Partagez cet article :
La ville de Taipei à Taïwan

 À partir du 22 juin, Taïwan va autoriser les déplacements des voyageurs d'affaires en provenance de certains pays à faible risque sanitaire. La liste de ces pays à faible risque sanitaire ne comprend pas la France…

Les voyageurs devront cependant le vouloir pour se rendre à Taïwan car ils devront être testés avant de pouvoir être autorisés à sortir de la période de quarantaine.

Les pays / régions à faible risque comprennent la Nouvelle-Zélande, l'Australie, Macao, Palau, Fidji, Brunei, le Vietnam, Hong Kong, Thaïlande, la Mongolie, le Bhoutan.

Les pays / régions à risque moyen comprennent la Corée du Sud, le Japon, la Malaisie et Singapour.

Le Centre de commandement des épidémies centrales de Taïwan (CECC) a déclaré que les voyageurs ne devaient pas avoir d'antécédents de voyage vers d'autres pays au cours des 14 derniers jours avant d'embarquer pour leur vol vers Taïwan.

Les voyageurs devront fournir une preuve de test négatif au Covid-19 trois jours avant leur vol vers Taïwan, un itinéraire de voyage, des «projets quant à la prévention des maladies» et des «documents préparés pour les visites d'affaires aux entreprises locales».

Le CECC a déclaré que les voyageurs éligibles pourraient être exemptés de l'exigence de quarantaine de 14 jours actuellement en place mais devront out de même faire une quarantaine minimale de 5 jours.

Ainsi les voyageurs d'affaires qui souhaitent effectuer de courtes visites à Taiwan peuvent demander une mise en quarantaine à domicile abrégée à partir du 22 juin : il est à noter que seuls les voyageurs dont le séjour à Taiwan ne dépasse pas trois mois peuvent demander une période de quarantaine raccourcie.

Quarantaine de 5 jours puis test pour les voyageurs de pays à faible risque

Les voyageurs d'affaires qui entrent dans le pays pour des «activités commerciales, telles que l'inspection des marchandises, les services après-vente, l'assistance technique et la formation et la signature du contrat» sont éligibles à ce nouveau système.

Le CECC a expliqué dans sa déclaration que les voyageurs éligibles arrivant de pays / régions à faible risque peuvent contacter «l'autorité sanitaire locale de l'hôtel de quarantaine où ils séjournent» pour passer un test Covid-19 après avoir été mis en quarantaine pendant cinq jours.

Pendant ce temps, ceux qui arrivent de pays / régions à risque moyen peuvent subir un test Covid-19 après sept jours à Taiwan.

S'ils ont un résultat négatif au Covid-19, les candidats peuvent contacter l'autorité sanitaire locale pour mettre fin à leur période de quarantaine et surveiller leur santé pendant 21 jours au lieu de rester en quarantaine.

Pendant la période de surveillance de leur santé, les voyageurs devront prendre leur température tous les jours et répondre aux SMS demandant une mise à jour de leur état de santé. Les voyageurs sont également censés enregistrer leurs activités quotidiennes, ainsi que les personnes avec lesquelles ils sont entrés en contact, et «éviter les lieux publics et porter un masque en tout temps lorsqu'ils sortent».

Taïwan est l'un des pays qui a le mieux géré l'épidémie au monde

Des procédures strictes mais qui visent à maitriser l’épidémie. La France n’a pas encore précisé les modalités de réouverture des frontières externes à l’UE et a été très laxiste lors du démarrage de l’épidémie en ne contrôlant pas les voyageurs arrivant en France.

Taïwan au contraire de la France a très bien géré l’épidémie et n’a compté que 446 morts alors que le pays est beaucoup plus proche de la Chine que la France. Taïwan n’a compté que 446 cas et aucun mort et serait donc un exemple à suivre pour la France.

Dès le départ Taïwan a procuré des masques, a testé sa population, a restreint les voyageurs en provenance des zones infectées et a isolé les malades. Le pays a beaucoup compté sur le digital pour effectuer le suivi de la maladie comme l'explique cet article de Presse Citron

En France au contraire nos dirigeants ont été très lents à contrôler l'état de santé des voyageurs ou les frontières (certaines sont restées ouvertes après le début du confinement). La France a également manqué de masques et de tests contrairement à Taïwan...

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Pour presse plus libre préférez-vous?
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: