La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

boeing-b787-everett

Un feu s’est déclaré sur un Dreamliner de Japan Airlines peu après son atterrissage à l’aéroport de Boston. United a également noté des problèmes d'intstallation électrique sur l'un de ses Dreamliner. La National Transportattion Safety américaine mène l’enquête.


A 10H30 EST lundi 7 janvier, de la fumée a été découverte dans la cabine d’un Dreamliner de Japan Airlines peu après le débarquement de l’équipage et des passagers.

Les pompiers sont venus rapidement et le feu a été éteint.

L’incendie s’est déclaré au niveau d’une batterie utilisée comme unité d’alimentation auxiliaire.

Les causes de l’incendie n’ont pas été élucidées et une enquête a été lancée par le National Transportation Safety Board américain.

Parallèlement United Airlines a constaté que le câblage du système d’alimentation auxiliaire (versz la batterie) n’avait pas été installée correctement dans un de ses 6 B787, ce qui constituerait sans doute la cause de l’incendie de la batterie du B787 de Japan Airlines.   

Par ailleurs, un autre Dreamliner de Japan Airlines se préparant à décoller a du retourner à la porte d’embarquement le jour suivant (mardi 8 janvier) du fait de fuites de carburant: la fuite a cessé lorsque les réacteurs du Dreamliner ont été éteints.

L’avion s’est finalement envolé. La FAA avait demandé des inspections des B787 début décembre du fait de problèmes de perte de kérosène et d’attaches des ailes dans les lignes d’assemblage de l’usine de Boeing.

Boeing a livré jusqu’à présent 49 Dreamliner à 8 compagnies aériennes (AL, ANA, Chile's Lan, Ethiopian Airlines, Air India, Qatar Airways et United Airlines) à fin 2012: ANA a été la compagnie de lancement du Dreamliner.

Ces problèmes sont critiques alors que Boeing prévoit de Doubler la production de ses Drea mliner d’ici la fin 2013 avec une cadence de 10 avions par mois.

Le constructeur devrait donc s’attacher à résoudre ces problèmes le plus rapidement afin de ne pas perturber les cadences de production, la construction de l’avion ayant subi de nombreux retards.

Boeing n’est pas le seul constructeur à connaitre des soucis avec ses nouveaux avions: des problèmes de câblage avaient également été noté sur les A380, notamment par la compagnie Emirates et en novembre 2012, un réacteur Rolls Royce a explosé lors d’un vol d’un A380 de la compagnie australienne Qantas (incident qui a mis en cause le fabricant de réacteurs Rolls Royce plutôt que le constructeur Airbus).

??Selon Boeing le problème du Dreamliner de Japan Airlines est spécifique et n’est pas lié aux problèmes électriques rencontrés précedemment sur les Dreamliners.

www.boeing.com

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

Aller en haut