à son réseau.

Ce vol à l'image de celui qui relie Londres à Mascate (qui ont déménagé de Gatwick à Heathrow en janvier) sera opéré via un A330-300s configuré en trois-classes à partir de fin septembre.


La compagnie lancera une nouvelle première classe et une première pour Oman Air.


Les détails du siège resteront inconnus jusqu’au lancement officiel de ce nouveau service à la mi-août, mais le directeur commercial Barry Brown a révélé à Business Traveller qu’il ne devrait y avoir que six sièges dans la cabine.


“Nous devons nous différencier (des autres compagnies aériennes du Moyen-Orient)”, déclara Brown. « Il y a Emirates qui a déjà très bien réussi et Qatar et Etihad qui sont en voie de faire de même. Ils essaient tous d’obtenir la cinquième et la sixième libertés de l’air*, pour faire de leurs bases de départ un hub et y apporter du trafic.


“ Nous pensons qu’il n’y a plus de créneau pour une autre compagnie de cette taille, nous allons donc nous différencier par la qualité de notre service à bord : beaucoup d’espace et une attention particulière à chaque passager.

Un représentant d’une des compagnies mentionnées précédemment est venu au lancement de notre nouveau siège en classe affaire à Berlin, et a dit : « Ah, vous avez une première classe. » Et j’ai répondu : « Oui en effet, mais vous êtes en train de regarder notre siège classe affaires. »


Le nouvel avion offrira non seulement une offre premium compétitive mais aussi sera cohérent avec l’utilisation de l’avion sur le vol Londres-Mascate, une route que Brown surnomme « le joyau de la couronne d’Oman Air ».

La compagnie aérienne a utilisé jusqu’à présent de vieux A310 sur la route, ce qui Brown l’admet, n’était « pas à la hauteur de la concurrence ». Ceux-ci ont été remplacés par des A330 bi-classes loués à Jet Airways.


Ils seront à leur tour remplacés par des A330-300 d’Oman lorsqu’ils seront livrés cet automne.
«Nous avons connu des difficultés avec Gatwick et les A310," a déclaré Brown.

«Mais cela a changé : nous avons renforcé nos activités commerciales et avec le départ à Heathrow et l’A330, nous commençons maintenant à voler avec des cabines pleines. Cependant, nos rendements diminuent à cause de la baisse des tarifs ».

De nouveaux salons premium devraient ouvrir en janvier 2010 à l’aéroport de Mascate. Les salons seront « ultramodernes et luxueux », et comprendront par exemple des salles de massage, des espaces de repos, des restaurants et des centres d'affaires.

Un nouveau terminal et une nouvelle piste sont en cours de construction. La première phase de ces travaux doit être achevée fin 2012.

«Nous voulons que le haut niveau de service commence à l’enregistrement VIP, se poursuive dans le terminal, dans les salons et pour finir dans l'avion lui-même», a déclaré Brown. «Nous avons recours à Performer (une société qui forme le personnel des hôtels cinq étoiles), car nous voulons que le service de nos deux salons soit équivalent à celui d’un maître d'hôtel.»


Il a ajouté que concurrencer les autres compagnies du Golfe en tant que plaque tournante au Moyen-Orient n’était pas l'objectif premier d'Oman Air.


Oman Air : une compagnie point à point

«Le gouvernement souhaite que nous soyons une compagnie point à point et c’est essentiellement ce que nous voulons faire» a affirmé Brown. « Il faut donc identifier les horaires désirés par les Omanais, et chercher des clients à l’étranger qui veulent une heure raisonnable pour quitter leur pays et arriver dans le sultanat d'Oman.

Nous proposerons principalement des départs d’Oman en fin d'après-midi, arrivant en Europe en fin d’après-midi/le soir, et des départs d’Europe arrivant ici le matin suivant.


«A cause de la rotation naturelle de la flotte, des passagers arriveront au-delà, mais ce n'est pas notre préoccupation majeure. Nous avons dix villes en Inde, nous avons aussi Bangkok et cette année, nous lançons les Maldives et le Sri Lanka. »

 

Oman Air parie sur les classes affaires et première


Brown a admis que le ralentissement économique a représenté un défi, surtout face aux grandes compagnies aériennes comme Emirates opérant dans la région. « La crise financière a sans nulle doute eu un impact sur nous», a-t-il dit. «Les plus grandes compagnies (et principalement Emirates) effectuent des vols en gros-porteurs vers des destinations comme le sous-continent et l'Inde. Auparavant, elles recherchaient principalement du trafic de cinquième et sixième liberté de l’air* pour traverser leurs centres mais avec la réduction du trafic, elles font de plus en plus de point à point.


Cela a des conséquences sur nos services parce que nous parcourons ces zones en 737. Lorsque les plus grands commencent à avoir des difficultés avec leur trafic direct, ils s’attaquent au point à point, les rendements diminuent et ils ont plus de sièges disponibles. Nous calculons donc maintenant quasiment sur une base journalière quel rendement nous acceptons et si certains de nos tarifs sont rentables. »


Brown reste optimiste sur le lancement des produits premiums dans un marché en dépression. «Il y a encore des dépenses discrétionnaires en dollars : le trafic d’affaires a diminué de près de 50 pour cent, mais le trafic de loisirs dans les cabines premiums reste assez élevé, et il s’agit de notre cible », a-t-il annoncé.


«Il y a sans aucun doute encore de la place pour la première classe. Les gens veulent le meilleur dans la vie, et si une cabine première classe avec un bon produit est disponible, ils vont payer un supplément pour. Le marché d’affaires va être un peu plus difficile : il va falloir beaucoup plus de temps pour revenir aux beaux jours du début de l’année 2008 et d’avant, mais le marché des loisirs haut de gamme se porte toujours bien. De plus, nous ne disposeront que de six sièges en première classe, ce n'est pas comme si nous devions combler 20 sièges à chaque vol ».

Business Travel publiera prochainement de plus amples informations et des images sur le produit premier classe d‘Oman Air en août.

Pour plus d'informations, visitez le site oman-air.com.


Cinquième liberté de l'air – le droit de transporter des passagers du pays dont le transporteur a la nationalité à un second pays, et de là vers un troisième pays, et ainsi de suite.
Sixième liberté de l'air – le droit de transporter des passagers d’un second pays à un troisième pays en passant par le pays dont le transporteur a la nationalité.
Source : Wikipédia

Newsletter

S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

SONDAGE

Pour réduire le déficit public de l'Etat faut-il :