La France a le pire déficit commercial de l'UE. Pensez-vous que l'export devrait être une priorité du gouvernement?

Vous aimez notre site? : FAITES UN DON.OU ABONNEZ-VOUS

Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr ou Abonnez-vous!

Partagez cet article :

yak-service-accident-yaroslav

La compagnie charter propriétaire de l'avion qui s'est écrasé le mercredi 7 septembre en Russie et qui a tué 43 personnes, a été impliquée dans une série d'«oublis de sécurité», selon l'Aviation Safety Network.


Selon l'Aviation Safety Network, il semble qu'en novembre dernier les autorités russes «n'ont pas fourni la preuve que tous les aéronefs exploités par YAK Service étaient équipés de tous les instruments obligatoires demandés par l'OACI, pour opérer des transports aériens internationaux commerciaux. Par ailleurs, deux avions de YAK Service (inscription RA-87648 et RA-88308) ne pouvaient pas être exploités dans l'Union européenne.»

D'autres avertissements ont été diffusés en juillet 2009, lorsque les opérations des avions Yakovlev 42D (l'avion qui s'est écrasé) et Yakovlev 40 ont été «restreintes sur la base des lacunes de sécurité majeures qui affectaient les opérations de vol».

Cependant ces mesures de restrictions d'exploitation ont été levées par les autorités russes en octobre 2009 «suite à la mise en œuvre de mesures correctives par le transporteur aérien».

Selon www.aircharterguide.com, le Yakovlev 42D était l'un des quatre appareils de la flotte de la compagnie, avec trois autres avions de ligne comprenant un Yakovlev VIP 40.

L'avion s'est écrasé mercredi 7 septembre dernier peu après son décollage de Iaroslavl à 300 kilomètres au nord-est de Moscou: il a alors pris feu.

La majorité des personnes tuées étaient des joueurs de l'équipe  hockey sur glace de la Major League russe, Yaroslavl Lokomotiv.

Suite au drame, le président russe Medvedev a demandé une enquête minutieuse.

Le président russe a par ailleurs indiqué ce week-end qu'il fermerait les compagnies aériennes défectueuses en terme de sécurité.

Il a demandé au gouvernement russe de préparer une mesure d'ici au 15 novembre qui «vise à mettre fin aux compagnies aériennes incapables d'assurer la sécurité des vols».

Il est cependant important de ne pas généraliser les problèmes de sécurité vis à vis de toutes les compagnies russes, au contraire: la compagnie nationale Aeroflot notamment est une compagnie sure.

Aeroflot modernise à marche forcée sa flotte et a ainsi décidé dès 2009 de mettre à terre sa flotte de vieux avions (voir Aeroflot-va-mettre-a-terre-ses-vieux-avions-tupolev-et-ilyushins.html).

Aeroflot a commandé 8 Boeing 777 au dernier salon du Bourget et pourrait commander 5 A380 à Airbus (annonce lors du salon MAKS de Moscou en aoput 2011).

Elle a par ailleurs passé une commande ferme pour 11 Airbus A330-300 qui seront livrés entre 2011 et 2013.

Aeroflot a également passé une commande pour 22 Airbus A350 et 30 Soukhoï SuperJet 100 (15 en option).

Plus d'informations: http://aviation-safety.net/

Voir la vidéodu drame: http://www.youtube.com/watch?v=uL6D2y5c7JM&feature=player_embedded

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

 

 

Aller en haut