La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :
Lufthansa a été le premier groupe aérien à imposer des frais pour les réservations via GDS. British Airways vient de suivre et Air France pourrait bientôt faire de même…

 air france a340

A l'heure du développement sans précédent du digital et de la réduction des marges le développement des ventes en direct est devenu le cheval de bataille des compagnie pour contrer les compagnies low-costs et développer de nouveaux services à valeur ajoutée via l'accès des revendeurs aux API de leurs systèmes d'information.

Lufthansa a été critiquée quand elle a décidé de facturer des frais pour les ventes via les systèmes de distribution GDS.

Mais Lufthansa n'est plus isolée désormais dans cette voie.

IAG, la maison mère d'Aer Lingus, d'Iberia, Vueling et British Airways a annoncé qu'elle mettrait en place de tels frais à partir du 1er novembre 2017.

Ces frais vont avoisiner 8 livres par segment pour les réservations via Amadeus, Sabre et TravelPort, les 3 principaux GDS du marché.

Cette annonce d'IAG intervient alors que le groupe renouvelle son contrat pluri-annuel avec Amadeus : on ne sait donc pas cependant si cette annonce vise à peser dans les négociations…

Mais l'on appris cette semaine qu'Air France envisagerait également à l'occasion de la conférence annuelle de la IATA.

Le site espagnol preferente.com a publié un article dans lequel Pieter Elbers donne son avis à ce sujet.

« Nous ne sommes pas dans la même position, chaque société a ses contrats et nous ne connaissons pas les contrats de nos concurrents mais des outils comme le NDC (le nouveau standard développé par les compagnies aériennes) nous ouvrent de nouvelles possibilités pour nous adapter à une nouvelle réalité dans le domaine de la distribution afin de développer nos ventes directes » a déclaré Pieter Elbers, conseiller délégué de KLM et ancien CEO de KLM à l'occasion de la conférence annuelle de l IATA qui réunit les compagnies aériennes du monde.

Aujourd'hui KLM réalise 30% de ses ventes en direct.

NDC est un standard qui permet aux compagnies aériennes de proposer une interface normalisée pour que leurs distributeurs puissent se connecter aux systèmes d'information des compagnies aériennes.

Comme l'ont montré les low-costs, le digital va devenir un vecteur de ventes prépondérant pour les compagnies aériennes et le développement ainsi que la distribution de nouveaux services à valeur ajoutée via le digital va devenir le fer de lance de la croissance des revenus des compagnies aériennes à l'avenir...

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

SONDAGE

La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut