Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

Certains Etats ou certaines entreprises veulent imposer des mesures liberticides comme des vaccins obligatoires ou des QR codes. Une idée dangereuse pour l'avenir des démocraties...

Nous avons publié un article il y a quelques jours en indiquant que les vaccins obligatoires sont une inepsie pour l'ensemble de la population alors qu'il existe aujourd'hui des technologies efficaces et rapides pour tester les voyageurs comme les tests antigéniques.

Pourquoi vouloir imposer un vaccin à toute une population pour une maladie dont le taux de mortalité varie entre 0,27 et 0,6% soit comme une grippe et dont la moyenne d'âge des décès atteint 81 ans en France ?

Qantas et l'Australie prônent le vaccin obligatoire pour voyager

Le Pr Raoult estime que c'est illogique et nous sommes totalement de son avis. Pourtant certaines compagnies aériennes comme Qantas prônent le vaccin obligatoire ce qui est pour le moins étonnant

« Pour les voyageurs internationaux, nous leur demanderons d'avoir été vaccinés pour pouvoir monter à bord. Pour les visiteurs internationaux qui viennent et les personnes qui quittent le pays, nous pensons que c'est une nécessité » a déclaré M. Joycel, lors d'un entretien avec la journaliste Tracy Grimshaw de l'émission A Current Affair, sur la chaîne australienne 9Now. L'Australie veut ainsi rendre le vaccin obligatoire.

Les vaccins délivrant de l'ARN sont une nouvelle technologie qui doit être prouvée sur le moyen-terme

Au contraire, la vaccination devrait être effectuée avec la plus grande prudence.

Certains vaccins utilisent des technologies totalement nouvelles pour délivrer l'ARN du virus Sars-Cov-2 à ARN Messager (vaccins à ARN Messager Pfizer, Moderna). Aucun vaccin à ARN n'a été approuvé jusqu'à présent pour l'homme mais uniquement pour les animaux: chevaux, saumons...

D'autres vaccins utilisent des vecteur à base de virus pour insérer une partie du gène du virus :  adénovirus pour insérer la protéine S(pike) de SARS-CoV-2 chez AstraZeneca et SputnikV ou virus de la rougeole pour insérer une séquence d'ADN qui correspond à la région du génome du SARS-CoV2 qui code pour la protéine Spike du coronavirus chez  Pasteur.

Or il n'est jamais anodin de se faire vacciner et ces vaccins peuvent potentiellement provoquer des problèmes graves (voir notre article Vaccins ou tests antigènes dans le futur pour voyager).

On peut citer principalement  selon le Comité de recherche et d'informations indépendantes sur le génie génétique, l'apparition de virus recombinant ( la séquence virale injectée peut se recombiner avec un autre virus et créer un nouvel agent infectieux et une épidémie), le risque de mutagénèse insertionnelle pour les vaccins transportant de l'ADN/ARN du virus ou l'immunotoxicité pour les vaccins utilisant des vecteurs viraux modifiés.

Par ailleurs les vaccins à ARN peuvent causer des oedèmes selon Wikipedia: « l'ARN extracellulaire est connu pour être un facteur favorisant la coagulation sanguine et augmentant la perméabilité de l'endothélium. L'accroissement de la perméabilité endothéliale peut entraîner un œdème et stimuler la coagulation sanguine ce qui entraîne un risque de formation de thrombus, d'où des risques d'infarctus ».

Vacciner toute la population : un choix risqué

La vaccination de l'ensemble de la population semble donc un choix très risqué pour le moment, les vaccins à ARN n'ayant pas encore été testés à long-terme. Il est donc important de distinguer les différents types de technologies des vaccins proposés: ceux à ARN sont nouveaux et doivent donc être utilisés avec prudence alors que d'autres technologies sont utilisées depuis longtemps.

