Partagez cet article :
etihad-nouvelles-suites-premiere-classe
Le nouvel Airbus A330-300 d'Etihad mis en service le 27 mars dernier offre désormais 40 sièges en classe affaires contre 26 sièges habituellement sur les autres avions de la flotte. Les clients français vont également pouvoir profiter de la nouvelle première classe privative de la compagnie (en photo).

Eithad Airways est confiante pour l'avenir. L'arrivée d'un nouvel Airbus A330-300 à son hub de Roissy va lui permettre d'offrir 12 sièges équipés de sa nouvelle première classe au départ de Paris ainsi que 40 sièges en classe affaires contre 26 auparavant. Les passagers en classe éco profiteront de 151 sièges.

Cet A330-300 sera opéré 6 fois par semaine contre 2 fréquences pour un A330-200 et 2 autres via un A340-600 soit 10 fréquences au total par semaine au départ de Paris.

L'objectif à terme étant d'opérer deux vols quotidiens depuis l'aéroport de Roissy Charles de Gaulle vers Abu Dhabi.

La passagers de première classe pourront profiter d'une suite privative à l'image de celle dEmirates (voir notre test Exclusif-test-du-vol-emirates-premiere-classe-paris-dubai-en-a380) équipée de plsu d'espace de rangement, de prises électriques, d'un lit-siège de 2 m...

La nouvelle classe affaires offre désormais des connecteurs USB/RCA/iPod, une grande tablette, plus de rangement, un écran tactile de 38 cm ainsi qu'une paroi mécanique coulissante à l'image de la classe affaires d'Emirates.

Chaque passager peut accéder directement au couloir et les sièges s'allongent totalement à plat pour dormir en tout confort (1,82 m de longueur). Paris est la seconde destination au monde après Londres à profiter de cette nouvelle classe affaires qui devrait être déployée à terme sur l'ensemble de la flotte long-courrier d'Etihad.

L'arrivée de cet avion et l'augmentation des capacités en affaire devrait permettre à la compagnie de séduire les cadres souhaitant voyager vers d'autres destinations que le Golfe.

«L'année dernière notre taux d'occupation a été de 73% en classe affaires contre 63% en 2008 et nous avons parfois été complets malgré la crise. Les entreprises et les PME-PMI ont continué à voyager à Abu Dhabi. Il est vrai que de nombreuses entreprises françaises y ont gagné des contrats notamment pour la construction du circuit de Formule 1 ou pour le futur musée du Louvres. Avec l'augmentation de nos capacités en classe affaires, nous espérons conserver le même taux d'occupation proche de 70% en développant notre offre affaires en dehors du Moyen-Orient» explique Fabrice Ebner, directeur général France d'Etihad.

Hormis le Moyen-Orient, la compagnie souhaite continuer à se développer vers l'Inde, l'Australie, les Philippines, la Malaysie, Katmandou, Bangkok, Jarkata, qui sont parmi ses principales destinations en dehors du Golfe.

«Même si nous n'offrons pas des vols directs, nos clients profitent sur ces destinations de nos tarifs attractifs, de nos salons affaires, d'une autre façon de voyager. Et puis notre classe économique est l'une des meilleures au monde et équivaut d'ailleurs à peu de choses près à la nouvelle classe éco premium d'Air France avec un espacement entre les sièges de 83 cm (ndlr: 97cm pour la premium), une inclinaison de 30° (ndlr:bien moindre que de la premium de 123°), un écran de 25,4 pouces (26 pouces pour la premium d'Air France), des appuis-tête en cuir et 600 heures de programmes dont de nombreux films en français» précise Fabrice Ebner.

Les compagnies du Golfe s'imposent pour les vols long-courrier en correspondance

Les compagnies du Golfe comme Emirates,  Qatar Airways ou Etihad deviennent  de véritables alternatives pour ceux qui sont prêts à voyager un peu plus longtemps via une escale tout en profitant de tarifs plus attractifs que sur les vols directs et sans faire l'impasse sur les services de qualité.

Grâce à la jeunesse de leur flotte et leurs investissements conséquents, les compagnies aériennes du Moyen-Orient ont connu la plus forte hausse de trafic en février dernier selon la IATA (voir Iata-forte-hausse-du-trafic-aerien-en-fevrier.html).

Elles ont enregistré une hausse de 25,8% contre 13,5% pour les compagnies d'Asie-Pacifique, 9,8% pour les compagnies africaines, 8,5% pour celles d'Amérique Latine, 4,4% pour les compagnies américaines et 4,3% pour les compagnes européennes.

Plus d'informations sur le site d'Etihad.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 8 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

SONDAGE

Pour presse plus libre préférez-vous?
Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: