Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

KLM : les pilotes pourraient finalement dire oui au plan d'aide

KLM : les pilotes pourraient finalement dire oui au plan d'aide

Alors que le groupe aérien traverse la pire crise de son histoire l'Etat néerlandais a décidé de ne pas donner son aide finalement à KLM du fait du désaccord d'un syndicat de pilotes qui pourrait finalement dire oui...

KLM avait obtenu une aide de l'Etat Néerlandais de 3,4 milliards d'euros dont un milliard sous forme de prêts d'Etat.

L'offre de l'ETat devait être accepté par tous les syndicats. Or seulement cinq syndicats ont accepté (De Unie, CNV, VNC et VPK) et le syndicat VNV n'a toujours pas donné sa réponse.

De ce fait KLM ne répond pas aux exigences fixées pour recevoir cette aide car ce syndicat refuse le gel des salaires des pilotes jusqu'en 2025.

Cette absence d'aide pourrait compromettre la santé du groupe alors qu'Air France-KLM estime désormais que la reprise ne viendra pas avant juillet 2021.

Rappelons qu'Air France a reçu son aide depuis longtemps de la part de l'Etat français soit 4 milliards d'euros de prêts bancaires garantis et 3 milliards de prêts directs.

Mais finalement il y a eu un rebondissement dans ces dernières heures.« Les pilotes de KLM sont désormais prêts à parler de modération salariale pour les cinq prochaines années », a déclaré Willem Schmid, à la tête du syndicat des pilotes VNV, sur NOS Radio 1 Journaal. Une parole sage mais tardive alors que le groupe ploie sous les pertes.

Air France-KLM a affiché une perte de 1,6665 milliard d'euros au 3ème trimestre 2020.
Heureusement à fin septembre le groupe dispose de 12,4 milliards d'euros de liquidités ce qui permettrait au groupe de survivre pendant moins de 12 mois selon Benjamin Smith.

A ce titre la mise en place du confinement est un véritable cauchemar pour Air France comme pour l'ensemble de l'économie qui ne se justifie alors qu'il faudrait confiner les seules personnes à risques et alors que les confinements sont déconseillés par l'OMS et qu'il a été prouvé qu'ils étaient plus négatifs que positifs.

Du fait du confinement, Air France va devoir proposer seulement 35% de ses sièges au dernier trimestre par rapport à l'an passé.


SONDAGE
Pour réduire le déficit public de l'Etat faut-il :
Newsletter
S'inscrire à la newsletter