Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com
Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

touareg-tombouctou-portrait

Derrière ses aspects de ville fantôme, Tombouctou cache un passé florissant, du temps où le commerce des caravanes de sel prospérait. Cette ville est l'un des fiefs des Touaregs qui sont nombreux à y vivre du tourisme. Les récents troubles dans la région et l'interdiction de séjour des touristes par de nombreux pays dont la France risquent d'entrainer le peuple Touareg et certains pays dont le Mali dans une spirale infernale...

Sur les portes et fenêtres travaillées des maisons se lisent encore les traces de son ancienne richesse, lui valant sa place au patrimoine mondial de l’Unesco. Aujourd'hui la fine pellicule de sable qui recouvre les rues de Tombouctou témoigne, telle la poussière du temps qui passe, d'un passé oublié.

tombouctou-maliOutre la beauté de ses trois mosquées tant réputées, l’un des derniers trésors que la ville a su conserver reste son peuple.

Près de 85% des Touaregs vivent au Mali, dont la majorité aux alentours de Tombouctou: fondateurs de cette porte du désert et artisans de sa réussite, ils continuent de se battre pour leur capitale.

Devant les dangers qui menacent leur mode de vie, comme la désertification et la modernité, les hommes bleus résistent et tentent, tant bien que mal, de vivre selon leurs traditions.

Comme le raconte si bien Mohamed (en photo ci-dessous), Touareg vivant avec sa mère et sa soeur dans un campement à quelques kilomètres de Tombouctou : «chaque année vers le mois d’octobre la saison des caravanes de sel commence. Les hommes quittent les campements et partent chercher le sel dans les mines de Taoudeni, au Nord.»

Le voyage dure plusieurs mois pour ramener les minéraux dans la ville afin de les troquer contre d’autres denrées, matériaux ou bétail.

En attendant, les femmes restent au village avec les enfants.

«Elles fabriquent des objets artisanaux» explique Mohamed: des bijoux, pièces en cuir et autres créations en argent qui seront vendues principalement aux touristes.

Le tourisme fait vivre de nombreux touaregs...

touareg2-toumbouctouLe tourisme constitue une nouvelle source de revenus à laquelle les Touaregs ont su s’adapter, se sédentarisant souvent à proximité des villes.

Il fait figure d'eldorado alors que le réchauffement climatique a modifié la vie de ces tribus nomades ces dernières décennies: les saisons humides étant de plus en plus sèche, l'alimentation est devenue rare pour les chèvres et chameaux, ce qui incité les Touaregs à se rapporcher des zones urbaines.

Il est impossible aujourd'hui de se promener dans les rues de Tombouctou sans se voir proposer quelques objets artisanaux par ces hommes au regard fier.

Certains seigneurs du désert ont su tirer encore davantage de bénéfices de ce secteur en s’improvisant guides de voyages ou même organisateurs de circuits.

Ils cumulent ainsi leur mode de vie traditionnel avec modernité, rentrant au campement portable à la main après avoir consulté leur boite mail ou même leur site Internet.

Mais pour pouvoir travailler dans le monde moderne, l’adaptation passe par l’école.

Aujourd’hui beaucoup de jeunes Touaregs maîtrisent le français et d'autres langues étrangères, apprises sur les bancs de l’école.

C’est le quotidien d’Ali, jeune garçon issu d’un campement voisin à celui de Mohamed. Chaque jour il se rend à Tombouctou pour étudier.

Petit Mohamed, lui, vient d’encore plus loin dans le Nord du Mali pour pouvoir aller à l’école.

Installé chez un amis de son père à Tombouctou, il a terminé l’école coranique et vient d’intégrer l’école française.

Mais chez les Touaregs, seul les hommes ont accès à l’éducation.

Si les femmes jouissent d’un statut privilégié dans la communauté, elles gardent comme seule langue le tamasheq, dialecte des hommes bleus.

...sans revenus que feront-ils?

touaregs-danse-maliAujourd’hui une nouvelle menace guette le quotidien des Touaregs.

En plus de faire fuir les touristes, tarissant la nouvelle source de revenus de la communauté, la présence d’Aqmi dans le Sahel risque fort d'amener de nouveaux conflits dans la zone.

Le développement de troubles dans la région a d'ailleurs entraîné plusieurs pays (dont la France) à interdire les séjours dans certaines zones du Mali.

Mais cette interdiction ne risque-t-elle pas d'aggraver la pauvreté de ces populations et de les laisser à la merci des trafics en tous genres?

Du pétrole, des armes, de la drogue, des armes et des cigarettes transitaient depuis longtemps dans le désert, mais avec la désertion des touristes, ces trafics en tous genres risquent encore d'augmenter.

Aujourd'hui alors que le tourisme se meurt du fait des enlèvements et que le réchauffement climatique se fait de plus en plus menaçant, quel avenir espérer pour les hommes bleu du désert?

Les Touaregs avaient l'habitude de se protéger du vent et du soleil par plusieurs couches de tissu bleu (d'où leur nom): aujourd'hui cette protection semble bien futile face aux drames qui se jouent sur leur territoire.

Pour les touristes, ces hommes bleus étaient des guides intarissables sur le Sahara dont ils arpentent les dunes depuis des centaines d'années : espérons que bientôt les voyageurs puissent à nouveau suivre leurs pas, pour découvrir, comme avant, les trésors cachés du Sahara, le plus grand désert de sable au monde.

 

«Bouche de miel, coeur de fiel»

«Embrasse la main que tu ne peux couper»

proverbes touareg.

desert-tombouctou

Plus d'informations: http://www.le-mali.com

 

INFORMATIONS PRATIQUES: le coeur du pays Touareg est réparti entre 4 pays, le Mali, l'Algérie, le Niger et la Libye (mais aussi au Burkina Fasso). On compterait 5,2 millios de touaregs habitant dans ces pays. Les touaregs parlent le Tamasheq une langue apperenté au Berbère. De nombreux touaregs ont la particularité d'avoir les yeux bleus comme leurs vêtements, malgré leur physique africain!

Malgré les recommandations négatives des ministères des affaires étrangères anglais, français, américains et néerlandais, 250000 touristes visitent le Mali chaque année et très peu sont au final victimes d'enlèvements. Plusieurs compagnies aériennes proposent des vols au départ de l france vers le Mali dont Aigle Azur qui a lancé récemment une seconde destination au Mali (voir http://www.businesstravel.fr/2011112311404/newsflashes/newsflash/aigle-azur-inaugure-sa-seconde-route-vers-le-mali-paris-kayes.html).

Il est à noter que le nord du Mali est déconseillé (en zone rouge) par le ministère des affaires étrangères français du fait des quelques enlèvements qui ont eu lieu ces denières années.

Il est à noter également que de nombreuses villes au monde sont bien plus dangereuses que certaiens zones du Mali et que la délinquance en général est le plus grand risque des voyageurs et des cadres en mission (voir http://www.businesstravel.fr/2011100710723/en-voyage/assistance-securite/voyages-daffaires-la-delinquance-est-le-principal-risque-des-cadres-en-mission.html).

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

SONDAGE

Que pensez-vous des mesures annoncées par Emmanuel Macron le 12/07 et de l'extension du pass sanitaire

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

REPORTAGES AFRIQUE/MOYEN-ORIENT

Booking.com

Derniers messages du Forum

Aller en haut

Recevez notre Newsletter !