Selon Gary Kobinger cité par le quotidien Canadien le Devoir, qui est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en immunothérapie et en plateformes vaccinales innovantes, la première qualité d’un vaccin contre un virus comme le SRAS-CoV-2 devrait être la sécurité. « Parmi les quatre vaccins recommandés et pour lesquels le Canada a conclu des ententes, il y a deux vaccins à ARN dont la réactogénicité [capacité à produire des réactions indésirables] s’est avérée, dans les phases 1 et 2, plus élevée que celle de plusieurs autres plateforme ».

Hormis les vaccins à ARN, il existe les vaccins à virus inactivés (Beijing Institute of Biological Products CoronaVac) qui sont relativement sûrs et surtout prouvés (tuberculose, varicelle), ceux à virus attenués (3 essais phase 3 en cours), à partir d'une protéine du virus en association avec un adjuvant (Sanofi, Novavax, l'adjuvant sélectionné est important), à vecteurs viraux souvent des Adénovirus (Janssen, CanSino, AstraZeneca et Oxford, vaccin russe Sputnik).

Selon un article publié par le Vidal, « il semble que le vaccin NVX-CoV2373 (Novavax, protéine recombinante adjuvée) soit le plus immunogène, suivis des vaccins à mARN (Moderna, Pfizer) et du vaccin ChAdOxnCoV-19 (AstraZeneca). Le vaccin inactivé (CoronaVac) et ceux à Ad5 (CanSino) et Ad26 (Janssen) semblent les moins immunogènes.

En termes de tolérance, les vaccins NVX-CoV2373 (Novavax) et CoronaVac apparaissent les mieux tolérés, suivis des vaccins à mARN (Moderna, Pfizer) dont les effets indésirables surviennent plutôt après la 2e injection. Les vaccins à AdV (AstraZeneca, CanSino, Janssen) semblent ceux dont les effets indésirables sont les plus importants.

Les vaccins à virus inactivés (Coronavac) ou à protéine (Novavax et peut-être Sanofi) semblent être ceux qui entrainent le moins d'effets indésirables.

Et comme le note le Pr Raoult le Sars-cov-2 n'est « pas pire que la grippe ». Nous sommes très loin du 1% de morts dans les hôpitaux , ce qui est extrêmement bas ».

Dans un article publié récemment le Financial Times estime d'ailleurs que l'obligation vaccinale pour les compagnies aériennes ne serait sûrement pas un bon pari.

 La Chine va plus loin et voudrait des QR Codes pour identifier les voyageurs

La Chine de son côté propose même d'aller plus loin en terme de mesures liberticides en prônant des QR Codes pour voyager, soit le meilleur moyen de ficher l'ensemble des citoyens du monde, un projet digne des meilleures dictatures ou de l'ex URSS.

Le président Xi Jinping a demandé à l'occasion du Sommet du G20, la mise en place d'un système mondial pour contrôler la santé des voyageurs qui pourrait prendre la forme d'un QR Code ou comment gérer les humains comme de simples marchandises.
Les données pour établir un QR Code vert ou rouge proviendraient ud Big Data et de données entrées par l'utilisateur. La technologie aurait été développée par Ant Financial et disponible via ses applications Alipay ou We Chat.

Ce qui a immédiatement fait réagir les associations des Droits de l'homme comme Kenneth Roth le directeux exécutif d'Human Rights Watch qui a déclaré sur Twitter : « Méfiez-vous de la proposition du gouvernement chinois de mettre en place un système mondial de QR code. Une focalisation initiale sur la santé pourrait facilement devenir un cheval de Troie pour une surveillance politique et une exclusion plus large, à l'instar des dangers associés au système de crédit social chinois ».

Les tests antigéniques: un moyen simple de relancer les voyages

Pourtant un autre système existe pour relancer les voyages celui des tests antigéniques aux aéroports ou en pharmacie.

Ces tests offrent des résultats quasi instantanés et peuvent même être effectués à domicile ou en pharmacie. On peut imaginer les officines distribuant des attestations pour autoriser à voyager ou les centres présents dans les aéroports.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

SONDAGE

Etes-vous en faveur d'un passeport vaccinal Covid pour voyager?

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

Booking.com
 
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: