Etes-vous pour ou contre la suppression du port du masque dans les transports?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

comac usine

La Chine a présenté au public le premier exemplaire de son avion moyen-courrier C919 futur concurrent des B737 et A320 sur le tarmac de l'aéroport de Shanghai…

Avec une capacité en nombre de sièges allant de 156 à 174 et son rayon d'action de 2999 miles nautiques (5555 km), le C919 vise à concurrencer la famille A320 chez Airbus et B737 chez Boeing.

Alors que le marché chinois a connu une croissance exponentielle ces dernières années, il est toujours dominé par Airbus et Boeing. Selon un article d'Al Jazeera, le directeur de l'aviation civile Li Jiaxiang a déclaré lors de la cérémonie de présentation que «cela devait changer».

«L'Industrie aérienne chinoise ne peut pas se fonder uniquement sur des importations. Une grande nation doit avoir ses propres avions commerciaux» a assuré Li Jiaxiang.

Les vols tests pour le C919 sont attendus pour 2016, alors qu'ils étaient prévus pour la mi-2015. Mais selon des officiels de l'industrie cités par l'AFP, la mise en service de l'avion aura lieu des années plus tard.

«Il y a encore beaucoup de travail» estime Briand Greer président d'Honeywell Aerospace pour l'Asie-Pacifique qui fabrique de nombreux systèmes clés pour le C919.

«Il y a encore beaucoup de tests, de vols tests, de tests des systèmes d'intégration à effectuer et bien sûr beaucoup de travail en terme de certification»a-t-il ajouté.

A ce jour, le C919 compte plus de 500 commandes de la part de China Eastern, Hainan Eastern et Air China qui espèrent prendre livraison de l'avion d'ici 2020 (2018 au départ). Les coûts de développement du programme ont atteint environ 10 milliards d'euros. Afin de covaincre les compagnies chinoises, les autorités ont promis que le C919 sera environ 10% moins cher que les avions concurrents.

Le groupe français Safran est très présent au sein du Comac alors qu'il est en charge de la motorisation de l'avion avec son moteur Leap, ce qui représente en valeur de 25 à 30% du prix de l'avion.

La Chine: 1er marché pour l'aviation commerciale d'ici 20 ans

Récemment Airbus et Boeing ont annoncé la cration de nouvelles usines d'assemblage en Chine afin de travailler en partenariat avec les industriels chinois.

Airbus a annoncé cet été la construction prochaine d'une usine d'assemblage pour ses A330 en Chine en plus de son usine d'assemblage d'A320 et Boeing va créer une société commune avec Comac pour construire des B737 en Chine.

Lors d'une récente visite aux Etats-Unis le président chinois a annoncé que les compagnies de son pays allaient commander 300 avions pour un total de 38 milliards de dollars.

Il est à noter que les compagnies chinoises ont enregistré ces derniers mois une forte hausse de leurs profits.

La poursuite du développement d'Airbus et de Boeing en Chine est crucial alors que ce pays devrait devenir le plus grand marché pour l'aviation commerciale au monde devant les Etats-Unis d'ici 20 ans : les compagnies chinoises vont devoir commander 6330 nouveaux pour faire face à la demande d'ici 2034 selon une étude de Boeing.

Plus d'informations: http://english.comac.cc/

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre la suppression du port du masque dans les transports?

NEWSLETTER


S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

Derniers messages du Forum

Aller en haut