Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Air France: vers des frais pour les réservations via GDS?

Lufthansa a été le premier groupe aérien à imposer des frais pour les réservations via GDS. British Airways vient de suivre et Air France pourrait bientôt faire de même…

 air france a340

A l'heure du développement sans précédent du digital et de la réduction des marges le développement des ventes en direct est devenu le cheval de bataille des compagnie pour contrer les compagnies low-costs et développer de nouveaux services à valeur ajoutée via l'accès des revendeurs aux API de leurs systèmes d'information.

Lufthansa a été critiquée quand elle a décidé de facturer des frais pour les ventes via les systèmes de distribution GDS.

Mais Lufthansa n'est plus isolée désormais dans cette voie.

IAG, la maison mère d'Aer Lingus, d'Iberia, Vueling et British Airways a annoncé qu'elle mettrait en place de tels frais à partir du 1er novembre 2017.

Ces frais vont avoisiner 8 livres par segment pour les réservations via Amadeus, Sabre et TravelPort, les 3 principaux GDS du marché.

Cette annonce d'IAG intervient alors que le groupe renouvelle son contrat pluri-annuel avec Amadeus : on ne sait donc pas cependant si cette annonce vise à peser dans les négociations…

Mais l'on appris cette semaine qu'Air France envisagerait également à l'occasion de la conférence annuelle de la IATA.

Le site espagnol preferente.com a publié un article dans lequel Pieter Elbers donne son avis à ce sujet.

« Nous ne sommes pas dans la même position, chaque société a ses contrats et nous ne connaissons pas les contrats de nos concurrents mais des outils comme le NDC (le nouveau standard développé par les compagnies aériennes) nous ouvrent de nouvelles possibilités pour nous adapter à une nouvelle réalité dans le domaine de la distribution afin de développer nos ventes directes » a déclaré Pieter Elbers, conseiller délégué de KLM et ancien CEO de KLM à l'occasion de la conférence annuelle de l IATA qui réunit les compagnies aériennes du monde.

Aujourd'hui KLM réalise 30% de ses ventes en direct.

NDC est un standard qui permet aux compagnies aériennes de proposer une interface normalisée pour que leurs distributeurs puissent se connecter aux systèmes d'information des compagnies aériennes.

Comme l'ont montré les low-costs, le digital va devenir un vecteur de ventes prépondérant pour les compagnies aériennes et le développement ainsi que la distribution de nouveaux services à valeur ajoutée via le digital va devenir le fer de lance de la croissance des revenus des compagnies aériennes à l'avenir...

Newsletter

S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

SONDAGE

Pour réduire le déficit public de l'Etat faut-il :

LES ARTICLES QUE VOUS AIMEZ