Partagez cet article :
Un aviond 'Hop

Afin de se conformer aux exigences du gouvernement suite à l'aide reçue, Air France va réduire ses vols intérieurs de 40%. Transavia pourrait en profiter pour reprendre de nombreux vols et slots associés...

« La capacité (NDLR: du réseau domestique) va être réduite de 40% d'ici 2021 avec la fermeture de destinations lorsqu'il y a une alternative ferroviaire à moins de 2H30 et que ce service n'alimente pas le hub de Roissy » a déclaré Benjamin Smith, directeur général d'Air France lors d'une assemblée générale qui a eu lieu mardi.

En plus de l'exigence de moderniser sa flotte, l'Etat avait fait cette demande à Air France pour apporter une aide de 7 milliards au groupe aérien français.

Dans le détail, les vols depuis Orly vers Nantes, Bordeaux et Lyon seraient menacés de même que potentiellement certaines liaisons transversales.

Hop! grande perdante de la restructuration

Des vols de Hop! au départ d'Orly, mais aussi de Roissy et de Lyon seraient également sur la sellette vers plusieurs villes de province potentiellement Brest, Clermont-Ferrand, Perpignan, Tarbes... Pour le moment, le groupe n'a pas confirmé quelles lignes seront supprimées.

Hop! pourrait fortement souffrir de cette restructuration. Joël Rondel délégué CGT indique dans l'Express qu'il craint une baisse de 40% des emplois », soit 1200 emplois supprimés sur 2700.

Et les syndicalistes s'inquiètent de l'éventuelle fermeture du site de Morlaix qui s'occupe de la maintenance des avions Bombardier. « Le risque, c’est qu’Air France annonce sa fermeture fin juin » a indiqué Sébastien Grandjean à Ouest France. Il craint également que la flotte de Hop! passe « de 57 avions aujourd’hui, à une trentaine dans les prochaines années ».

Des liaisons et pilotes transférés vers Transavia?

Transavia pourrait reprendre certains des vols abandonnés par Hop! mais pas tous. Transavia en profitera cependant pour reprendre de nombreux slots à Orly.

C'est dans ce but qu'Air France va mener des négociations ce jour avec des pilotes pour transférer 300 postes de pilotes vers Transavia.

Réseau domestique : une restructuration déjà très importante depuis plusieurs années

Ce n’est pas la première fois qu'Air France restructure son réseau domestique. En mai 2019, Air France avait présenté son 5ème plan de restructuration de son réseau domestique en 10 ans.

Air France avait par ailleurs décidé d'intégrer la marque Hop! en la baptisant Hop! Air France pour mieux alimenter le hub de Roissy, maitriser son image, mais aussi ses coûts et sa rentabilité.

Cette compagnie étant déficitaire depuis de longues années, Hop! souffrant sur le réseau intérieur de la concurrence de la SNCF et des low-costs.

Les différents plans de restructuration n'ont pas permis pour le moment de redresser les comptes du réseau domestique qui est resté déficitaire de l'ordre de 200 millions d'euros en 2019, contre -189 millions en 2018 et -96 millions en 2017.

L'essor des lignes TGV vers le sud-ouest et le lancement des TGV low-costs Ouigo ont sans doute également pesé dans l'accélération des pertes du réseau domestique ces dernières années.

Plan de départs volontaires à l'étude?

Au final, la crise pourrait coûter entre 6000 à 10000 emplois au sein d'Air France.

Alors que KLM va lancer un plan de départs volontaires le 1er juin, un plan semblable serait en cours de discussion au sein d'Air France.

Le syndicat de pilotes Spaf a critiqué la décision d'Air France. « l’abandon programmé à la demande du gouvernement de la desserte des villes pouvant être desservies par le TGV en moins de 2h30 comme Lyon ou Bordeaux est incompréhensible. Il apparait non seulement que les temps de référence sont calculés de gare à gare alors qu’un passager aérien a besoin de connexion avec un aéroport(ce qui n'est pas le même temps...), mais vouloir remplacer l’avion pour des motifs pseudo-écologiques (l’aviation mondiale représente moins de 3% des émissions de CO2) par le TGV roulant à l’énergie nucléaire est tout aussi étrange. Le choix politique TGV,qui roule aux subventions de l’État avec des dizaines de milliards de déficits payés par le contribuable, a un retentissement économique qui n’a rien d'écologique non plus ! » indique le syndicat dans un communiqué.

De son côté Easyjet a annoncé la reprise de 18 lignes domestiques au départ de Nice, Paris CDG, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Lyon et Lille à partir du 15 juin.

Le principal concurrent d'Air France sur le marché intérieur devrait profiter de cette baisse de régime de la compagnie nationale ainsi que la SNCF. Car malgré les restructurations, Air France conservait une part de marché de 65% sur les lignes intérieures...

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Pour presse plus libre préférez-vous?
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: