Partagez cet article :

Alors que la compagnie fait face à un important conflit social avec les pilotes, il est plus qu’urgent de la rendre plus compétitive. Air France a publié un site comparant ses charges avec celles de KLM à l’occasion des assises du transport aérien…

On parle beaucoup des salaires actuellement mais en fait le différentiel entre Air France et KLM est très faible au niveau des salaires.

Ainsi le poids des salaires représente 29,5% pour Air France contre 28,6% pour KLM soit seulement 110 millions d’écart.

Cet écart de 0,9 point est en fait inexistant car les charges sociales en France sont beaucoup plus importantes qu’aux Pays-Bas.

Cependant il est vraiement dommage que la direction et les employés n'arrivent pas à s'entendre sur les questions de rémunération et que cela conduise régulièrement à des grèves qui affectent les bénéfices et l'image de la compagnie.

Les charges externes : un point différentiel important avec KLM

Les charges externes sont un point différentiel plus important que les salaires : elles représentent 38,9% chez Air France contre 34,2% chez KLM soit un écart de 4,7%.

Air France dépense notamment beaucoup plus en restauration de par son positionnement haut de gamme soit 261 millions d’euros. Elle dépense également beaucoup plus en terme de handling et taxes de routes d’atterrissage du fait d’un réseau moins dense que KLM et d’un réseau domestique important contrairement à KLM. Enfin Air France dépense 94 millions de plus en terme de dépenses de maintenance.

Il y a donc des économies à réaliser dans ces domaines.

Air France pénalisée par les coûts aéroportuaires importants en France et les charges sociales

Air France a mis en ligne un minisite visant à comparer ses frais avec ceux de KLM. 

Via ce site Air France fait le point sur les critères qui pèse sur sa rentabilité.

Elle demande notamment une diminution de la taxation du transport aérien, des coûts d’infrastructures des aéroport, de la navigation aérienne ainsi que la prise en charge d’une partie du financement du coût de la sécurité par l’Etat alors que ce poste a explosé ces dernières années.

La sécurité est un vrai problème alors que l’instabilité géopolitique a entrainé une évolution à la hausse des coûts de la sécurité pour les compagnies aériennes et d’importants désagréments pour les passagers.

Air France demande également la prise en compte des coûts élevés des cotisations sociales employeur : un point qui devrait être débattu au niveau européen alors que les pays dotés d’un état providence souffrent de la concurrence des compagnies aériennes des pays moins disants.

Au final on voit qu’il existe de nombreuses solutions pour transformer la compagnie afin de la rendre plus compétitive. Des points qui ne pourront d’ailleurs pas être résolus qu’à l’échelle française…

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn
  

NEWSLETTER

Cet article, ce site vous a plu? Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...


Aller en haut