Partagez cet article :

Air France va sans doute mettre en place une nouvelle gouvernance. Elle est à la recherche de son nouveau patron qui devrait être un spécialiste (enfin) du transport aérien...

Comme nous l’indiquions dans l’article Le pilotes et la direction n’ont aucune raison de s’opposer, le bon sens semble finalement l’emporter au sein du groupe Air France.

Le processus de recrutement semble écarter les énarques pour se concentrer sur les hommes du sérail. Nous nous étions étonnés dans notre article du 17 mai 2018 que les groupes IAG et Lufthansa soient tous les deux dirigés par d’anciens pilotes au contraire d’Air France et d’excellents connaisseurs du monde de l’aérien.

A ce titre Pieter Elbers, le dirigeant de KLM qui a fait ses preuves au sein de la compagnie néerlandaise et a su gérer finement le dialogue social ou Fabrice Brégier l’ancien président d’Airbus seraient d’excellents dirigeants pour le groupe Air France-KLM. On parle aussi d'anciens cadres du groupe comme Bruno Matheu.

Il est à noter que le groupe recherche un CEO pour Air France-KLM et un CEO pour Air France.

La Ministre des Transports Elisabeth Borne a d’ailleurs demandé très justement à ce qu’un professionnel de l’aérien dirige le groupe et a écarté de ce fait la candidature de Philippe Capron le directeur financier de Veolia.

« C’est un domaine assez particulier, on est dans un domaine très compétitif, Air France-KLM est dans une compétition mondiale, et je pense que c'est important qu'on trouve quelqu'un qui soit un spécialiste du domaine aérien et qui puisse prendre au plus vite les commandes de la compagnie qui a desd défis importants devant elle » a-t-elle déclaré.

Alors que les actionnaires chinois et américains ont monté au capital du groupe récemment ils devraient également avoir leur mot à dire.

L’enjeu est important alors qu’Air France doit prendre des décisions stratégiques dans les prochains mois.

Elle prévoit notamment de lancer une nouvelle compagnie low-cost long-courrier (avec un rachat éventuel de compagnies françaises comme XL Airways, Corsair, Aigle Azur??) et doit décider d’associer ou non AccorHotels à son capital.

La compagnie doit également décider d’acheter ou non des A321LR/XLR pour développer des vols long-courriers potentiellement au départ de villes de province et doit reconfigurer ses A380 qui ne sont pas équipés aujourd’hui de son nouveau siège Business. Quel que soit le nouveau directeur il aura du pain sur la planche!

  
NE MANQUEZ AUCUNE INFORMATION : JE M'ABONNE A LA NEWSLETTER!
DISCUTEZ DE CET ARTICLE, DONNEZ VOTRE AVIS, DONNEZ-NOUS UNE INFORMATION: CREEZ UN SUJET DANS LE FORUM
Aller en haut
Web Analytics