Partagez cet article :

Thello dont l’actionnaire est Trenitalia vient d’améliorer son offre en proposant une cabine premium dans ses trains de nuit Paris-Venise. La compagnie a de grandes ambitions sur le marché français…

De nombreux opérateurs ferroviaires ont suspendu leurs trains de nuit ces dernières années à l’image de la SNCF ou de la Deutsche Bahn en indiquant que ces lignes étaient peu rentables. Une autre explication pourrait être leur mauvais positionnement en terme de marketing ou des services trop négligés.

Ainsi l’opérateur Thello a annoncé l’an passé une croissance à deux chiffres de son trafic en France.

« Cette croissance à deux chiffres a été enregistrée à la fois pour les trains de jour ou pour son train de nuit Paris-Venise » a confié Fabrice Toledano, le directeur marketing de Thello à Business Traveller France.

A la question de savoir pourquoi de nombreux opérateurs avaient suspendus leurs trains de nuit, Ricardo Rinaudo le CEO de Thello a répondu: « C’est une question que vous devez leur poser. Pour nous Paris et Venise sont deux villes stratégiques au niveau ferroviaire et touristique. Sur certaines lignes, les trains de nuits sont tout à fait adaptés ».

Nouvelle cabine premium sur le Paris-Venise

Thello a d’ailleurs présenté une nouvelle offre pour ses trains de nuit Paris-Venise : la cabine premium.

premium cabine thello

En plus des couchettes (compartiments de 4 à 6 places), des cabines classiques de 1 à 3 lits avec lavabo privatif, Petit-déjeuner et verre d’accueil), les cabines premium disposent elles de salles d’eau privées avec toilette et douche.

premium sdb thello

« Je pense que notre succès au niveau des trains de nuit est lié au service à bord. Nous ne pouvons pas concurrencer l’aérien sur le temps de trajet ou même parfois sur les tarifs. Nous misons sur l’expérience à bord avec une restauration de qualité à la place, des animations…Nous avons ainsi proposé récemment une dégustation de crème de noisette d’un artisan du Piémont à nos voyageurs » a précisé Fabrice Toledano, le directeur marketing de Thello.

fabricetoledano thello

En terme de clientèle, le train de nuit Paris-Venise accueille un tiers de français, un tiers d’italiens et un tiers de voyageurs du monde entier. « Nous avons des couples, mais aussi des familles. Par ailleurs le train de nuit Paris-Venise est devenu incontournable pour les voyageurs qui font un tour d’Europe » explique Fabrice Toledano.

A une époque en 2013 Thello a proposé brièvement une ligne Paris-Rome mais celle-ci a été suspendue car elle ne correspondait pas aux niveaux de qualité de services de l’entreprise du fait notamment de retards.

La reprise de cette ligne n’est pour le moment pas à l’ordre du jour.

Hormis cette ligne de train de nuit, Thello propose une liaison de jour cette fois entre Nice et Milan. L’entreprise a signé une accord avec la SNCF qui permet aux titulaires d’un abonnement SNCF de la région PACA d’utiliser cette ligne pour quelques euros de plus.

Thello seul opérateur ferroviaire alternatif en France...

Roberto Rinaudo a précisé que « Thello était le seul opérateur ferroviaire alternatif de transport de voyageurs en France et que la concurrence avait été bénéfique pour le marché en Italie ».

Dans d’autres pays comme au Royaume-Uni ou en Allemagne la situation sui teà la privatisation est plus mitigée : au Royaume-Uni, les citoyens sont désormais majoritaires à réclamer une renationalisation du système ferroviaire du fait de la forte hausse du prix des billets.

roberttorinaudo2

« L’Italie est le seul pays dans lequel la grande vitesse a été libéralisée. Cela a conduit à une forte baisse des prix pour les voyageurs et à une plus grande diversité d’offre » assure-t-il.

...voudrait lancer des liaisons intenationale à grande vitesse au départ de la France

Thello a d’ailleurs indiqué à l’occasion de la conférence de presse à la Gare de Lyon qu’il souhaiterait développer de nouvelles lignes internationales à grande vitesse depuis la France d’ici à 2020 sans préciser lesquelles. « Nous souhaiterions atteindre le niveau de baisse des prix que l’on a eu avec la grande vitesse en Italie. Nous avons aussi des projets de développement sur le réseau des trains régionaux » promet-il.

Les challenges seront nombreux comme les contraintes techniques (homologation du matériel étranger), l’accès aux infrastructures (neutralité du réseau, accès aux ateliers), les conditions de transfert du matériel et du personnel et le modèle économique notamment les péages.

A ce titre Roberto Rinaudo a pointé la différence de tarif des péages entre la France et l’Italie : « suite à la libéralisation le tarif des péages a baissé d’un tiers entre Rome et Milan de 12 à 8 euros par passager. A titre de comparaison, le prix du péage atteint 39 euros par passager entre Paris et Lyon en France » explique-t-il.

La SNCF s’est souvent plaint du prix des péages prohibitif sur certaines lignes comme sur la nouvelle ligne à grande vitesse vers Bordeaux. Le modèle économique des opérateurs étrangers devra donc s’adapter à ce cout des péages élevé en France même si Roberto Rinaudo indique que les péages sont moins importants sur certaines liaisons internationales. A suivre…

www.thello.com

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...


Aller en haut