Etes-vous favorable au retour du port du masque dans les transports?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :
ba-openskies.jpg
Open Skies, la filiale de British Airways  créée pour exploiter des vols entre l'Europe et les États-Unis,  ne va pas lancer  de nouveaux vols dans les prochains mois du fait de la mauvaise conjoncture économique.

British Airways  a déclaré que  "les revenus d'OpenSkies sont inférieurs aux objectifs du fait de faibles ventes et d'un manque de rentabilité. Nous devons  prendre des mesures pour nous assurer de maintenir nos réserves de trésorerie."

OpenSkies dispose actuellement d'une flotte de quatre Boeing 757. Un cinquième B757 devait rejoindre la flotte en mars prochain, mais du fait de la conjoncture sa livraison a été reportée. La compagnie aérienne a dit qu'aucune nouvelle route ne sera lancée avant que  la situation économique s'améliore.

La premier vol OpenSkies, reliant Paris Orly à New York JFK, a été inauguré en juin dernier. Une autre route, un vol quotidien (sauf le samedi) entre Amsterdam et New York JFK, a débuté le mois dernier. Cette route est en concurrence avec les quatre vols quotidiens offerts (à JFK) par KLM, Delta et Northwest.

Cette route semble être un défi pour OpenSkies. Même avec avec des tarifs agressifs (plus de bons rabais offerts en BA au salon de Schiphol) le taux de remplissage du vol est faible.

Selon le site Web OpenSkies un petit nombre de vols vont être annulés dans les semaines à venir ce qui signifie qu'il n'y aura pas de vol tous les jours.

Le problème avec Amsterdam est que, comme d'autres transporteurs étrangers ont découvert, le  marché est limité  et qu'il est contrôlé par la compagnie aérienne  KLM  et ses partenaires.

Il y a quelques années, Singapore Airlines avait lancé un vol Amsterdam-JFK. Alors que  SIA opérait un Boeing 747-400S rutilant et qu'elle proposait des tarifs attractifs, elle n'avait pas pu faire face à forte position de KLM sur ce marché. Si  Singapore Airlines n'a pas réussi à contrer KLM, OpenSkies le pourra-t-il?

Plus d'informations sur le site d'OpenSkies.

  

SONDAGE

Etes-vous favorable au retour du port du masque dans les transports?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut

Vous aimez ce site?

Soutenez-nous via OKPAL OU

ABONNEZ-VOUS