Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Qantas: vers plus de vols directs entre l'Australie et l'Europe?

Grâce aux avions de nouvelle génération comme le B787 ou l'A350-ULR, Qantas pourrait lancer de nouvelles routes au départ de l'Australie vers Londres, Paris ou Rome…

b787 9 qantas

Jusqu'à présent l'Accord entre Emirates et Qantas a été bénéficieaire à la compagnie australienne.

Il lui a permis de couvrir 40 destinations en Europe via le hub de Dubai.

Mais l'avenir de la compagnie australienne pourrait aussi passer par l'ouverture de nouvelles routes directes vers l'Europe a déclaré Lan Joyce, CEO de Qantas..

La route Londres-Perth est potentiellement la plus probable à court-terme.

En effet, Qantas va mettre en service son premier B787-9 sur une route internationale en novembre 2017 (voir photo ci-dessous) et celui-ci offre un rayon d'action de 14140 km ce qui permet de lancer une telle route.

qantas b787 9 2016

Mais d'autres avions comme, le B777-8X prévu pour la fin 2019 ou l'A350-1000 d'Airbus pourraient permettre de lancer des routes encore plus longues comme Londres-Sydney, Sydney-Paris ou Melbourne-Rome.

Hormis l'Europe, Qantas parie également sur les USA avec de vols directs à l'étude comme Melbourne-Dallas, Brisbane-Dallas grâce au B787-9 (voir le rayon d'action bu B787-9 au départ de la côte est australienne, en photo d'introduction).

Alan Joyce, le PDG de Qantas s'est dit très satisfait par ailleurs de la route en A380 vers Dallas.

Enfin la compagnie mise sur la Chine sur le long-terme alors que le tourisme depuis ce pays est en plein boom vers l'Australie.

Il parie notamment sur les vols charters comme celui de Jestsatr qui relie la God Coast à Wuhan grâce au partenariat avec l'agence de voyage chinoise Wanda.

Grâce au retour aux profits, Qantas a pu investir dans le développement de sa flotte long-courrier: elle a notamment commandé 30 B787 (plus14 options) et va analyser l'intérêt du B777-8X ou de l'A350-900ULR pour le remplacement de ses 12 A380.

Il est à noter qu'Alan Joyce s'est dit satisfait de l'A380 pour les vols à fort volumes et longue distance entre des hubs. «Mais la rentabilité de l'avions dépend surtout des prix du pétrole» a pointé Alan Joyce, alors qu'il est équipé de 4 réacteurs.

Une chose est sûre : grâce à l'arrivée d'une nouvelle génération d'avions, Qantas ne veut pas se limiter au trafic en correspodance via les hubs d'Emirates.

La compagnie vise donc à lancer nouvelles routes directes là où les opportunités se présenteront. Cependant cette stratégie dépendra beaucoup de l'évolution des cours du pétrole.

En effet, les vols très long-courriers sont couteux alors que l'avion doit bruler une grande partie du carburant lors de la première partir du vol pour compenser
l'emport important de kérosène dans les réservoirs. Il doivent donc être très bien remplis dans tous les cas pour être rentables.

www.qantas.com

Newsletter

S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la limite de validité du permis de conduire proposée par l'UE à partir de 15 ans?