La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

emirates-thierry-aucoc-directeur-general-franceGrâce aux nouveaux droits de trafic obtenus en 2011 auprès des autorités françaises, Emirates va fortement augmenter ses fréquences au départ de Paris mais aussi de la province en 2012: une nouvelle route sera lancée vers Marseille, Lyon ou Toulouse.

Trois questions à Thierry Aucoc, directeur général France d’Emirates

BusinessTravel.fr / Business traveller France: avec les nouveaux droits de trafic obtenus l’an passé par les Emirats Arabes Unis auprès des autorités françaises, l’année 2012 devrait être celle d’un fort développement en France?

Thierry Aucoc: nous allons opérer 4 vols hebdomadaires supplémentaires au départ de Roissy en mars (les vols décolleront les lundis, mercredis, vendredis et dimanche à 11H10 pour se poser 19H40) et une cinquième fréquence à partir d’octobre 2012 en B777-300ER .Ces vols s’ajouteront à nos deux vols quotidiens l’un en A380 et l’autre en B777.

La province sera l’autre grand axe de développement: après avoir augmenté nos capacités de 12% au départ de Nice en positionnant un A340 au lieu d’un A330 fin octobre 2011, nous étudions le lancement de vols au départ de Marseille, Lyon, Toulouse ou Bordeaux.

Contrairement à ce qui a été annoncé dans la presse, nous n’avons pas encore pris de décision.

Les villes de Marseille, Lyon et Toulouse sont à l'étude et privilégiées actuellement.

Chaque ville a ses avantages: Marseille est attractive en terme de tourisme et de population, Lyon est un importante ville d’affaires et le trafic TGV s’est bien développé entre Toulouse et Paris.

Nous étudions surtout le pouvoir d’attraction chaque zone au départ de Dubaï et au delà.

Cette nouvelle route sera annoncée et lancée, si elle l'est, après la saison été.

BusinessTravel.fr / Business Traveller France: que va apporter la nouvelle aérogare dédiée aux A380 à l’aéroport de Dubaï?

Thierry Aucoc: cette nouvelle aérogare qui ouvrira en janvier 2013 permettra d’embarquer et de débarquer les passagers via 2 passerelles, ce qui accélérera le chargement/déchargement de l’avion.

Elle est nécessaire car il va y avoir une accélération des livraisons d’A380 en 2012: nous totalisions 20 A380 mi-janvier et nous allons en compter une trentaine d’ici la fin de l’année soit une hausse de 50%.

BusinessTravel.fr / Business traveller France: en 2011, les Emirates Arabes Unis ont fêté leur 40ème anniversaire et Emirates est une composante essentielle de l'économie de Dubai. Quels ont été les ressorts de la success story d’Emirates?

Thierry Aucoc: Emirates est née en 1985 et nous avons très tôt fait des paris ambitieux en pariant sur l'A380 et en devenant par exemple le premier client d’Airbus pour cet avion.

Nous avons un carnet de commande bien rempli et allons continuer à commander des avions.

Emirates a été la première compagnie du Golfe à avoir cette ambition et nous avons pris de l’avance sur nos concurrents: notre chiffre d’affaires 2011 de plus de 14 milliards de dollars (53 milliards d’AED) représente un peu moins du double de celui de Qatar Airways qui avoisine selon nous 7 à 8 milliards de dollars et plus de trois fois supérieur à celui d’Etihad (ndlr: 4,1 milliards de dollars en 2011).

Nous totalisons un peu plus de 31 millions de passagers contre 16 millions pour Qatar et 8,3 millions pour Etihad.

Par ailleurs, nous offrons des destinations différentes des autres compagnies en proposant notamment de nombreuses destinations dans des villes secondaires: 10 points en en Inde, 3 points en Afrique du sud, 4 points au Pakistan.

Enfin, nous avons été parmi les premiers à nous positionner sur la dynamique de la croissance économique et de la population dans les pays émergents.

BusinessTravel.fr: en fait vous vous positionnez sur la nouvelle route de la soie?

Thierry Aucoc / Business Traveller France: Exactement.

Notre hub vise à relier l’Europe et l’Asie comme à l’époque de la route de la soie mais aussi de nouveaux axes: les nouvelles économies d’Amérique du Sud et d’Asie ou l’Afrique et l’Asie.

En 2012, nous continuons sur notre lancée avec l’ouverture de routes vers Rio, Buenos Aires, Dublin, Lusaka, Harare, Dallas (ndlr: Lisbonne sera lancée cet été et l’A380 desservira Amsterdam à cette même période).

D'ici 2020-2025, le nouvel aéroport d'Al Maktoum devrait nous permettre de voir l'avenir sereinement: il pourra accueillir 120 millions de passagers!

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

SONDAGE

La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut