Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Booking.com
Cookies

BusinessTravel.fr et ses partenaires utilisent des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur, réaliser des statistiques d’audience, vous proposer des services ou des publicités ciblées et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux.

Vous aimez notre site? : SOUTENEZ BusinessTravel.fr.

Partagez cet article :

Index de l'article

mysore-chamundeshwari-temple.jpg
Mysore est une étape incontournable en Inde du Sud à seulement à quelques centaines de kilomètres de la frénétique Bangalore. Remontez le temps dans ses palais de Maharadjahs à l'époque où elle était dirigée par la dynastie Wodeyar ou visitez ses superbes temples hindous à l'atmosphère empreinte de recueillement.


Riche en call centres (centres d'appels téléphoniques), mais pauvre au niveau culturel, Bangalore peut s'avérer décevante pour les voyageurs d'affaires à la recherche de la magie indienne. Mais si la capitale de l'IT affiche quelques lacunes en matière de tradition et d'authenticité, on ne peut pas en dire autant de la seconde ville de l'état de Karnataka, Mysore.

À seulement deux heures de route de Bangalore, ce lieu historique est l'emblème de la splendeur du sud de l'Inde, avec ses nombreux palais, temples et galeries. Ce sont les vestiges de 600 ans en tant que capitale du royaume de Mysore, sous le joug de la dynastie Woodeyar, célèbres mécènes en leur époque.

Pour vous rendre à Mysore, le plus simple est d'emprunter les 140 km d'autoroute depuis Bangalore : c'est une expérience en soi pour tous ceux qui n'ont pas l'habitude de parcourir l'Inde.

Les bouchons sans fin, les routes garnies de nids de poule, et le respect très relatif des règles de conduite sur autoroute font de cette itinéraire une véritable épopée réservée aux pilotes les plus chevronnés...ou les plus inconscients.

Nous vous recommandons plutôt de louer un véhicule pour la journée afin de profiter du confort et de la climatisation (vous pouvez avoir accès à ce genre de service, avec chauffeur, en le réservant depuis votre hôtel, même si vous ferez de meilleures affaires en vous adressant à l'office du tourisme ou à une agence de voyages locale).

En quittant Bangalore, les tours de béton cèdent rapidement la place à des huttes sommaires: les palmiers et les plantations de bananiers remplacent alors les câbles électriques qui bordaient la route.

Seuls les panneaux publicitaires vantant les vertus d'hôtels de luxe ou de marques d'eau minérale viennent troubler le paysage, constitué de femmes travaillant dans les champs.


Le Temple de Sri Chamundeshwari - Mysore
 

mysore-chamundi-hill2En approchant de Mysore, faites un détour vers le haut des collines où se trouve le temple de Sri Chamundeshwari (17e siècle), aussi connu sous le nom de Durga : il s'agit d'une déesse munie de plusieurs bras, divinité protectrice des rois Wodeyar, dont le culte repose sur sa victoire sur le démon à tête de buffle, Mahishasura que vous pourrez apercevoir en contrebas du temple (en photo ci-contre).

Le temple trône donc sur les collines Chamundi, et on s'y rendait traditionnellement depuis la plaine en contrebas, par un escalier de 1000 marches, construit au 17e siècle par un Maharadjah de Mysore.

L'escalier a survécut à ces trois siècles d'histoire, et constitue toujours un défi pour les plus courageux (n'oubliez pas de prendre une bouteille d'eau), mais la plupart des visiteurs choisissent de passer par la route de 13 km, qui grimpe la pente ardue jusqu'à ce qu'une vaste plaine verdoyante s'étende sous vos pieds et vers l'horizon.

mysore-chamundi-hill1Lorsque vous quitterez la fraîcheur de votre voiture pour sortir sous un soleil de plomb, vous serez envahi par les effluves d'encens et de bois de santal, qui s'échappent des stands alignés le long du temple. Vous serez aussi sans doute accueilli par une troupe de singes sauvages, intrigués par votre visite.

Il y a quelques siècles, le chemin qui mène au temple (une bâtisse finement sculptée, en forme de pyramide), servait pour des sacrifices humains et d'animaux.

Aujourd'hui, il est constitué d'une bande en bitume, qu'arpentent des pèlerins en toges de couleur, des touristes appareils photos en main, et des sâdhus (hommes saints, hommes de bien). Si vous visitez le site en septembre, vous aurez peut-être la chance d'assister au festival hindou de Dasara, qui dure 10 jours.

Retirez vos chaussures (moyennant un bakchich, vous pourrez les laisser dans un coffre sécurisé), et faites la queue pour traverser le seuil sacré et pénétrer dans le sanctuaire sombre, appelé garbhagriha (chambre de l'utérus), dans laquelle trône la statue de la déesse, en or massif.

Une fois à l'intérieur, tendez un billet symbolique en échange de l'onction sacrée, puis passez vos doigts au dessus des flammes émanant du beurre clarifié qui brûle.

Acceptez le tilak, une bénédiction sous forme de pigment rouge ou orangé que l'on vous appose sur le front.

Le circuit peut être quelque peu confus, s'il y a beaucoup de monde, mais suivez le mouvement : quoi qu'il arrive, n'essayez pas de prendre des photographies à l'intérieur, car c'est considéré comme un véritable manque de respect.


hotel-lalita-mahal-palace-mysore.jpgDe retour dans la vallée, faites une pause pour déjeuner au Lalitha Mahal Palace Hotel, une propriété d'époque coloniale, avec des palmiers, des grandes pelouses et

L'endroit est un havre de paix, loin du tumulte et du bourdonnement de la vie indienne, avec en plus l'avantage de proposer des concerts traditionnels.


Le Palais de Mysore - Mysore

S'il vous reste encore de l'énergie, vous devez visiter l'incontounable palais de Mysore. En visitant ce site, vous serez vite ramené à votre statut de touriste. Dès l'instant où vous sortirez de votre voiture, jusqu'à votre entrée dans le palais, vous serez assailli par une horde de vendeurs ambulants cherchant à vous séduire avec des boîtes en bois sculpté, et des flûtes de charmeurs de serpent. Soyez poli, mais ferme si vous ne souhaitez rien acheter. Dans le cas contraire, il vous faudra marchander, en partant de la moitié du prix qu'ils réclament.

amba-vilas-palace.jpgPour en revenir au palais, cet impressionnant bâtiment orné d'un dôme rouge, a été construit par l'architecte anglais Henry Irwin en 1912. Il a fait office de résidence de la famille royale de Mysore, jusqu'à l'indépendance, en 1947. Il est ouvert tous les jours de 10h à 17h30 (deux files distinctes sont attribuées aux hommes et aux femmes, depuis qu'ont survenus certains incidents), et vous pouvez engager un guide, qui vous fera visiter les lieux, pour un prix, fixé par personne. Vous devrez enlever vos chaussures afin de visiter le palais et de ne pas abîmer les sols en marbre: le palais est l'un des monuments les plus visités en Inde et vous serez sans doute surpris comme nous par l'affluence à l'intérieur!

Une fois délesté de votre appareil photo et de vos chaussures, avancez vous, pieds nus, à travers une collection de reliques d'époques: statues d'éléphants, peintures murales... Vous passerez ensuite à côté d'une cour intérieure décorée de statues de félins impressionnantes, puis d'une salle décorée d'une superbe verrière conçue par un artisan belge.

Vous entrerez ensuite dans les appartements privés du Maharadjah où sont exposés des tableaux représentant une intéressante galerie de portraits de famille. Ne manquez pas un tableau en particulier dont le personnage (comme le soulignera votre guide), vous suivra du regard.

Vous terminerez la visite par l'immense salle aux colonnes où le Maharadjah célébrait les événements devant la foule massée sur l'esplanade.

Des deux côtés de la salle, sur les tribunes colorées en verre étaient assis les européens, les femmes étant face au Maharadjah en hauteur par signe de respect.

En Inde, à cette époque on regardait toujours les femmes avec déférence d'où leur place au-dessus du Maharadjah.

En sortant du palais ne manquez pas d'amirer la superbe porte en argent sculpée donnant accès à la salle des colonnes et réservée uniquement au Maharadjah. Il est noté que suite à l'indépendance de l'Inde, les Maharadjahs ont perdu une grande partie de leurs biens transformés en hôtels, hôpitaux, hospices...

La guerre d'indépendance menée notamment par Gandhi a eu également pour conséquence la nationalisation des biens de ces seigneurs d'une autre époque.

De retour à l'extérieur, frayez-vous un chemin parmi les colporteurs, qui se rappelleront vous avoir vu un peu plus tôt, et qui jureront que vous leur aviez alors promis de leur acheter l'une de ces fameuses boîtes en bois sculpté.

Même une fois remonté en voiture, les plus téméraires d'entre eux, iront jusqu'à poser leurs doigts sur la vitre pour vous montrer le prix qu'il sont dorénavant en mesure de vous proposer. C'est peut-être ce type de geste d'abnégation qui finira par vous faire céder, ouvrir votre fenêtre et tendre l'argent réclamé.


mysore-keshava1
Le Temple de Keshava- Alentours de Mysore

 

Le temple de Keshava est situé à une quarantaine de kilomètres de Mysore dans un petit village perdu du Karnakata.

mysore-keshava2
 
Le temple a été bâti en 1268 après J.C et est le seul batîment religieux de l'époque de la dynastie Hoysala.

Il est bien connu des indiens mais relativement mal indiqué dans les guides de voyage.

Ce temple est un petit bijou avec ses murs parés de sculptures toutes plus belles les unes que les autres.

Il est bâti sur une plate-forme afin que les fidèles puissent mieux l'admirer.

Des éléphants sculptés souteniennent la plate-forme du temple car dans la cosmologie indienne les éléphants supportent l'univers.

L'intérieur, noyé dans la pénombre, est rafraichissant en été et témoigne de l'inventivité des artisans indiens de l'époque.

Un conseil : attention de ne pas vous bruler les pieds en explorant l'extérieur du temple: les pierres chauffées par le soleil sont plus chaudes que le sable d'une plage tropicale. On vous aura prévenu!

BusinessTravel.fr a eu le coup de coeur pour cet édifice à l'écart des circuits touristiques des voyageurs occidentaux.

 

 


INFORMATIONS PRATIQUES MYSORE:

Y ALLER

Qatar Airways opère un vol quotidien entre Doha et Bengalore au Qatar.

Les vols aller partent de Paris à 11H25 pour arriver à Doha à 19H00. Un second vol redécolle à 20H45 de Doha pour se poser à 03H35 à Bangalore.

Les vols retour décollent de 04H35 à Bangalore pour arriver à Doha à 06H20. Un vol repart à 08H05 de Doha pour atterir à Paris à 14H10.

Attention les vols sont quotidiens entre Doha et Bangalore et partent les mardi, mercredi, samedi et dimanche entre Paris et Doha.

A Bangalore le plus simple est de louer un taxi avec chauffeur à destination de Mysore, une ville située à environ 140 kilomètres.

Il existe également des bus qui partent toutes les 30 minutes environ de la gare centrale de Bangalore: la durée du voyage est d'environ 3 heures.

Vous pouvez aussi prendre le train Chamundi Express ou Tippu Express: la durée du trajet est également de 3 heures.

CLIMAT

Il pleut relativement peu de novembre à avril dans cette région. Décembre, janvier et février sont les mois les plus agréables, les températures ne dépassant pas les 30°.

 

OU DORMIR?

windflower-mysore1Wind Flower Spa & Resort

Un hôtel charmant non loin du centre ville de Mysore d'inspiration balinaise. Des cottages sont diposés autour d'un plan d'eau zen.

Les chambres sont décorés avec goût dans un style colonial avec des meubles et un parquet en bois. Elles sont dotées de grandes salles de bain avec des douches italiennes, d'une banquette et d'une petite terrasse pour profiter de la serenité de l'endroit le soir venu.

L'hôtel abrite également un spa réputé où vous pourrez tester les massages ayurvédiques, d'une piscine et d'un restaurant caché sous un pavillon à l'air libre.

Adresse: Maharanapratap Road, Nazarbad, Mysore 570010, Karnakata, Inde. Tel.: 910821 2522500.

Prix: à partir de 4500 roupies la chambre double. Un excellent rapport qualité-prix. Attention le WiFi ne fonctionnait cependant pas depuis les chambres lors de notre passage (chambre 14). Un accès WiFi est cependant disponible au business center de l'hôtel.

Site Internet: www.thewindflower.com.

 

Latiha Mahal Palace Hotel (ITDC)

Ce palais décoré avec ses sols en marbre italien et ses chandeliers en crystal a été bâti par le Maharadja de Mysore pour accueillri le vice-roi des Indes. Il est situé un peu à l'écart de la ville et offre un écrin parfait pour une escapade romantique.

Adresse: Latiha Mahal Palace Hotel (ITDC), Mysore, Kanakata Inde. Tel: +91 821 252 6100;

Prix: à partir de 8000 roupies pour deux personnes.

Site Internet: www.theashokgroup.com.

Incredible India : incredibleindia.org

Partager cet article sur Facebook, Twitter ou Linkedin en cliquant sur les icônes ci-dessous:

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

VOUS AIMEZ AIME CET ARTICLE ? SOUTENEZ-NOUS : CLIQUEZ ICI POUR FAIRE UN DON

DISCUTEZ DE CET ARTICLE : VOS AVIS SONT PRÉCIEUX : CLIQUEZ ICI POUR PUBLIER UN COMMENTAIRE ET CRÉER UN SUJET DANS LE FORUM

(En donnant votre avis vous apportez une valeur ajoutée à notre contenu. Nous tenons à signaler que les messages sont modérés et que les messages comprenant de fausses adresses email seront rejetés ainsi que ceux non respectueux.)

  

Notre site a besoin de ses lecteurs...

… Alors que l'épidémie de Coronavirus frappe le secteur du tourisme comme jamais, les internautes doivent prendre conscience que la liberté de l'information ne peut se faire sans eux. D'autant qu'il est de plus en plus crucial d'avoir des sites indépendants offrant des informations de qualité, ce qui est de plus en plus rare. Vous êtes des centaines de milliers à lire chaque mois BusinessTravel.fr et nous vous en remercions. Business Traveller l'un des rares groupes de tourisme indépendants dans le monde dont le capital est détenu par ses salariés. 

En ce moment la crise économique entraîne une baisse drastique des revenus publicitaires parallèlement à une hausse très forte de la fréquentation de notre site.

Nous avons besoin de vous pour continuer à vous proposer une information de qualité. Nous pensons que chacun d'entre nous mérite un accès égal à l'information qui est vital dans une démocratie. Contrairement à beaucoup d'autres sites, nous avons fait le choix pour le moment de proposer gratuitement nos contenus sans abonnement afin de continuer à offrir les informations de BusinessTravel.fr au plus grand nombre, peu importe où ils vivent ou ce qu'ils peuvent se permettre de payer.

Cela ne serait pas possible sans les contributions financières de ceux qui ont les moyens de payer, qui soutiennent maintenant notre travail dans 14 pays à travers le monde.

Grâce à votre soutien financier, nous pourrons faire plus d'enquêtes, d'interviews et publier des informations de qualité. Cela protège par ailleurs notre indépendance. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer vous offrir une information en toute indépendance et ceci pour de longues années. Chaque contribution, grande ou petite, est précieuse. Nous vous demandons de contribuer à le mesure de vos moyens 1 ou plusieurs fois par an.

SOUTENEZ BUSINESSTRAVEL.FR AVEC DES DONS A LA MESURE DE VOS MOYENS A PARTIR DE 10 EUROS EN CLIQUANT SUR CE LIEN : CELA NE PREND QU'UNE MINUTE.

D'avance, merci !

SONDAGE

Est-ce que la France doit discriminer les guéris du Covid par rapport aux vaccinés pour les pays oranges, rouges hors UE? En UE ils voyagent comme les vaccinés

NEWSLETTER

Recevez chaque semaine les news de Business Traveler France : actualités, reportages, tests, ...

REPORTAGES ASIE

Booking.com

Derniers messages du Forum

Aller en haut

Recevez notre Newsletter !