Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

Alors que le groupe aérien traverse la pire crise de son histoire l'Etat néerlandais a décidé de ne pas donner son aide finalement à KLM du fait du désaccord d'un syndicat de pilotes qui pourrait finalement dire oui...

KLM avait obtenu une aide de l'Etat Néerlandais de 3,4 milliards d'euros dont un milliard sous forme de prêts d'Etat.

L'offre de l'ETat devait être accepté par tous les syndicats. Or seulement cinq syndicats ont accepté (De Unie, CNV, VNC et VPK) et le syndicat VNV n'a toujours pas donné sa réponse.

De ce fait KLM ne répond pas aux exigences fixées pour recevoir cette aide car ce syndicat refuse le gel des salaires des pilotes jusqu'en 2025.

Cette absence d'aide pourrait compromettre la santé du groupe alors qu'Air France-KLM estime désormais que la reprise ne viendra pas avant juillet 2021.

Rappelons qu'Air France a reçu son aide depuis longtemps de la part de l'Etat français soit 4 milliards d'euros de prêts bancaires garantis et 3 milliards de prêts directs.

Mais finalement il y a eu un rebondissement dans ces dernières heures.« Les pilotes de KLM sont désormais prêts à parler de modération salariale pour les cinq prochaines années », a déclaré Willem Schmid, à la tête du syndicat des pilotes VNV, sur NOS Radio 1 Journaal. Une parole sage mais tardive alors que le groupe ploie sous les pertes.

Air France-KLM a affiché une perte de 1,6665 milliard d'euros au 3ème trimestre 2020.
Heureusement à fin septembre le groupe dispose de 12,4 milliards d'euros de liquidités ce qui permettrait au groupe de survivre pendant moins de 12 mois selon Benjamin Smith.

A ce titre la mise en place du confinement est un véritable cauchemar pour Air France comme pour l'ensemble de l'économie qui ne se justifie alors qu'il faudrait confiner les seules personnes à risques et alors que les confinements sont déconseillés par l'OMS et qu'il a été prouvé qu'ils étaient plus négatifs que positifs.

Du fait du confinement, Air France va devoir proposer seulement 35% de ses sièges au dernier trimestre par rapport à l'an passé.

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ NOS JOURNALISTES : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

La presse a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur de la presse comme jamais, les lecteurs doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des journaux indépendants présentant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de presse indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal au journalisme qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres magazines, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce au soutien financier des lecteurs, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et donner encore plus la parole aux lecteurs. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir un journalisme de qualité ouvert et indépendant et ceci pour de longues années. Chaque contribution des lecteurs, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

Aller en haut

S'inscrire à notre Newsletter: