Vous aimez notre site? : FAITES UN DON OU ABONNEZ-VOUS

Les vols supersoniques de retour ?

supersonic.jpgNous  pourrions bientôt traverser l'Océan atlantique en supersonique  pour la première fois puisque Concorde s'est retiré du marché en 2003.

 

 
 
La société américaine Aerion veut développer un avion d’affaires supersonique capable de transporter  entre 8 et 16 passagers à une vitesse de mach 1.6. "Le marché nous indique qu'il veut et a besoin du transport supersonique. Un tel avion n'est pas un luxe. C'est un outil efficace pour rendre les cadres supérieurs plus productifs" nous a confié Brian Barents, le vice-président d’Aerion.

Au récent salon Dubaï Airshow, Aerion a indiqué que la société avait  reçu des lettres d'intention pour l’achat de jets à 80 millions de dollars l’unité, de la part de 20 clients. Ceux-ci seraient des sociétés ou des milliardaires.  Aerion n’a pas souhaité communiquer les noms de ces clients, hormis le cheik Rashid bin Humaid Al Nuiaimi of Ajman dans les Emrirats Arabes Unis.

Le jet aurait un rayon d’action de 6437 kilomètres ce qui lui permettrait de voler de la plupart des villes d’Europe vers la côte Est des Etats-Unis et de réduire sensiblement la durée de ce voyage. "L'avion pourrait voler de Paris à New-York en quatre heures et quatorze minutes soit un gain de temps d’environ 40 pour cent. Il pourrait rallier  Paris à Tokyo en sept heures 35 minutes, ce qui représente un gan de temps de trois heures même lorsque vous incluez une escale d'une heure sur la terre. Il pourrait également voler sans escale vers les pays du golfe depuis l’Europe. Mais l'avion ne pourra pas rallier les Etats-Unis et la Chine via la Pacifique, une route pourtant très en vogue. Un vol de Los Angeles à  Shanghaï devrait survoler  le grand cercle et devrait prévoir  un arrêt de réapprovisionnement en combustible dans les Aléoutiennes" ajoute Brian Barents.

Aerion a délibérément opté pour une  conception simplifiée au minimum afin de réduire les coûts et pour que l’avion soit fiable. C'est également pour cette raison que la vitesse de croisière sera de mach 1.6 et non de  mach 2 comme le  Concorde basé sur une technologie des années 60. Brian Barents indique : "nous voulons certifier l'avion  pour qu’il puisse être opéré selon les règles en vigueur aujourd'hui. Cela nous permettra de voler à une vitesse inférieure au sol de mach 1.15 sans créer de choc sonore. Aujourd'hui il y a des régions du Canada, de la Russie (Sibérie), de la  Chine et du Nord de l’Australie où il est permis de voler à des vitesses supersoniques. Pour voler sans escale entre la côte des Etats-Unis et la  Chine, il serait nécessaire d’avoir un avion capable de voler sur une distance de 9656km. Mais cela aurait comme conséquence de nécessiter une technologie différente et un plus grand avion [ ce qui augmenterait le coût et la complexité du projet]".

Le dispositif le plus avancé de notre avion est son aile « laminaire ». Elle est  50 pour cent plus efficace qu'une aile conventionnelle et permet à notre avion d’atterrir  à une vitesse réduite et d'utiliser de plus petits aéroports avec des pistes plus courtes  de 1829 mètres" précise  Brian Barents. Ce dernier  croit qu’il y a un marché pour 300 jets dans les 10 années à venir.
Les coûts de développement devraient atteindre 2.3 milliards de dollars. Aerion devrait finaliser un accord avec un fabricant d’ici la fin de l’année prochaine. "Le premier vol pourrait avoir lieu en 2012 avec la certification et la livraison aux clients en 2014" conclue Brian Barents. La société suisse Execujet est responsable des ventes d’Aerion en Europe, au Moyen-Orient, en Afrique et en Australie.

Plus d’information sur les sites  Execujet  et Aerion.


 

Newsletter

S'inscrire à la newsletter de Business Traveler France

SONDAGE

Pour réduire le déficit public de l'Etat faut-il :

Articles ayant le même tag

MOD_TAGS_SIMILAR_NO_MATCHING_TAGS

LES ARTICLES QUE VOUS AIMEZ