Partagez cet article :
jal-premium-economy
Les dés ne sont pas joués. Contrairement à ce que laissaient penser des articles parus dans de grands quotidiens japonais, Japan Airlines hésite toujours à rejoindre l'une des deux alliances aériennes: oneworld ou Skyteam.

Le nouveau président de Japan Airlines, Masaru Onishi (nommé fin janvier), a déclaré lundi qu'il ne savait toujours pas si la compagnie aérienne japonaise allait se rapprocher de Skyteam ou de oneworld.

Il a déclaré lors d'une conférence de presse lundi 1er février : «nous restions neutres»  à propos du choix de rejoindre oneworld ou Skyteam.

En janvier dernier, nous avions relayé une information  du quotidien japonais Yomiuri qui indiquait que Japan Airlines aurait accepté de sceller une alliance avec Delta Air Lines.

Mais le choix est difficile pour Japan Airlines qui pourrait perdre beaucoup en rejoignant Skyteam.

Si JAL devait rejoindre Skyteam ce serait un coup pour Oneworld qui ne serait plus présente en Asie.

D'autre part, Korean Air (membre de Skyteam et qui transporte beaucoup de passagers vers et en provenance du Japon via Séoul) pourrait être fâchée que son rival fasse parti de la même alliance.
Korean Air ne pouvant pas rejoindre Star Alliance (parce que son principal concurrent Asiana en fait parti), la compagnie pourrait décider de rejoindre oneworld…

Une décision qui aurait au final peu de sens pour les deux alliances: chacune gagant et perdant une compagnie asiatique de première importance.

La décision de rejoindre l'une ou l'autre alliance pourrait finalement prendre des mois.

Japan Airlines prenant ses décisions avec prudence généralement.

Dernièrement, les deux alliances se sont battues pour séduire Japan Airlines via des offres financières alléchantes.

Un porte-parole de oneworld a déclaré que l'alliance état prête à offrir un total de 2 milliards de dollars sur trois ans.

Japan Airlines a déposé le bilan au début du mois de janvier, en se mettant en faillite selon un plan de sauvetage du gouvernement, similaire au Chapitre 11 américain.

Dans le cadre de cette restructuration, Japan Airlines devrait supprimer de nombreuses routes ainsi que 15600 emplois afin de réduire sa dette qui avoisine 16 milliards de dollars (11 milliards d'euros).

Plus d'informations sur le site de JAPAN AIRLINES.

  

NE MANQUEZ AUCUNE INFORMATION : JE M'ABONNE A LA NEWSLETTER!
DISCUTEZ DE CET ARTICLE, DONNEZ VOTRE AVIS, DONNEZ-NOUS UNE INFORMATION: CREEZ UN SUJET DANS LE FORUM
Aller en haut