Partagez cet article :
Alors que la législation se raidit autour des plateformes collaboratives, dans une interview exclusive, Karim Malak, Directeur Général Délégué d’Aparthotels Adagio, explique comment Adagio a su construire une marque forte basée sur l’hospitalité au cours de ces dernières années. Retour sur dix ans de vie d’Adagio.

adagio nancy espaces publics

Business Traveller France : Adagio a lancé en octobre dernier « Stories », un concept innovant tant sur l’équipement des parties communes, que sur les nouveaux services et la relation clientèle. Est-il possible de faire le point sur le réseau actuel et sur les projets de développement ?

adagio karim malakKarim Malak : actuellement nous avons une centaine d’aparthotels dont 73 en France, 13 en Europe, 2 en Russie, 4 au Moyen Orient et 8 en Amérique Latine ce qui représente grosso modo un parc de 10 500 appartements.

Notre développement est ambitieux. En France, nous renforçons notre présence en Ile de France, comme à l’ouest de Paris, ainsi que sur des sites stratégique du Grand Paris.

Nous allons ouvrir prochainement l’aparthotel de Saclay, qui viendra s’ajouter à nos 30 adresses actuelles dont 15 sont situées dans Paris intramuros.

En province, nous avons des projets dans des grandes agglomérations comme à Montpellier et à Lille, mais nous nous déployons surtout dans des villes secondaires comme nous l’avons fait en 2016 avec Nancy et Dijon.

Parallèlement, nous poursuivons notre croissance en Europe et notamment au Royaume Uni avec l’ouverture imminente d’Edimbourg le 19 décembre prochain. Nous avons déjà 2 adresses britanniques: Birmingham et Liverpool ; nous ouvrirons bientôt à Glasgow, Manchester et à Londres, dans le quartier de Stratford en 2017. Et en Allemagne où nous avons signé un accord-cadre avec le groupe allemand Success Hotel Group, nous ouvrirons les aparthotels de Kiel et Brême après ceux de Berlin, Munich, Cologne et Francfort.

Enfin notre troisième axe de développement se situe en Russie, au Moyen Orient et au Brésil. Ce déploiement a été confié aux équipes d’AccorHotels au travers d’une master franchise avec l’objectif d’ouvrir une trentaine d’aparthotels. En 2017 d’ailleurs, nous ouvrirons à Salvador de Bahia après Sao Paulo et Rio de Janeiro.

Nous réalisons par ailleurs quelques projets sous forme de « combo » avec d’autres marques du groupe AccorHotels pour une meilleure complémentarité de l’offre.

Business Traveller France : mais dans ce nouveau déploiement quels rôles jouent vos deux actionnaires Accorhotels et Pierre &Vacances-Center Parcs?

Karim Malak : historiquement réunis dans une joint-venture en 2007 pour lancer la marque, les deux groupes ont fortement joué dans notre développement. Ils ont des rôles tout à fait complémentaires. Le Groupe Pierre & Vacances – Center Parcs a apporté un portefeuille d’actifs tangibles et une expertise de promoteur immobilier tandis qu’Accorhotels a assumé un rôle d’opérateur vertueux, tout en nous permettant de bénéficier de son réseau de distribution mondial.

Aujourd’hui nos aparthotels accueillent 60% de clientèle business et 40 % de clientèle loisirs ; Pierre & Vacances étant très actif auprès des agences de voyages et des comités d’entreprises, cela nous permet de mieux cibler la clientèle loisirs pendant les weekend et vacances scolaires.

Business Traveller France : l’Etat vient de décider de taxer plus lourdement les plateformes d’hébergement dans le cadre de l’économie collaborative. Cela va-t-il avoir un impact favorable sur les résidences hôtelières urbaines ?

Karim Malak : je pense comme tout le monde que rétablir une certaine forme d’équité entre les différents acteurs du secteur était nécessaire. Je crois que dans nos métiers il y a de la place pour tout le monde à partir du moment où l'on fait bien son métier tout en prenant soin de ses clients. Maintenant en ce qui nous concerne, AirBnB n’est pas notre concurrent. En effet nous avons axé tout notre développement sur la personnalisation du séjour, un concept que l’on ne trouve nulle part ailleurs. Par exemple, une bibliothèque d’objets permet aux clients d’emprunter ce qu’ils souhaitent pour se sentir davantage chez eux dans leurs appartements, ce qui est essentiel lors d’un long séjour. Cette bibliothèque propose plantes, enceintes, skate-boards, vases design,… bref, tout le nécessaire pour « customiser » son univers. Nous voulons aussi offrir l’opportunité à nos clients de rompre avec l’isolement, en particulier nos clients long séjour, en leur offrant des prétextes à créer du lien avec nos équipes, les autres habitants de l’aparthotel, le quartier et la ville de leur séjour.

Business Traveller France : travaillez-vous sur de nouveaux outils digitaux chez Adagio ?

Karim Malak : comme nous faisons partie du groupe Accorhotels, nous sommes intégrés au Plan Digital Groupe. Nous mettons par ailleurs en place une application relationnelle qui sera lancée début février pour un déploiement deuxième trimestre 2017. Cette application est actuellement en test dans cinq villes (Paris, la Défense, Toulouse, Birmingham et Toulouse). Disponible sous IOS ou Androïd, elle propose à la fois les bons plans dans le quartier et aussi de pouvoir partager des activités avec d’autres clients de l’aparthotel comme une partie de tennis, un jogging etc.

adagio edimbourg

BT : et comment voyez-vous l’avenir des aparthotels et plus particulièrement d’Adagio ?

KM : Nos perspectives de croissance sont fortes parce que le marché de l’aparthotel est désormais mature et que le concept apporte de réels bénéfices : il rassure tout en étant synonyme de liberté et chez Adagio, il est en plus synonyme de personnalisation ! Quant à nos possibilités de développement en termes de destinations, elles sont larges grâce à la puissance combinée de nos équipes de développement et de celles d’Accorhotels, y compris dans des continents incontournables comme l’Afrique ou l’Asie.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Aller en haut