Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

GBTA: les Etats-Unis fermés aux affaires ?

Selon l'association de Business Travel américaine GBTA, les mesures prises récemment pourraient donner l'impression que les «Etats-Unis sont fermés aux affaires »…

san francisco baie golden gate

Les Etats-Unis pourrait perdre des milliards en terme de dépenses voyages du fait de l'incertitude causée par des décisions liées aux restrictions de voyages décidées par l'administration Trump et par l'interdiction de l'emport des ordinateurs portables dans la cabine de certaines compagnies aériennes.

La GBTA a pointé le fait que « l'impact cumulatif des politiques anti-voyage qui donnent l'impression que les Etats-Unis sont fermés aux affaires ».

L'analysé basée sur une étude liée à la vente de billets d'Airlines reporting Corp montre une baisse de 1,3 milliard de dollars des dépenses dans les hôtels, sociétés de location de voiture, restaurants et commerce en plus d'une baisse de 943 millions des des dépenses de billets d'avion. GBTA estime que les dépenses de voyages d'affaires vont baisser de 248,7 millions de dollars. Les achat de billets d'avion de la part des voyageurs d'affaires devraient baisser de 332 millions dont 250 millions pour les voyageurs en provenance de l'Europe et du Moyen-Orient selon «l'Uncertainty Index 2017».

«La plus grande inquiétude concernant l'impact à long-terme sur le Business Travel qui va devenir encore plus important quand les grands sociétés vont commencer à organiser des réunions des événements dans d'autres destinations » a déclaré Mike McCormick, directeur exécutif de la GBTA.

« Dans une étude parue auparavant des membres de GBTA Europe, 45% des sondés avaient indiqué que leur compagnie serait moins encline à organiser ses événements aux Etats-Unis du fait des mesures prises concernant les voyages » a-t-il ajouté. LA GBTA estime que 4200 emplois liés aux voyages d'affaires pourraient être perdus ainsi que 175 millions de dollars en salaires et 70 Millions en taxes.

« Cela risque de prendre des années pour contrebalancer cet impact économique désastreux » précise-t-il.  

McCormick a demandé à l'administration Trump de trouver des solutions quant aux problèmes de sécurité des ordinateurs portables à bord des avions qui ne consistent pas interdire les équipements électroniques. Ce qui ajouterait encore des incertitudes sur le marché du Business travail américain.

« Presque la moitié des Business Travelers souhaitent rester connectés et finir leur travail quand ils volent. En leur interdisant d'emporter leurs équipements à bord des avions, on réduit leur productivité et cela a un coût estimé à 900 millions de dollars si cette interdiction était étendue en plus de certains pays du Moyen-Orient à l'Europe» a assuré Mike McCormick.

Newsletter

S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la limite de validité du permis de conduire proposée par l'UE à partir de 15 ans?