Etes-vous pour ou contre la suppression du port du masque dans les transports?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

Le nouveau plan Perform 2020 présenté jeudi aux salariés vise à économiser 1 milliard d'euros de 2015 à 2017. La compagnie vient également de demander un moratoire pour la Taxe Chirac qui grève la rentabilité des compagnies aériennes françaises.

 a319-nouvelle-moyen-courrier

Le dernier exercice a été lourdement déficitaire pour Air France notamment du fait des conflits sociaux et de la forte concurrence sur le marché aérien tant au niveau européenne du fait des low-costs que sur le long-courrier avec les compagnies du Golfe.

La compagnie vise avec le plan Perform 2020 à atteindre un résultat d'exploitation de +740 millions d'euros en réduisant ses coûts unitaires de 650 millions d'euros.

Alors que l'accent avait été mis ces dernières années sur la restructuration de l'offre court et moyen-courrier, Air France s'attaque désormais au long-courrier alors que seulement 50% des lignes sont rentables. La compagnie veut augmenter les heures de vol du personnel navigant, suspendre les lignes les moins rentables et sceller de nouveaux partenariats avec des compagnies aériennes asiatiques.

Le plan Perform 2020 va également inclure le Plan de Sauvegarde de l'Emploi annoncé en janvier et qui vise à supprimer 800 postes.

Air France veut un moratoire de la Taxe Chirac

Toujours dans cet effort de réduction de coûts, la compagne a demandé un moratoire de la Taxe Chirac qui finance le fonds UNITAID pour lutter contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme dans le monde (voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Unitaid).

«Nous vous demandons un moratoire sur la collecte en France de la Taxe de solidarité» a demandé la direction d'Air France dans une lettre adressée au Ministre des Finances et au Secrétaire d'Etat chargés du budget et des Transports.

La Direction d'Air France estime que cette taxe représente chaque année un «coût de 90 millions d'euros pour les compagnies aériennes françaises ce qui affecte directement leur compétitivité face à la concurrence des opérateurs étrangers». Sur ce total Air France contribue à hauteur de 70 millions d'euros.

Alors que cette taxe devait s'appliquer au monde entier, 30 pays avaient accepté de la mettre en place et finalement 9 pays l'ont adopté: le Cameroun, le Congo, La France, Madagascar, le Mali, l'île Maurice, la Corée du Sud et le Chili.

Un rapport récent avait propose de faire contribué la Grande Distribution, les Banques et les Assurances à cette taxe : une solution qui pourrait permettre de soulager le secteur aérien moins rentable.

www.airfrance.fr

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la suppression du port du masque dans les transports?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut