Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Air France : 48% des vols opérés lundi

Air France prévoit d'opérer environ 48% de ses vols ce lundi. Air France estime le taux de gréviste à 60% pour ce premier jour de grève.

air-france-b777

Malgré des négociations de dernière minute avec les pilotes, la grève n'a pas pu être évitée au détriment de la compagnie et des passagers.

Air France a annoncé hier en fin de soirée qu'elle assurerait environ 48% de ses vols ce lundi.

Une grèbve qui promet d'être difficile alors qu'ellepourrait durer jusqu'au 22 septembre : le SNPL (syndicat majoritaire des pilotes ) a appelé à une grève du 15 au 22 septembre contre du 15 au 18 septembre pour le syndicat Spaf.

La grève devrait par ailleurs faire mal aux actionnaires de la compagnie : le président directeur général d'Air France, Frédéric Gagey, a indiqué que cette grève ferait perdre 10 à 15 milliosn d'euros par jour à la compagnie.

Air France recommande à ses passagers dont le vol est annulé de ne pas se rendre à l'aéroport et «de reporter leur voyage ou de changer leur billet sans frais» pour ses clients ayant réservé un vol entre le 15 et le 22 septembre

Les passagers dont le vol est annulé peuvent demander le remboursement du billet, bénéficier d'un avoir valable un an sur Air France /KLM ou profiter d'un report du voyage au-delà du 30 septembre 2014, avec un changement de destination ou de point d'origine.

Les voyageurs peuvent se renseigner sur le statut des sur le site Air France via le lien: https://www.airfrance.fr/cgi-bin/AF/FR/fr/local/resainfovol/infovols/actualiteDesVols.do

Une grève est-elle bien raisonnable à l'heure où Air France tente de devenir plus compétitive?

L'objectif des deux syndicats est de convaincre la direction de fixer un même niveau de rémunération pour les pilotes quelle que soit la compagnie et de leur garantir un contrat Air France.

Air France veut en effet créer Transavia Europe en sus de de Transavia France et Pays-Bas dans le cadre de son plan Perform 2020 afin de se développer sur le marché low-cost et de redevenir rentable sur le marché court/moyen-courrier.

Une issue à la crise entre la direction et les pilotes aurait pu être de négocier le nombre de recrutements plutôt que la préservation des avantages acquis alors que de nombreux jeunes pilotes attendent aujourd'hui à la sortie de l'ENAC, Air France ayant gelé ces recrutements ces dernières années.

«Plus de 300 pilotes attendent à la sortie de l'ENAC que les postes s'ouvrent chez Air France» nous a confié un pilote instructeur à l'aédrome de Toussus le Noble» (voir cet article sur Slate.fr : https://www.slate.fr/story/77550/pilotes-ligne-precarite.

Car du fait de la pression concurrentielle des low-costs (et du refus des pilotes de s'adapter à ce nouvel état de fait), Air France n'embauche plus de pilotes. 

La préservation des avantages acquis est-elle aujourd'hui une lutte utilie alors que la survie de la compagnie et des emplois est en jeu à moyen terme : Air France ne pouvant pas perdre éternellement de l'argent sur son activité court/moyen-courrier?

Face à la concurrence des low-cost transeuropéennes comme Easyjet, Ryanair ou Vueling, Air France n'a qu'une solution : se développer à l'échelle de l'Europe ou abandonner à terme de nombreux vols court-courriers du fait des différences de coûts avec ses concurrents.

Au final la compagnie et les pilotes ont les mêmes intérêts…la survie de l'activité et de l'emploi à long-terme.

Pour le moment cette grève profite surtout aux concurrents d'Air France à l'image d'Easyjet qui va proposer 1000 sièges en plus entre Paris, Toulouse et Nice.

De son côté, la SNCF a annoncé l'ajout de 10500 places supplémentaires sur son réseau TGV :  4500 sièges en sus sont commercialisés sur le réseau TGV Atlantique et 6000 sièges sur le réseau sud-est.

Newsletter

S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la limite de validité du permis de conduire proposée par l'UE à partir de 15 ans?